L’archiprêtre Nicolas Savvopoulos : « Un coup d’État synodal s’est produit durant l’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe grecque »
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Dans une interview à Romfea, l’archiprêtre Nicolas Savvopoulos, ancien représentant de l’Église de Grèce auprès de l’Union européenne, affirme qu’il n’y a pas eu de vote à l’Assemblée des évêques de l’Église de Grèce au sujet de la reconnaissance de l’autocéphalie ukrainienne, et que ses organisateurs ont simplement décidé de « reconnaître la pseudo-autocéphalie sans vote, lequel était pourtant absolument nécessaire pour une question si sérieuse ». « On a communiqué de façon mensongère » poursuit-il, que « la reconnaissance de l’autocéphalie avait été décidée. Or, tout était prêt, de telle façon qu’avec une incroyable vitesse, une lettre de remerciements d’Épiphane [de la nouvelle Église autocéphale d’Ukraine, ndt] a été envoyée et que les félicitations par téléphone pour « la décision historique » sont venues du patriarcat. Et le dernier des Grecs qui suit la question ukrainienne a pu comprendre qu’il s’agissait d’un « coup d’État » synodal aux dépens de l’orthodoxie et de notre patriarcat. Il est certain que l’Église  payera durement cette soi-disant « décision historique » par la destruction de son unité ». Selon le père Nicolas, « Parmi les premiers, ils [les évêques partisans de l’autocéphalie, ndt] crient sur tous les tons qu’ils ont pris leur décision en raison du privilège du patriarche d’accorder les autocéphalies. Et s’il a et pour autant qu’il ait ce droit, à qui peut-il les accorder ? À n’importe qui ? Ne sommes-nous pas du tout préoccupés par la pierre angulaire que représente la continuité de la présence de notre Église sur terre, qui est la succession apostolique ? S’il en est ainsi, alors tous les vieux-calendaristes de Grèce n’auront pas besoin d’ordinations canoniques et pourront espérer une autocéphalie ? Et le plus comique parmi tout ce qui a été dit est qu’il a été donné à l’archevêque, par le Saint-Synode permanent, le droit de traiter lui-seul de telles questions ecclésiologiques de grande importance. Et tandis que l’archevêque, très sagement, a déclaré immédiatement « qu’il ne pouvait assumer une telle responsabilité », [ce groupe d’évêques, ndt] réécrivant les statuts ecclésiastiques à leur mesure, continuent avec la même musique auprès de la hiérarchie et disent à l’archevêque que le Synode permanent lui en avait donné le droit. Et ils forcent l’archevêque à reconnaître que la veille il avait dit « ils m’ont mis le doigt dans l’engrenage ». Aussi, nous considérons qu’il s’est produit un « coup d’État » synodal lors de l’Assemblée des évêques, aux dépens de l’archevêque, de la part d’un petit groupe de hiérarques ». Le père Nicolas précise encore : « La vérité est que, conformément à ce qu’ont divulgué les hiérarques eux-mêmes aux médias, et alors que nous n’avons pas les actes authentiques pour voir ce que chacun a dit, ils ont parlé à l’Assemblée du problème ukrainien sans mentionner un mot de la situation de l’orthodoxie dans ce pays. Ils ont bien parlé et de façon préméditée de leurs « maîtres chanteurs » et de leurs « menaces » [i.e. le Patriarcat de Moscou, ndt], altérant encore une fois le sens des mots pour provoquer la confusion. La vérité est que non seulement le patriarche de Moscou, mais aussi les autres primats de l’orthodoxie, comme nombre également d’autres évêques, tels que S.E. le métropolite du Pirée Séraphim, S.E. le métropolite de Cythères Séraphim, mais encore des dizaines de distingués théologiens et universitaires, ont relevé publiquement les agissements inacceptables du point de vue ecclésiologique qui se sont produits jusqu’à maintenant avec la pseudo-autocéphalie en Ukraine, et s’efforcent à éclairer les hiérarques et le peuple au sujet de ses conséquences néfastes pour l’orthodoxie. En même temps, ce groupe de hiérarques a délibérément et du fait qu’il était dépourvu de contre-arguments, altéré le sens des mises en gardes quant aux conséquences [de la reconnaissance, ndt], de telle façons que la plupart les percevraient comme des « chantages » et des « menaces ». Par exemple, lorsque S.E. le métropolite Hilarion [de Volokolamsk, ndt] dit que « si l’Église de Grèce reconnaît Épiphane, elle sera isolée », que signifie cela ? Est-ce une menace ? Celui-ci dit de la façon la plus claire que nous ne pouvons pas en tant qu’Église de Russie, être en communion avec une Église qui concélèbre avec ceux qu’elle a défroquées. C’est-à-dire qu’il nous rappelle les rudiments des saints canons. Et la vérité est que certains hiérarques sont tombés dans le piège car on a réussi à les convaincre. Et lorsque ce groupe a constaté que, comme cela a été écrit, il existait une « absence d’empressement » pour prendre une décision maintenant et que s’était assemblée seulement une petite minorité de la hiérarchie, ils ont annulé toute idée de vote et ont rendu publiques des décisions fictives. C’est simple. Mais le plus tragique dans le processus de l’Assemblée des évêques est qu’il a été discuté et prétendument décidé au sujet du problème ukrainien en l’absence des Ukrainiens. Ils n’ont pas trouvé un seul mot en faveur de nos frères ukrainiens qui sont des millions sous le métropolite de Kiev Onuphre, et surtout pour ceux qui sont persécutés aujourd’hui avec l’approbation d’un patriarche orthodoxe frère ».

Source : Romfea

Complément. Le site Orthodoxologie a publié deux traductions en relation avec cette actualité : « Les métropolites Séraphim du Pirée et de Kythira disent qu’il n’y a pas eu de vote, pas de reconnaissance de l’OCU » ; « Des hiérarques grecs demandent à l’archevêque Jérôme de ne pas concélébrer avec le patriarche Bartholomée samedi« .

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

France 2 : « Matinée interreligieuse 2019 – : « La laïcité, je t’aime, moi non plus ! » ... À la Une 132222

La matinée exceptionnelle, proposée par l’ensemble des émissions religieuses des « Chemins de la Foi » de France 2 est axée cette année sur le thèm...

Texte de la gramata (lettre patriarcale et synodale) du Patriarcat de Moscou pour l’Archevêché À la Une 132221

Sur le site de l’Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale : le texte en français de la gramata (gramota) du Patriarcat ...

Un compte rendu du voyage de la délégation de l’Archevêché à Moscou du 1 au 5 novembre Revue du Web 132218

Sur le site de l’Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale : ce compte rendu, avec des liens vers des albums de photogra...

Le patriarche de Jérusalem invite tous les primats à une rencontre pour parler de l’unité d... À la Une 132067

Le patriarche Théophile de Jérusalem est actuellement à Moscou pour y recevoir le Prix du patriarche Alexis II pour son travail en faveur de l&rsqu...

Parution : « Crucifixion. La crucifixion dans l’art. Un sujet planétaire » de François Bœsp... À la Une 131822

Vient de paraître aux Éditions Bayard de François Bœspflug avec le concours d’Emanuela Fogliadini, Crucifixion. La crucifixion dans l’a...

Décès de Mgr Grégoire, ancien archevêque de Thyateira et de Grande-Bretagne À la Une 131591

L’ancien archevêque de Thyateira Grégoire vient de décéder à l’âge de 92 ans. Depuis quelques années, l’archevêque souffrait de g...

20 novembre Vivre avec l'Église 58829

20 novembre Carême de la Nativité Avant-Fête de la Présentation au Temple de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours vierge Marie ; Saint Grégoire ...

7 novembre (ancien calendrier) / 20 novembre (nouveau) Vivre avec l'Église 58827

7 novembre (ancien calendrier) / 20 novembre (nouveau) Carême de la Nativité Les 33 martyrs de Mélitène : saints Hiéron, Nicandre, Hésychius, Athan...

L’archevêque de Bruxelles et de Belgique Simon (Patriarcat de Moscou) s’explique sur sa rencontre... À la Une 131401

L’archevêque de Bruxelles et de Belgique Simon (Patriarcat de Moscou) a communiqué à l’agence russe RIA-Novosti que sa rencontre avec le patriarche...

Bertrand Vergely : « Ta foi t’a sauvé ! » – 13 novembre À la Une 131399

Nous vous invitons à regarder la conférence donnée le 13 novembre.

Le métropolite Antoine, chancelier de l’Église orthodoxe d’Ukraine : « Toutes les épreuves nous s... Actualités 131395

Dans une interview, le métropolite Antoine (Pakanitch), chancelier de l’Église orthodoxe d’Ukraine sous l’omophore du métropolite de Kiev Onuphre, ...

L’Ancien Grégoire, père spirituel du monastère du Saint-Précurseur en Chalcidique, est décédé Actualités 131334

Après des années de maladies, l’Ancien Grégoire (Papasotiriou), père spirituel et fondateur du monastère Saint-Jean-le-Précurseur, au village de Me...