La construction d’une église russo-serbe commencera à Banja Luka, en République serbe de Bosnie. Elle sera exécutée dans un style architectural russe. Selon l’évêque de Banja Luka Éphrem, il est prévu que la bénédiction des fondations de l’église soit effectuée le 17 juillet 2018, jour du centenaire du martyre du Tsar Nicolas II et de sa famille. Un accord a été signé en avril 2017 avec la société « Krajina » pour le transfert de la propriété d’un terrain destiné à la construction d’une église russe et d’un centre culturel. Le projet impliquera largement des travailleurs locaux, mais d’autres viendront aussi de Serbie et de Russie. Le président de la République serbe de Bosnie, Milorad Dodik a déclaré être fier de faire partie d’un peuple qui réalise un tel projet et le directeur de la société Krajina Borko Djurić a exprimé sa satisfaction du fait que ses employés y participeraient. La ville de Banja Luka prendra à sa charge certaines dépenses liées à l’entretien de l’église et du centre culturel. Le projet est basé sur le style architectural d’une ancienne église russe. Elle aura trois sanctuaires : l’un dédié à la Transfiguration du Seigneur, un autre aux martyrs de la Famille impériale russe et un dernier aux saints Syméon et Sava de Serbie. Mgr Éphrem a souligné que, bien que l’idée d’un tel édifice à Banja Luka remonte à 100 ans, il revêt maintenant une importance particulière du fait que l’église sera dédiée à la mémoire des martyrs impériaux, glorifiés par les Églises russe et serbe, et ce ne sera pas seulement un signe de reconnaissance envers l’empereur russe. La première initiative de construire une église-mémorial en reconnaissance à l’empereur Nicolas II avait été prise par les vétérans serbes de la première guerre mondiale. De nombreux Serbes de Bosnie et de Herzégovine avaient été conscrits dans l’armée autrichienne, mais une fois sur le front, ils ont été tués ou se sont rendus volontairement à l’armée russe. Nombreux sont parmi eux ceux qui devinrent membre du corps slave et serbe et finirent la guerre dans les rangs des libérateurs de la Serbie. Ces vétérans étaient désireux d’ériger une église en gratitude à l’empereur Nicolas II. Néanmoins, ce projet ne s’est pas réalisé en raison de difficultés économiques et l’éclatement de la seconde guerre mondiale. Le projet n’a pu voir le jour durant le régime communiste en Yougoslavie et sa réalisation a été interrompue par les guerres dans l’ex-Yougoslavie de 1992-1995.

Source

Print Friendly, PDF & Email


Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !