Les statistiques 2017 de l’Église orthodoxe de Finlande ont été publiées

729

Les dernières statistiques de l'Église orthodoxe de Finlande, qui dépend du Patriarcat œcuménique, témoignent du déplacement du centre de la vie ecclésiale vers le sud de la Finlande. Le nombre des orthodoxes en Finlande continue à se réduire légèrement pour la cinquième année consécutive : fin 2017, le nombre des fidèles s'élevait à 60.186 personnes, soit 380 orthodoxes en moins par rapport à la fin de l'année précédente. Quatre facteurs influent principalement sur le nombre des fidèles : les baptêmes et les conversions les augmentent, tandis que les décès et les abandons de l'Église les diminuent. Durant la présente décennie, le nombre de baptêmes a constamment diminué. En 2017, 357 enfants ont été baptisés dans l'Église orthodoxe de Finlande, soit 30 de moins par rapport à l'année précédente. Le petit nombre de baptêmes s'explique par le faible niveau de natalité, d'une part, et le refus des parents d'influencer les convictions religieuses des enfants, d'autre part. En revanche, les conversions à l'orthodoxie sont plus nombreuses. 858 personnes sont devenues membres de l'Église orthodoxe de Finlande durant l'année écoulée, ce qui correspond à la tendance générale des années 2000. Toutefois, ceci ne compense pas la diminution générale du nombre des fidèles, provoquée par les changements démographiques et la diminution du nombre des baptêmes. L'an passé, 729 orthodoxes sont décédés, soit un nombre légèrement inférieur à l'année précédente. Le nombre de ceux qui ont quitté l'Église l'an passé est également légèrement inférieur par rapport à l'année précédente, soit 811 personnes, dont la moitié dans le diocèse d'Helsinki, où le nombre de convertis est en revanche en augmentation, s'élevant à 298 personnes. Le plus grand nombre de convertis sont originaires de Turku (95), Tampere (75) et Lappeenranta (56). Selon les statistiques, le plus grand nombre d'orthodoxes se trouve dans le diocèse d'Helsinki. Dans les diocèses de Kuopio et en Carélie, il y avait, fin 2017, 342 fidèles en moins par rapport à l'année précédente. Dans le diocèse d'Oulu, il y avait 58 personnes en moins, tandis que dans celui d'Helsinki, il y avait 64 fidèles en plus. La chute du nombre des fidèles dans le diocèse d'Oulu s'est produite pour deux raisons : l'émigration et le rapport négatif entre les baptêmes et les décès. Dans les villes importantes du diocèse, on observe une certaine activité : à Vaasa, il y a eu 40 convertis, tandis qu'à Oulu, il y en avait 36. Dans les diocèses de Kuopio et de Carélie, la situation est plus complexe : le nombre des fidèles, dans une série de paroisses, a été réduit pour trois raisons. Hormis l'émigration, le nombre d'enterrements qui surpasse celui des baptêmes dans le diocèse, il y a un grand nombre de personnes qui quittent l'Église. Sur le nombre total des fidèles de l'Église de Finlande, un tiers appartiennent à la paroisse la plus grande, à savoir Helsinki, qui comptait 19.913 personnes (19.929 en 2016). Les paroisses les plus importantes selon le nombre de paroissiens, après Helsinki, sont Joensuu avec 6.139 personnes (6.216 en 2016), Kuopio avec 3.920 personnes (3.944 l'année précédente), Tampere avec 3.243 personnes (3.201 l'année précédente) et Turku avec 3.031 personnes (2.971 précédemment). L'an dernier, le nombre des paroissiens de Turku a dépassé, pour la première fois, le nombre de 3000 (contre 2.971 l'an passé). La paroisse la plus petite se trouve à Rautalampi avec 648 personnes (contre 674 l'an passé). Le nombre des moniales au monastère de la Sainte-Trinité à Lintula était de neuf l'an passé. La communauté du monastère de la Transfiguration, le " nouveau Valaam " était constituée de huit moines.

Source

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !