Communiqué du Conseil des enseignants de l’Institut de Théologie orthodoxe Saint-Serge (Paris) – 4 novembre 2022 

« En ces temps de guerre russo-ukrainienne où la vérité est malmenée, le Conseil des enseignants de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge estime de son devoir de faire une mise au point d’ordre théologique afin de ramener de la clarté dans les esprits. 

L’Homme n’est pas fait pour tuer l’Homme mais pour le faire vivre afin qu’il puisse en Christ accéder à la vie éternelle qui est sa vocation. La guerre qui, non seulement tue les hommes mais conduit à des atrocités en ne tuant pas simplement des soldats mais des civils innocents pris enotage, est l’un des pires fléaux que l’humanité puisse connaître. À ce titre, elle n’est jamais ni juste ni sainte. 

Lorsqu’un État envahit un autre pays, cet État est un agresseur. Un pays a le droit de se défendre contre une agression. Ses citoyens en ont même le devoir. Dans ce contexte une autorité morale et spirituelle est légitime lorsqu’elle presse les citoyens de faire leur devoir en défendant leur patrie. Elle cesse de l’être, quand elle se met à expliquer que, défendre son pays relevant d’un sacrifice, celui qui donnera sa vie pour défendre son pays verra ses péchés absous par ce sacrifice. L’Orthodoxie n’a jamais reçu la doctrine médiévale des « indulgences » plénières ou partielles accordées par l’Église latine aux chrétiens qui acceptaient d’aller se battre aux croisades.

Jésus-Christ a donné sa vie pour le salut du monde. Aussi louable soit-il, le don qu’un soldat fait de sa vie pour défendre son pays ne relève pas du salut du monde. Ce soldat n’est pas le Christ et la défense de la patrie terrestre n’est pas le salut du monde. On ne peut pas parler ici d’absolution des péchés :seul le Christ mort et ressuscité enlève les péchés du monde.Tout comme la guerre, l’idolâtrie de la nation est un fléau qui aveugle en réduisant la religion à la nation, tout en faisant de la nation une religion. Le Christ est venu rappeler que l’Homme ne vient pas de la nation mais de Dieu. 

Chaque année, les nations du monde commémorent la mémoire de celles et ceux qui ont donnéleur vie pour défendre leur pays. Même s’il est héroïque, ce don, pour autant, n’est pas saint et rien ne permet de dire que ceux qui le pratiquent verront leurs péchés absous. C’est Dieu qui absout les péchés et non pas un acte héroïque, aussi remarquable soit-il. 

Pour le Conseil des enseignants il est théologiquement irrecevable de considérer que celui qui, fidèle à ses engagements patriotiques, meurt sur le champ de bataille dans l’exercice de ses fonctions militaires accomplirait un acte équivalant à un sacrifice qui le laverait de tous ses péchés, y compris du meurtre éventuel deses ennemis. L’absolution des péchés ne dépend pas d’une compensation mécanique entre les péchés et des « actes méritoires » ; c’est un mystère qui appartient seulement à la miséricorde du Dieu créateur. 

Le Conseil des enseignants rappelle qu’au Xe siècle le patriarche saint Polyeucte, père spirituel de sainte Olga égale-aux-apôtres, a rejeté la demande de l’empereur Nicéphore Phocasqui voulait déclarer martyrs les soldats chrétiens morts sur le champ de bataille. En effet, même en état de légitime défense ou à la guerre, tout homicide reste un péché, comme l’atteste le 13ecanon de saint Basile (ceux qui ont tué à la guerre « n’ont pas les mains pures »). C’est pourquoi, au XIe siècle, les deux saints princes strastoterpsié, Boris et Gleb, saints patrons à la fois de l’Église russe et de l’Église ukrainienne, ont préféré mourir à l’exemple du Christ, plutôt que de verser le sang pour défendre leur État face à la rapacité de leur cousin Sviatopolk. 

Le Conseil des enseignants de l’Institut Saint-Serge n’entend pas faire une évaluation politique de la guerre terrible qui est en cours – telle n’est pas sa vocation –, mais il estime de son devoir de remettre la notion de légitime défense et d’engagement citoyen à sa juste place en perspective orthodoxe : c’est à l’engagement citoyen de servir Dieu et non pas à Dieu de servir l’engagement citoyen.

(Communiqué adopté à l’issue d’un vote du Conseil des enseignants le 4 novembre 2022. Participants au vote : 19, Pour : 15, Contre : néant, Abstentions : 4, Absent au vote : 1) »

Source

À propos de l'auteur

Photo of author

Jivko Panev

Jivko Panev, cofondateur et journaliste sur Orthodoxie.com. Producteur de l'émission 'Orthodoxie' sur France 2 et journaliste.
Lire tous les articles par Jivko Panev

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour ...

Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères…”. La vie et l’œuvre du père Georges Florovsky »

Vient de paraître: Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères… ”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky », ...

2 juin (ancien calendrier) / 15 juin (nouveau)

Après-fête de l’Ascension Saint Nicéphore, archevêque de Constantinople, confesseur (828) ; saint Pothin, évêque de Lyon, avec saints Sanctus, diacre, ...

15 juin

Après-fête de l’Ascension Saint Amos, prophète (VIIIème s. av. J.-C.) ; saints Guy et Modeste et sainte Crescence, nourrice, martyrs ...

RCF Aix-Marseille « Les pères spirituels : Diadoque de Photicé »

Jean Charmois, orthodoxe, nous entraîne à la découverte des Pères, ces pasteurs des premiers temps. Au cours des émissions, beaucoup ...

RCF Hérault : « L’Ascension de Notre-Seigneur Jesus-Christ »

L’émission « Actualités des Églises orthodoxes » du 12 juin, présentée par Tatiana Sleptsova, est consacrée à la fête de l’Ascension de Notre-Seigneur Jesus-Christ

RCF Bordeaux : « Le livre-audio et le DVD en soutien de notre foi »

« Le père Jean-Claude Gurnade pour cette émission exceptionnelle, propose des outils en soutien de notre foi. D’abord un enregistrement ...

Les manuscrits de l’Évangile: rouleaux ou codices?

Dans cet article et dans les articles suivants, arrêtons-nous sur la question de la forme initiale du texte du Nouveau ...

14 juin

Après-fête de l’Ascension Jour de jeûne Saint Élisée, prophète (IXème s. av. J.-C.) ; saint Méthode, patriarche de Constantinople, confesseur ...

1er juin (ancien calendrier) / 14 juin (nouveau)

Après-fête de l’Ascension Jour de jeûne – Dispense de poisson Saint Justin le Philosophe et ses compagnons : Chariton, Charité, ...

L’archevêque finlandais fustige le Patriarcat de Moscou : « Il ne reste aucune trace de l’orthodoxie »

Helsinki – Finlande : Dans un discours cinglant, l’archevêque Léon de Finlande a accusé le Patriarcat de Moscou d’abandonner les ...

Recommandations pastorales du patriarche Cyrille de Moscou au clergé de Kaliningrad

Actuellement, deux diocèses font partie de la métropole de Kaliningrad : celui de Kaliningrad et celui de Tcherniakhovsk. La métropole compte ...

Nouvelle formule pour la formation « Orthodoxie et médias » » de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge

L’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge a le plaisir d’annoncer le lancement de la nouvelle formule de la formation « Orthodoxie et médias » ...

13 juin

ASCENSION DE NOTRE SEIGNEUR Sainte Aquiline, martyre en Phénicie (293) ; sainte Antonina, martyre à Nicée (305) ; saint Triphylle, ...

31 mai (ancien calendrier) / 13 juin (nouveau)

ASCENSION DE NOTRE SEIGNEUR Sainte Pétronille, vierge, martyre à Rome (Ier s.) ; saint apôtre Hermas, un des 70 (Ier ...

Participation de Julija Naett Vidovic à la conférence pour la paix organisée par la Fondation Pro Oriente à Trebinje

Julija Naett Vidovic, professeur à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, a joué un rôle clé lors de la récente conférence ...

L’Institut d’études chrétiennes orthodoxes de Cambridge fête son 25e anniversaire

Le dimanche 9 juin, l’Institut d’études chrétiennes orthodoxes (IECOC) de Cambridge a célébré son 25e anniversaire depuis son enregistrement officiel ...

Le patriarche œcuménique : « Notre tradition orthodoxe hellénique est une source d’inspiration »

Le 11 juin dernier, le patriarche œcuménique Bartholomée a présidé la Divine Liturgie dans l’église patriarcale à l’occasion de la ...