Les militaires ukrainiens ont empêché aux orthodoxes de l’Église canonique l’accès à leur église à Odessa
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

En la fête de la Procession de la Vivifiante Croix du Seigneur, le 14 août 2018, les clercs et les fidèles du diocèse d’Odessa ont été empêchés de célébrer l’office festif en l’église dédiée aux saints Cyrille et Méthode, située dans l’enceinte de l’Académie militaire d’Odessa. Tôt le matin, le clergé et les paroissiens se sont rendus à l’église, mais au poste de contrôle de l’Académie militaire, les soldats, se référant à un ordre oral de leur commandement, n’ont pas permis aux fidèles d’accéder à l’église qui est située sur le territoire de l’une des institutions d’instruction militaire les plus anciennes d’Odessa. Le clergé et les fidèles ont célébré un office d’intercession devant l’enceinte de l’académie. En même temps, les aumôniers du soi-disant « Patriarcat de Kiev » ont pu entrer sans entrave sur le territoire de l’académie par ce poste de contrôle. Le recteur de l’église, l’archiprêtre Serge Dmitriev, a déclaré que le congrès des aumôniers militaires du soi-disant « Patriarcat de Kiev » et de l’Église gréco-catholique (uniate) se déroulait actuellement sur le territoire de l’Académie militaire. La veille de la fête, les aumôniers du « Patriarcat de Kiev », sous forme d’ultimatum, avaient exigé du recteur qu’il ouvre l’église qui relève de l’Église canonique, et qu’il concélèbre avec eux la liturgie. Le recteur de l’église a refusé de le faire, du fait que les règles canoniques l’interdisent, déclarant « qu’actuellement, nous ne pouvons célébrer ensemble », et il proposa aux aumôniers militaires de prier simplement dans l’église. Les représentants des schismatiques ont déclaré que quoi qu’il en soit, ils viendraient à l’église le lendemain et y célébreraient leur office. Les représentants du diocèse d’Odessa affirment que ces faits d’entrave à l’activité de l’Église orthodoxe d’Ukraine confirment une fois de plus qu’une pression sans précédent est exercée sur les fidèles et le clergé de leur Église, ce qui se manifeste par la saisie des églises, les provocations, les menaces et l’interdiction de célébrer les offices. En relation avec ces faits, le diocèse s’adresse à l’opinion publique mondiale et demande de prêter attention à ces circonstances de violation systématique des droits des fidèles du diocèse d’Odessa de l’Église orthodoxe d’Ukraine et de la discrimination exercée envers celle-ci pour des raisons religieuses. On peut visionner ci-dessous une vidéo montrant les militaires ukrainiens qui empêchent l’accès à l’église, ainsi que le clergé célébrant l’office d’intercession devant le bâtiment.

Source

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

« Pour la vie du monde – vers un ethos social de l’Église orthodoxe » Publication d&r... À la Une 170701

Un important document vient d’être publié par le Patriarcat de Constantinople, par l’intermédiaire de l’archevêché d’Amérique. « Pour la vie du mon...

«Que ma prière devant Toi s’élève comme l’encens …» À la Une 170673

Nous vous invitons à regarder un extrait de la diffusion en direct de la Liturgie des dons présanctifiée du Mercredi de la 5e semaine du Grand Carê...

« Mystagogie du Grand Carême » Apprendre 170661

Ci-dessous : le podcast audio de l’émission Orthodoxie sur France-Culture du 29 mars intitulée : « Mystagogie du Grand Carême« . L’invité est...

Office des matines du samedi de l’Acathiste À la Une 170650

Nous présentons ici, sous format PDF, les matines du samedi de l’Acathiste à la Très sainte Mère de Dieu, avec son canon complet, en version ...

21 mars (ancien calendrier) / 3 avril (nouveau) Vivre avec l'Église 100712

Grand Carême. Saint Jacques, évêque et confesseur à Constantinople (IXème s.) ; saint Birille, évêque de Catane (I-IIème s.) ; saint Lupicin, abbé ...

3 avril Vivre avec l'Église 100710

Grand Carême. Saint Nicétas le Confesseur, higoumène du monastère de Médice en Bithynie (824); saint Urbice, évêque de Clermont (IIème s.) saints m...

« Saint Maxime le Confesseur : la liberté ou la mort » Revue du Web 170639

Sur le site Philitt : une recension par Grégoire Quevreux du livre de Julija Vidovic intitulé La synergie entre la grâce divine et la volonté de l’...

Communiqué des évêques de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA) concernant les éventuelles a... À la Une 170625

À la suite de leur réunion spéciale du lundi 30 mars 2020, Sa Béatitude le métropolite Tikhon et les membres du Saint-Synode des évêques de l'Églis...

Déclaration du Saint-Synode de l’Église de Grèce au sujet de la prolongation du confinement dans ... À la Une 170618

« Le Saint-Synode permanent a longuement débattu de la prolongation jusqu’au 11 avril 2020 de la décision commune des ministres de l’Instruction pu...

20 mars (ancien calendrier) / 2 avril (nouveau) Vivre avec l'Église 100449

Grand Carême. Les 20 Pères martyrs des Sarrasins au monastère de Saint-Sabas dont Jean, Serge et Patrice (796) ; sainte martyre Photine la Samarita...

2 avril Vivre avec l'Église 100447

Grand Carême – dispense de vin et d’huile Saint Tite le thaumaturge (IXème s.), saint Amphien, martyr à Césarée de Palestine et son frère saint Edè...

Des choristes confinés chez eux chantent ensemble en ligne À la Une 170600

Le confinement n’a pas empêché les choristes de deux choeurs orthodoxes de chanter ensemble en ligne tout en restant chez eux. Nous vous invi...