20/10/2017
Actualités
Page d'accueil > Annonces > Vie des paroisses > Une tonsure monastique au skite Sainte Foy

Une tonsure monastique au skite Sainte Foy

Skite Sainte Foy
Nous vous proposons ce compte rendu de la tonsure de frère Léon, du skite Sainte Foy, qui est désormais le père Joseph:

"Le 19
mars, pour la visite de l’archimandrite Syméon (Cossec) au skite Sainte Foy de
nombreux religieux, fidèles et amis se sont déplacés, plus de 60 personnes.
Citons le hiéromoine Jean (Vesel) de Montauban, le diacre Henry (Coulomies) de
Toulouse, l’archiprêtre Jean-Claude Rodriguez de la cathédrale d’Alès, le père
abbé de Notre Dame des Neiges, dom Hugues, une sœur iconographe du monastère
cistercien de Cabanoule, le pasteur Jean-Louis Prunier de l’Église réformée de
France, plusieurs habitants de Saint-Julien-des-Points et des villages
environnants, des orthodoxes et des russes vivant en Cévennes.

Le père
Gérasime nous dit : « Des amis sont venus de Paris, Marseille,
Nice, Avignon et même de Lausanne en Suisse. Certains ont roulé toute la nuit
pour éviter les embouteillages causés par les grèves, et sont repartis le soir
même pour reprendre leur travail le vendredi matin ! Pourquoi ont-ils fait
un si long voyage ? Parce que la tonsure monastique d’un frère est un
événement important pour les fidèles orthodoxes. Le 14 mars 1996, il y 13 ans,
nous avons fondé le skite en Cévennes, nous avons été bien accueillis mais il a
fallu faire nos preuves. Nous avons, avec nos moyens et nos compétences,
restauré les bâtiments, les terrasses à pierres sèches, redonné vie et prière
au Verdier. Aujourd’hui le frère Léon devient « moine petit habit ».
Il porte dorénavant le nom de père Joseph (de Kiev). L’archevêque Gabriel de
Comane devait venir pour la remise d’habit mais des circonstances l’ont empêché
de faire le déplacement, c’est l’archimandrite Syméon qui est venu à sa place
pour tonsurer le père Joseph. C’est un événement personnel et d’Église !
Nous avons souhaité ouvrir les portes de la chapelle Saint Sabba afin de
permettre à des personnes qui ne sont jamais venues de faire le premier pas,
c’est un désir d’intégration ! Nos amis sont venus nombreux et de loin
pour soutenir le père et pour partager son engagement devant Dieu. Il y a eu
beaucoup d’émotion dans l’assistance car les chants et les textes témoignent d’une
réalité actuelle et d’une exigence qui rétablit l’homme dans le vrai sens, qui
donnent des valeurs aux réalités de ce monde. Wladimir Rehbinder de le
cathédrale saint Nicolas de Nice a dirigé la chorale, ce qui donnait encore
plus de solennité à la cérémonie ».
Dans la chapelle ornée de fresques de Iaroslav Dobrynine les religieux et les
fidèles catholiques, protestants et orthodoxes ont vécu un moment simple et
joyeux de prière et de partage fraternel. Après la cérémonie et un verre de
l’amitié sous un soleil printanier, 35 personnes ont partagé un repas de
carême.
Le père Joseph nouvellement tonsuré nous dit : « Je continuerai à
chanter et à prier dans l’église, à restaurer les murs à pierres sèches… rien
ne change extérieurement, la transformation est intérieure. Je me suis un peu
plus engagé dans la vie monastique, dans la tradition des Pères et dans
l’Église orthodoxe. Il n’y a rien de visible tout se passe dans le secret du
cœur. Je peux dire seulement : je suis à ma place, j’essaye de me rendre
disponible à l’action de l’Esprit-Saint ».
Saint Joseph le grand souffrant des Grottes de Kiev (XIVe) est fêté le 4 avril.
Le même jour nous fêtons saint Zosime qui donna la sépulture à Marie
l’Egyptienne.
Vous pouvez visiter le skite Sainte Foy par internet, ou venir en téléphonant au préalable au : 04 66 45 42 93."

Print Friendly, PDF & Email
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski