Parution : « La confession. La joie d’ouvrir son cœur à la lumière »

257

Dans le cadre des publications de livrets d’usage pratique et commode, la Métropole roumaine propose, par Apostolia, collection « Petit Théophore », un volume de 63 pages - cartonné, bien verni, un beau petit objet - appelé La confession. La joie d’ouvrir son cœur à la lumière. Le caractère optimiste du titre se retrouve au cours de toutes les pages qu’on lira.
La couverture porte une image de qualité, inspirée du style iconographique, montrant le Christ en personne absolvant une personne, vérité que l’on retrouve dans les textes et dans les autres icônes nombreuses, toutes de belle qualité. La quatrième de couverture présente les lignes qu’on peut lire p.10: "une tache sur mes habits... je fais tout le nécessaire pour la faire disparaître. Mais une tache sur mon âme, qui est invisible, comment l’effacer ?" Ainsi est exprimée la préoccupation qui anime les paragraphes successifs du livret.
Les parents sont quelquefois embarrassés pour aider leurs enfants à se préparer à la confession. Ils devraient trouver ici une aide précieuse. L’adulte qui parcourt les pages de La joie d’ouvrir son cœur à la lumière se sent appelé à prendre au sérieux sa propre confession. C’est en intégrant pour sa part les messages spirituels qui se trouvent ici, qu’il deviendra capable de parler à l’enfant de la démarche du repentir et de la demande de pardon appelée sacrement de la confession. Chaque parent, chaque adulte, prêtre, catéchète ou parrain sentira l’appel de mettre en pratique des messages comme "ne négligeons pas de nous confesser, pour garder pure la demeure de Dieu qui est notre cœur" (p.60).
Du reste, comme le suggère fortement l’avant-propos du métropolite Joseph, l’enfant a rigoureusement besoin de l’exemple constructif que lui donnent ses parents. Non seulement, il lui sera facile de se confesser, voyant que ceux-ci se préparent de leur mieux à cette démarche. Mais, surtout, dans la mesure où les parents sanctifient leur vie de couple suivant la grâce et l’enseignement du couronnement, dans la mesure où ils sont eux-mêmes une icône de la paternité divine auprès de leurs enfants, ceux-ci pourront se guider sur eux pour aller vers le Père céleste. Ceci est particulièrement vrai, dit l’avant-propos, de la façon dont les parents savent pardonner leurs fautes à leurs enfants, les conduire à un vrai changement de comportement et leur inspirer une confiance suffisante pour que les petits ne soient pas tentés de cacher leurs erreurs. C’est de la relation parentale que l’enfant pourrait apprendre une saine relation avec son Père céleste. Ces pages renforcent évidemment la responsabilité des parents face aux enfants qui leur ont été confiés par l’Église.
Les cinq chapitres sont bien dosés, après l’introduction sur le mystère de la confession : d’où vient le péché et comment a-t-il pris possession du cœur de l’homme ? (chapitre I) ; le début de la vie sur terre (II) ; l’œuvre accomplie par le Christ sur la terre (III) ; l’Église (IV) ; la confession (V). Le volume se clôt sur deux belles prières bien utiles pour grands et petits !

Archiprêtre Marc-Antoine Costa de Beauregard

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !

Professeur d'histoire et de géographie, prêtre (paroisse Saint-Séraphin de Sarov à Paris), auteur, dernier livre paru : "Le christianisme orthodoxe face aux défis de la société occidentale" (Cerf, 2018).