Inauguration de la mosaïque de la coupole de l’église Saint-Sava de Belgrade

565

L’inauguration solennelle de la mosaïque de la coupole de l’église Saint-Sava de Belgrade a eu lieu le 22 février, en présence du patriarche de Serbie et des membres du Saint-Synode de l’Église orthodoxe serbe, du métropolite de Volokolamsk Hilarion, président du département des affaires ecclésiastiques extérieures de l’Église orthodoxe russe, du président serbe Aleksandar Vučić, du ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie Sergueï Lavrov, du président de la République serbe de Bosnie Milorad Dodik, des ministres de la République de Serbie, ainsi que des représentants de la société Gazprom, laquelle a aidé à l’exécution et la mise en place de la mosaïque monumentale dans la coupole de l’église. Au début de la cérémonie, le patriarche Irénée a déclaré : « Chers frères et sœurs, nous nous trouvons sur le lieu où les Turcs, en l’année lointaine 1595, ont brûlé le corps de saint Sava, le premier archevêque et illuminateur des Serbes. En 1895, à l’occasion de la commémoration du tricentenaire de cet événement funeste et tragique, l’idée est née de bâtir à cet endroit une église majestueuse, dédiée à la personnalité spirituelle et culturelle la plus éminente, l’apôtre du peuple serbe, saint Sava. Au début du XXème siècle, plusieurs annonces de concours ont été publiées pour la construction de l’église, mais sont restées sans suite, et c’est alors que la Serbie passa par le Golgotha des guerres balkaniques et de la Première guerre mondiale. Ce n’est qu’en 1926 que le concours aboutit au projet souhaité. À l’occasion de la publication du concours, le Commission a adopté la position selon laquelle, la future cathédrale Saint-Sava devrait être érigée selon les modèles de Sainte-Sophie à Constantinople, de la cathédrale Saint-Isaac à Saint-Pétersbourg, de la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou et de l’église Saint-Alexandre-de-la-Neva à Sofia. Parmi les quelques projets, ont été retenus ceux de deux jeunes architectes : Bogdan Nestorović et Alexandre Deroko. La construction de l’église n’a commencé qu’en 1939, lorsqu’a malheureusement éclaté la seconde guerre mondiale. Après la libération, le nouveau régime n’a pas permis la poursuite des travaux. L’emplacement de l’église, d’une surface de douze hectares, a été alors exproprié comme tous les biens. Ce n’est qu’avec l’arrivée du patriarche de Serbie Germain, en 1958, qu’a été soulevée la question de la continuation des travaux. Mais les nombreux plaidoyers adressés à la direction de l’État sont restés « la voix criant dans le désert » jusqu’en 1985 où, pour la plus grande joie de l’Église et du peuple, a été reçu le permis pour la poursuite des travaux, qui ont continués jusqu’en 1986. À ce moment, en raison de l’éclatement de la Yougoslavie et des autres événements tragiques frappant le peuple serbe en 1991, la construction a été interrompue. Toutefois, malgré de nombreux obstacles, le gros-œuvre a été terminé en 2004. Depuis lors, la crypte de l’église a été entièrement achevée ainsi que ses fresques. Grâce à l’aide et la compréhension de la Russie fraternelle, par l’intermédiaire des sociétés Gazprom et NIS, à notre grande joie, la partie la plus la plus inaccessible de l’église, la coupole, a été décorée de mosaïques. Ce travail délicat et important a été accompli par des spécialistes russes, dirigés par deux académiciens renommés à la pointe de cet art, Zourab Tserateli et Nicolas Moukhine », a souligné le patriarche Irénée. « À cette occasion, depuis ce saint lieu, au nom de l’Église orthodoxe et du peuple serbes, nous remercions le plus chaleureusement la Russie fraternelle et son président pour leur amour envers notre peuple et l’aide accordée à l’église Saint-Sava. En même temps, nous remercions chaleureusement aussi l’Église orthodoxe russe et le patriarche de Moscou Cyrille pour son soutien dans cet œuvre évangélique. De même et de tout cœur, nous remercions aussi notre République de Serbie et notre président Vučić pour la grande et précieuse aide financière destinée à l’achèvement des travaux dans l’église et près de celle-ci. Nous restons dans l’espoir que la Russie fraternelle continuera à l’avenir à nous accorder de l’aide pour la peinture des fresques de l’église Saint-Sava. Si le Seigneur et saint Sava veulent que l’église soit terminée selon le plan, celle-ci sera la fierté des Serbes et des Russes ainsi que de toute l’Orthodoxie » a encore dit le patriarche Irénée. Alexandre Dioukov, directeur général de la Compagnie Gazprom a ensuite pris la parole. Cette société a fait une donation de 4 millions d’Euros pour la mosaïque. Ensuite, transmettant la bénédiction de Sa Sainteté le patriarche de Moscou Cyrille, le métropolite de Volokolamsk Hilarion, président du Département des relations extérieures de l’Église russe, qui avait rejoint la veille la capitale serbe, s’est adressé à l’assistance : « Lorsque je suis entré à nouveau sous les voûtes majestueuses de l’église Saint-Sava aujourd’hui, mon cœur a été empli d’un sentiment de joie et de piété profonde à la vue de la grande composition en mosaïque de l’Ascension, qui orne maintenant le dôme de la cathédrale… Pour les futures générations, celle-ci sera un témoignage de l’amour fraternel liant les Églises orthodoxes russe et serbe, qui nourrira leurs peuples ». De son côté, le ministre des Affaires étrangères de Russie, Sergueï Lavrov, a mis l’accent sur sa sincère admiration et sa reconnaissance envers tous ceux qui ont participé à la construction, la décoration, la peinture des fresques de l’église Saint-Sava. « J’ai peine à exprimer mon enthousiasme devant les artistes et tous ceux qui ont réalisé ce projet, sous la protection de l’UNESCO. L’événement de ce jour symbolise la proximité spirituelle et culturelle de nos citoyens et de nos Églises. Il me semble qu’il est particulièrement important de montrer cette unité à un moment durant lequel les Églises orthodoxes russes et serbes passent par une période où leur constance est mise à l’épreuve. Nous voyons tous comment on essaie d’entraîner les Églises dans des jeux politiques, tant en Ukraine qu’au Monténégro et en Macédoine, mais l’Église orthodoxe s’est toujours distinguée par le fait qu’elle a donné au peuple sécurité et confiance. Je suis sûr que cette période mouvementée de notre Église sera surmontée dignement, ce qui a toujours été le cas à travers l’histoire » a déclaré Sergueï Lavrov, qui était à Belgrade à l’occasion du 180ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Serbie et la Russie. Le président serbe Aleksandar Vučić a souligné à son tour que la cathédrale Saint-Sava devait être une forte racine de notre amitié avec la Russie, résistant à toutes les tempêtes. « Cette coupole qui est au-dessus de nous, est probablement le meilleur lieu pour rappeler la sainteté de certains liens, particulièrement des Églises et des peuples de Russie et de Serbie, des peuples qui ont la même origine, qui ont été comme des frères dans le malheur, ont combattu ensemble contre la haine et ont gagné la liberté pour chacun de nous », a-t-il déclaré. « Les tempêtes par lesquelles nous sommes passés ensemble, ont renforcé les racines de ces liens » a ajouté le président, rappelant que Saint Sava était devenu moine au monastère russe de la Sainte Montagne. « Cette coupole évoque l’amitié des deux peuples, à laquelle ont travaillé 70 artistes serbes et russes, qui ont assemblé des millions de petites pièces en un seul message de fraternité et de solidarité » a-t-il poursuivi et souligné : « Ce n’est que le commencement. Il nous reste à terminer cette église de la paix, de l’amour, et à prouver que nous avons assimilé toutes les leçons et avons choisi la vie. L’État a aidé la construction de l’église et a rendu possible qu’elle soit plus belle et plus lumineuse, qu’elle soit le lieu de rencontre de nos liens « de fraternité et de paix avec tous », a déclaré le président Vučić, qui a particulièrement remercié le président Poutine lequel, à l’occasion de sa venue en Serbie s’était intéressé à la poursuite des travaux, ainsi que le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov qui, par sa venue, « a amplifié ce jour historique ». Il a également remercié la société Gazprom Neft pour son soutien généreux. La mosaïque de la coupole centrale de l’église Saint-Sava a été réalisée sous la direction de l’académicien russe Nicolas Moukhine. La surface de la mosaïque, qui représente l’Ascension du Seigneur, est de 1248 m2, son poids est de 40 tonnes. Elle se trouve à une hauteur de 65 mètres et constitue l’une des plus grandes mosaïques du monde.

Source

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !