Le Synode le l’Église russe hors-frontière apporte son soutien au métropolite Onuphre

949

Déclaration du Synode des évêques de l’Église orthodoxe russe hors frontière en soutien à l’Église orthodoxe canonique en Ukraine du 29 avril 2018.
Nous, membres du Synode des évêques de l’Église orthodoxe russe hors frontière, qui exerçons notre ministère en Amérique du Nord, en Europe et en Australie, constatons avec douleur que dans le territoire sacré de la Rus’ de Kiev, notre terre aimée d’Ukraine, des ambitions politiques trompeuses surgissent à nouveau – comme cela s’est déjà produit dans l’histoire – sous couvert de pratiques religieuses mais avec l’intention évidente de susciter l’inimitié et la discorde entre les peuples orthodoxes, dans le but de provoquer un schisme au sein de l’Église.
On tente maintenant de créer, dans ce pays qui souffre depuis si longtemps, une « Église autocéphale » distincte à la place de l’Église orthodoxe canonique en Ukraine, reconnue par tous et dirigée par Sa Béatitude le métropolite Onuphre de Kiev et de toute l’Ukraine. Cette Église est autonome depuis 1990, c’est-à-dire que son administration est autonome et indépendante. Nous nous trouvons actuellement face à un effort sournois qui vise à exploiter les sentiments religieux et à les subordonner aux objectifs politiques des autorités en place aujourd’hui, en contradiction flagrante avec la tradition et les principes canoniques de la sainte Église orthodoxe.
Nous prions Dieu tout-puissant afin que les passions et les problèmes suscités par les efforts de ceux qui sont étrangers à l’esprit et à l’ordre empreints de la grâce de l’Église se dissipent comme de la fumée, que les dissensions puissent être apaisées par Sa miséricorde, et que la paix de notre Seigneur, ami des hommes, ressuscité des morts le troisième jour, puisse régner dans leurs cœurs.
Par cette déclaration, nous exprimons notre soutien total à Sa Béatitude le métropolite Onuphre, ainsi qu’à ses frères-évêques, au clergé, aux moines et à tous les fidèles de l’unique Église orthodoxe canonique en Ukraine, et nous saluons avec amour leurs luttes de confesseurs. Aucune transformation de la vie de l’Église ne peut être entreprise ou imposée par les autorités séculières. Les tentatives actuelles d’influencer la vie de l’Église de l’extérieur ne révèlent que les motifs et les objectifs fondamentalement non ecclésiaux de ceux qui tentent de les mettre en œuvre.
Nous invitons tous les fidèles à prier pour l’Église orthodoxe canonique en Terre d’Ukraine, afin que la tentative actuelle de schisme ecclésial n’aboutisse à rien, et que la paix et l’amour fraternel puissent à jamais prévaloir dans les relations entre les Églises orthodoxes locales.

Source

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.