29 octobre
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

29 octobre
Sainte Anastasie la Romaine, vierge, martyre à Rome (III) ; saint Abramios, reclus, et sa nièce sainte Marie, dans la région d’Edesse (vers 360) ; saint Honorat, évêque de Verceil (397) ; saint Theudère (ou Chef), abbé à Vienne (575) ; saint Bond, ermite à Sens (vers 620) ; sainte Anne de Constantinople (826) ; saint Abraham, archimandrite de Rostov (1073-1077) ; saints martyrs Claude, Astère, Néon et Théonille de Cicilie (285) ; saint Abraham, reclus de la Laure des Grottes de Kiev (XIII-XIVème s.) ; saint néo-martyr Athanase de Sparte (1653) ; saint néomartyr Timothée d’Esphigmenou (1820) ; saints néo-martyrs de Russie : Nicolas (Probatov), prêtre, et avec lui Cosmas, Victor (Krasnov), Nahum, Philippe, Jean, Paul, André, Paul, Basile, Alexis, Jean et Agathe, martyrs (1918), Jean (Roudinsky), prêtre (1930), Eugène (Ivachko), prêtre (1937), Anastasia (Lebedev) (1937), Léonide (Mouraviev), prêtre (1941).

SAINTE MARTYRE ANASTASIE LA ROMAINE

Sainte Anastasie la Romaine, vierge, martyre à Rome (III)

Les années 235 à 270 furent particulièrement troublées dans l’Empire romain. Le sang et la violence y régnaient. Les barbares menaçaient l’Empire à l’extérieur, les guerres étaient incessantes. L’empereur Dèce souhaitait rétablir l’ancienne « piété » des Romains, dont le déclin, pensait-il, était à l’origine de la décadence de l’Empire. Aussi décida-t-il de persécuter les chrétiens, dont le sang était versé particulièrement à Rome. Mais, dans une petite ville des environs de la capitale, fonctionnait encore un petit monastère, dont l’higoumène était la moniale Sophie. L’une des novices était Anastasie, qu’elle avait élevée depuis son enfance. En effet, celle-ci, était devenue orpheline alors qu’elle était âgée de trois ans. Ayant atteint l’âge de vingt ans, sa beauté physique et sa pureté ne laissèrent pas indifférents un certain nombre de personnages renommés, qui souhaitaient l’épouser. Cependant, Anastasie avait fermement décidé de renoncer à toutes les consolations terrestres et d’offrir sa vie au Christ. C’est alors que le diable tenta de briser sa détermination par une terrible épreuve. Certains païens la dénoncèrent au gouverneur, l’accusant d’être chrétienne. Elle fut arrêtée et comparut devant le gouverneur qui lui demanda : « Quels sont ton nom, ton origine, et ta religion ?». La sainte répondit : « Je suis la fille d’un citoyen romain, j’appartiens à la religion chrétienne, dans laquelle j’ai été élevée dès mon jeune âge, et mon nom est Anastasie ». Au gouverneur qui s’étonnait de ce nom, la sainte répliqua : « Anastasie signifie résurrection, car le Seigneur m’a ressuscitée pour une nouvelle vie, afin que je puisse te résister et dominer ton père satan ». Le gouverneur commença alors à la persuader « d’abandonner son erreur volontaire, à ne pas fuir les joies de la vie, à adorer les dieux, et se marier ensuite avec un notable ». La sainte lui répondit à son tour : « Mon mari, ma richesse, ma vie et mon honneur, c’est Jésus Christ, dont tu ne me détourneras ni par les paroles, ni par les douleurs ». Le gouverneur, furieux, ordonna aux bourreaux de lui fracasser les membres par le supplice de la roue, mais la sainte resta intacte. Alors, le gouverneur ordonna de lui raboter les côtes et de la brûler avec des torches. Enfin, la sainte fut décapitée. La bienheureuse Sophie, avertie par un ange, vint recueillir ses saintes reliques, lesquelles se trouvent de nos jours au monastère de Grigoriou sur la Sainte Montagne de l’Athos. Cette sainte est distincte de Ste Anastasie la Pharmacolytra, martyrisée sous Dioclétien et célébrée le 22 décembre.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire de la sainte martyre Anastasie, ton 4
Ta brebis Anastasie, ô Jésus, crie d’une voix forte : « Mon époux, c’est Toi que j’aime, c’est pour Te chercher que je combats, c’est avec Toi que je suis crucifiée et ensevelie par Ton baptême. Pour toi, je souffre, afin de régner avec Toi. Pour Toi je meurs, afin de vivre en Toi. Accueille, comme victime sans tache, celle qui par amour est immolée pour Toi. Par son intercession, ô Miséricordieux, sauve nos âmes.

Tropaire de saint Abramios, ton 8
En toi, Père, s’est conservée sans défaut la divine image. Prenant ta croix, tu as suivi le Christ. Par tes propres œuvres, tu as enseigné à mépriser la chair qui passe et à s’occuper de l’âme, créature immortelle. Aussi, ton âme, ô bienheureux Abramios, se réjouit-elle avec les anges.

