Pensées de chaque jour de saint Théophane le Reclus

77

Mardi de la Vingt-Septième Semaine après la Pentecôte
I Timothée 1:8-14 et Luc 14:25-35

Le sel est bon: mais si le sel perd sa saveur, avec quoi sera-t-il assaisonné? Le sel, ce sont les disciples du Seigneur, qui a transmis Ses instructions au peuple, détruit la pourriture morale de ces personnes. Si nous appelons éducation un tel enseignement, alors le terme de sel devraient également concerner ce sujet.

Alors tout ce dit va se résumer à ceci: l’éducation est une bonne chose, mais si l’éducation a perdu sa saveur, alors à quoi est elle bonne? Abandonnez-la! L’éducation agit comme le sel quand elle est remplie des principes et des éléments de l’enseignement du Seigneur, quand elle consiste elle-même en l’état de disciple avec le Seigneur, mais dès qu’elle s’écarte de cela, et donne des enseignements étrangers au lieu des leçons du Seigneur, elle a perdu sa saveur et devient sans profit. Elle est infectée par la pourriture de l’illusion et du mensonge, et commence à ne plus apporter la guérison, mais elle devient infection. L’histoire a confirmé et continue de le confirmer avec l’expérience partout. Pourquoi personne ne prête-t-il garde expérience? L’Ennemi amène des ténèbres sur tout le monde et ils pensent tous que c’est de la lumière, quand dans leurs enseignements, ils restent loin de l’enseignement du Seigneur.

Version française Claude Lopez-Ginisty

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.