Le patriarche de Moscou Cyrille au sujet du Monténégro : « Aujourd’hui personne ne peut rester à l’écart de ce qui se passe dans l’Orthodoxie mondiale »
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Le 28 décembre 2019, lors du repas qui a suivi la sainte Liturgie au monastère Sretensky de Moscou, le patriarche Cyrille à commenté la situation au Monténégro après l’adoption par le parlement de ce pays de la loi « sur la liberté de religion ». Entre autres, le patriarche a déclaré : « Aujourd’hui, l’Église universelle [orthodoxe] se trouve dans une situation absolument particulière. Rien de semblable dans l’histoire de l’Orthodoxie, au moins durant les quelques derniers siècles, ne s’est produit. Même lorsque l’Orient orthodoxe se trouvait sous le pouvoir de la Turquie ottomane, l’influence de celui-ci était contrebalancée par la puissance de l’Empire russe, et nos frères savaient qu’ils avaient pour protecteur et défenseur la sainte Russie. Le contexte historique a changé, et la Russie, en tant qu’État laïc, ne peut maintenant jouer le même rôle. Tout en ayant une attitude des plus bienveillantes à l’égard de l’Église russe, l’État ne s’immisce ni dans nos affaires internes, ni dans notre activité extérieure, que nous exerçons exclusivement en conformité avec le droit canon. En même temps, alors que l’Église russe a acquis une complète liberté, nous sommes au regret de constater que les chefs de certaines Églises orthodoxes locales se trouvent non pas seulement sous l’influence, mais quasiment sous l’autorité de certaines forces séculières mondiales. Durant de nombreuses décennies, ce n’est pas la pression de quelques fonctionnaires, mais de toute la puissance politique d’un État athée, de ses autorités, de ses services spéciaux, qui s’est exercée sur nous. Mais nous avons résisté à cette pression ! Or, la crise actuelle dans l’Orthodoxie a mis en évidence la faiblesse indubitable de certaines Églises locales. Par la miséricorde de Dieu, ce ne sont pas tous les hiérarques de ces Églises qui se sont engagés sur la voie du piétinement des canons : nous savons que, comme par le passé, nombre d’autres Églises locales tiennent ferme. La position du Patriarche de Jérusalem mérite une reconnaissance particulière, étant donné qu’il ne permet pas aux schismatiques de célébrer au Saint-Sépulcre, ce qui serait une catastrophe pour l’Orthodoxie universelle. De nouvelles épreuves frappent aujourd’hui l’Église serbe. Au Monténégro, un petit pays qui a toujours gardé une relation particulière envers la Russie, est adoptée une loi selon laquelle tous les biens immobiliers ecclésiastiques doivent être transférés du diocèse canonique du Monténégro de l’Église orthodoxe serbe aux schismatiques. Le hiérarque diocésain, Mgr Amphiloque, lutte pour l’Orthodoxie et n’a pas courbé l’échine devant les schismatiques, mais nous aussi, nous ne devons pas nous taire, et ce non seulement au niveau du Patriarcat de Moscou ou du Département des relations ecclésiastiques extérieures. Nous devons être solidaires avec Mgr Amphiloque. Nous devons condamner les saisies d’églises et toutes les tentatives des autorités de l’État au Monténégro de s’emparer de tous les biens immobiliers de l’Église canonique. Et dire que tout cela se produit au cœur de l’Europe, cette Europe même qui a déclaré, tout comme les États-Unis, le principe de séparation de l’Église et de l’État ! Par conséquent, le principe d’État laïc est aisément foulé en raison de certains buts politiques, parmi lesquelles, indubitablement, il y a la lutte contre la Russie. Aujourd’hui, personne ne peut rester à l’écart de ce qui se produit dans l’Orthodoxie mondiale. Il faut écrire des lettres de soutien à Mgr Amphiloque, lui exprimer notre amour, dire que l’Église russe reste aux côtés du Monténégro orthodoxe. Il est très important que ceux qui souffrent aujourd’hui au Monténégro, ressentent le soutien de notre Église. Et de la même façon, nous pouvons et devons écrire des lettres accusatrices à Constantinople, mettre en garde les hiérarques grecs contre le fait inadmissible de détruire l’unité de l’Orthodoxie. Pourquoi sommes-nous aussi certains que la vérité est de notre côté ? Parce que nous ne poursuivons aucun but politique, et nous ne subissons aucune pression politique. Nous sommes exclusivement guidés par les principes du droit canon. Et quelle peut être la vérité à Constantinople, qui s’immisce grossièrement dans la juridiction d’une autre Église locale, qui lève arbitrairement l’anathème prononcée contre quelqu’un qui n’avait rien à voir avec Constantinople, et octroie « l’autocéphalie » à des schismatiques n’ayant pas la succession apostolique ? La Russie mène aujourd’hui une politique indépendante et, dans l’Église russe, comme je l’ai déjà mentionné, il y a une vision totalement indépendante tant sur les affaires internes qu’externes. Bien sûr, sous ce rapport, nous nous distinguons fort de ces Églises locales qui se trouvent dans la dépendance de forces non seulement non ecclésiastiques, mais je dirais anti-chrétiennes. C’est pourquoi nous devons plus que jamais être soudés. Nous devons comprendre où est la vérité et où est le mensonge, et prier pour ceux de nos frères et sœurs qui souffrent de l’immixtion grossière des autorités séculières. Nous devons être avec ceux dont les églises sont fermées ou transmises aux schismatiques, avec ceux qui souffrent pour la vérité divine. Je crois que le Seigneur ne nous abandonnera pas, tout comme Il n’abandonnera pas les autres Églises orthodoxes, si notre Église russe reste indéfectiblement fidèle à la sainte Orthodoxie. Une responsabilité particulière repose sur nous pour l’unité de l’Orthodoxie, en tant que plus grande Église locale du monde. Et je voudrais que soient conscients de cette responsabilité tant l’épiscopat, le clergé, les moines et moniales, que tout notre peuple fidèle ».

Source

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

L’assemblée générale ordinaire de l’Archevêché – élection de deux évêques À la Une 168114

Hier, à Paris, à l’Institut Saint-Serge, après la divine liturgie, s’est tenue l’assemblée générale ordinaire de l’Archevêc...

12 janvier (ancien calendrier) / 25 janvier (nouveau) Vivre avec l'Église 95241

12 janvier (ancien calendrier) / 25 janvier (nouveau) Samedi après la Théophanie. Sainte martyre Tatienne et ses compagnons, martyrs à Rome (226–23...

25 janvier Vivre avec l'Église 95239

25 janvier Jour de jeûne Saint Grégoire le Théologien, archevêque de Constantinople (389) ; sainte Félicité et ses sept fils : Janvier, Félix, Phil...

Communiqué du CA de l’Union diocésaine (dans la juridiction du Patriarcat de Constantinople) À la Une 168091

Le 18 janvier, s’est tenue l’assemblée générale extraordinaire de l’Union diocésaine dans la juridiction du Patriarcat de Constan...

« Cette église orthodoxe bâtie par les Russes en Antarctique » Revue du Web 168087

Sur le site Russia beyond : cette présentation (dont la photographie ci-dessus) de l’église orthodoxe russe construite en Antarctique.

Paris : une vente des produits du monastère de Bois-Salair Annonces 168083

Les sœurs du monastère de Bois-Salair (photographie ci-dessus) proposeront leurs produits (boutique en ligne) dimanche 26 janvier, de 12h à 17h, lo...

11 janvier (ancien calendrier) / 24 janvier (nouveau) Vivre avec l'Église 95196

11 janvier (ancien calendrier) / 24 janvier (nouveau) Saint Théodose le Grand, le Cénobiarque (529) ; saint Michel de Klops (vers 1453-1456) ; sain...

24 janvier Vivre avec l'Église 95192

24 janvier Jour de jeûne Sainte Xénia de Rome (Vème s.) ; saint Babylas d’Antioche et ses disciples saints Timothée et Agapios, martyrs en Si...

En 2019 dans le monde, 260 millions de chrétiens ont été persécutés en raison de leur foi À la Une 168078

L’association « Portes ouvertes » vient de publier son Index mondial de persécution des chrétiens.  » Plus de 260 millions de chrétiens sont ...

Le métropolite de Volokolamsk Hilarion : « L’Église russe n’a jamais nié la primauté de Constanti... À la Une 168076

Nous publions ci-dessous l’interview exclusive du métropolite de Volokolamsk Hilarion à l’agence Interfax, précédée du commentaire de celle-ci ...

Dans le cadre de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens Podcast vidéo 168072

Julija Vidovic, professeur à l’Institut Saint-Serge, a été interrogée par la chaîne de télévision KTO dans le cadre de la Semaine de prière p...

10 janvier (ancien calendrier) / 23 janvier (nouveau) Vivre avec l'Église 95185

10 janvier (ancien calendrier) / 23 janvier (nouveau) Saint Grégoire, évêque de Nysse (395) ; sainte Floride, vierge, martyre à Dijon (vers 180) ; ...