Kondakion de la sainte martyre Anastasie, ton 3
Purifiée par les eaux de la virginité, ô bienheureuse, tu fus couronnée par le sang du martyre, Anastasie, et tu accordes à ceux qui sont malades la guérison et à ceux qui s’approchent de toi de tout leur cœur, le salut ; le Christ t’en a donné la puissance, faisant perpétuellement sourdre la grâce.

Kondakion de saint Abramios, ton 3
Tu te manifestas dans la chair comme un ange sur terre, et par le jeûne tu fus planté comme un arbre qui crût vigoureusement par l’eau de la continence. Par le flot de tes larmes tu lavas la souillure ; aussi tu fus un réceptacle divin de l’Esprit, ô Abramios.

ÉPITRE DU JOUR

Col. I, 24-29

Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous ; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l’achève en ma chair, pour son corps, qui est l’Église. C’est d’elle que j’ai été fait ministre, selon la charge que Dieu m’a donnée auprès de vous, afin que j’annonçasse pleinement la parole de Dieu, le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints, à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir: Christ en vous, l’espérance de la gloire. C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ. C’est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi.

ÉVANGILE DU JOUR

Lc IX, 7-11

Hérode le tétrarque entendit parler de tout ce qui se passait, et il ne savait que penser. Car les uns disaient que Jean était ressuscité des morts ; d’autres, qu’Élie était apparu ; et d’autres, qu’un des anciens prophètes était ressuscité. Mais Hérode disait : J’ai fait décapiter Jean ; qui donc est celui-ci, dont j’entends dire de telles choses ? Et il cherchait à le voir. Les apôtres, étant de retour, racontèrent à Jésus tout ce qu’ils avaient fait. Il les prit avec lui, et se retira à l’écart, du côté d’une ville appelée Bethsaïda. Les foules, l’ayant su, le suivirent. Jésus les accueillit, et il leur parlait du royaume de Dieu ; il guérit aussi ceux qui avaient besoin d’être guéris.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

17 mai Vivre avec l'Église 104326

Saint Andronique, apôtre, et son épouse sainte Junia (Ier s.) ; saint Tropez, martyr (Ier s.) ; saints Solocane, Panphamer et Pamphylon, guerriers,...

Bande-annonce : « Orthodoxie » (France 2), « Une communication tournée vers la communion » –... À la Une 185304

Comment l’Église communique-t-elle ? C’est le sujet de ce reportage de l’émission de télévision « Orthodoxie » sur France 2 intitulé « Une com...

Recension: La sagesse des Pères du désert en BD À la Une 185295

Les Apophtegmes des Pères du désert sont parmi les textes les plus fondamentaux de la spiritualité chrétienne orientale. Il sont aussi parmi les pl...

3 mai (ancien calendrier) / 16 mai (nouveau) Vivre avec l'Église 104276

3e dimanche de Pâques Saintes myrophores Madeleine, Marie de Cléopas, Salomée, Jeanne, Marthe, Marie, Suzanne et les autres. Saints Joseph d’Arimat...

16 mai Vivre avec l'Église 104273

3e dimanche de Pâques Saintes myrophores Madeleine, Marie de Cléopas, Salomée, Jeanne, Marthe, Marie, Suzanne et les autres. Saints Joseph d’Arimat...

2 mai (ancien calendrier) / 15 mai (nouveau) Vivre avec l'Église 104165

Invention des reliques de saint Athanase le Grand, archevêque d’Alexandrie (373) ; saints martyrs Exupère, son épouse sainte Zoé et leurs fil...

15 mai Vivre avec l'Église 104163

Saint Pacôme le Grand, fondateur du cénobitisme en Haute-Égypte (348) ; saint hiéromartyr Euphrase, évêque, patron d’Ajaccio (Ier s.) ; saints Cass...

«Quel christianisme pour le XXIe siècle et quel XXIe siècle pour le christianisme ?», l’émi... À la Une 185274

L’émission de télévision « L’orthodoxie, ici et maintenant » sur KTO du mois de mai a pour thème « Quel christianisme pour le XXIe sièc...

« L’homme de Dieu » au 43e Festival international du film de Moscou : Alexander Petrov et Mickey ... À la Une 185265

Le 25 avril dernier dans le cadre de la principale compétition du 43e Festival international du film de Moscou, a été présenté le drame biographiqu...

1er mai (ancien calendrier) / 14 mai (nouveau) Vivre avec l'Église 104086

Jour de jeûne – dispense de poisson Saint Jérémie, prophète (VIIIème s. av. J.-C.) ; saint Andéol, sous-diacre, martyr dans le Vivarais (208) ; sai...

14 mai Vivre avec l'Église 104084

Saint Isidore de Chios, martyr (251) ; saint Maxime, martyr (250) ; saint Pons, martyr à Cimiez (257) ; saint Théraponte, évêque de Chypre et marty...

(Re)voir « L’Évangéliaire slavon des rois de France » (« Orthodoxie », France 2) À la Une 178087

Durant un mois, il est possible de (re)voir en ligne le passionnant reportage d’ « Orthodoxie » sur France 2 consacré à l’évangéliaire ...