Des fragments des reliques de saint Antoine le Grand, venus de France, ont été offerts à la paroisse dédiée au saint à Bucarest
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Des centaines de Bucarestois ont participé à un moment historique pour la paroisse Saint-Antoine de la ville, qui a reçu un fragment des reliques de son saint protecteur. Le coffret contenant les saintes reliques a été amené par Mgr Joseph, métropolite de l’Église orthodoxe roumaine en Europe occidentale et méridionale, accompagné par plusieurs prêtres, à l’église Saint-Antoine. L’arrivée des reliques a été attendue dans la prière par les fidèles. Une estrade a été aménagée dans la cour de l’église, où l’office de l’acathiste à saint Antoine le Grand a été célébré. Après la venue des saintes reliques, Mgr Joseph a prononcé une homélie, dans laquelle il a souligné le fait que ces reliques sont un grand don et une bénédiction, tant pour la paroisse et la capitale que pour le pays entier. Saint Antoine le Grand était considéré saint dès sa vie terrestre, a expliqué le hiérarque. Dans son humilité, le saint avait ordonné à ses disciples de cacher son corps après sa mort, afin qu’il ne fût point vénéré, a-t-il ajouté. Ensuite, le hiérarque a évoqué l’histoire de la découverte des reliques et leur transfert en Europe. Le corps de saint Antoine a été découvert miraculeusement en 561 et a été placé dans une église à Alexandrie. Dans les années 630-640, lors de la venue des Arabes, les reliques ont été transportées à Constantinople, où elles restèrent jusqu’en 1070, lorsque l’empereur Romain IV Diogène les a offertes au noble français Jocelin de Châteauneuf, fils de Guillaume, qui avait participé à sa campagne militaire contre les Arabes. C’est ainsi que ces reliques arrivèrent en Occident. « Aujourd’hui, le grand ermite, le « patriarche des moines », comme a été appelé saint Antoine, vient demeurer au milieu de la cité », a dit Mgr Joseph. « Depuis le désert d’Égypte à droite du fleuve du Nil, le désert de Scété, passant par Alexandrie, Constantinople, la France, saint Antoine est arrivé chez nous, 1650 années après son trépas », a ajouté le métropolite. Enfin, celui-ci a exhorté les fidèles à prier pour les Roumains se trouvant à l’étranger qui, comme il l’a souligné, n’abandonnent pas la foi chrétienne, mais se renforcent en elle, éprouvant en quelque sorte de l’envie envers leurs frères, avec leurs monastères et leurs églises dans le pays. Le recteur de la paroisse, le père Georges Zaharia a déclaré que la venue des reliques de saint Antoine est un moment historique pour sa communauté. Le père a ensuite présenté les dispositions qui avaient été prises pour celles-ci. En juillet 2016, suite à des informations selon lesquelles les reliques de saint Antoine se trouvaient dans une église en France, près de Grenoble [à Saint-Antoine-l’Abbaye, Isère, ndt], le père Zaharia s’est adressé au patriarche de Roumanie. Faisant suite à cela, le prêtre et professeur Constantin Pătuleanu, de la Faculté de théologie de Bucarest, a effectué une étude élargie et a acquis la certitude de l’authenticité de l’information. Ensuite, avec le soutien de Mgr Joseph, qui en a discuté avec l’évêque catholique de Grenoble, a été obtenu un fragment des reliques de saint Antoine le Grand, qui a été apporté à Bucarest quelques semaines après. Enfin, pour la compilation de son étude historique et patristique concernant la vie de saint Antoine le Grand, l’ordre de saint Constantin et Hélène, destiné aux clercs, a été décerné au père Constantin Pătuleanu.

Source

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Cyprus summit with four primates on the Ukrainian question

According to the Greek news website Romfea.gr, at the invitation of Archbishop Chrysostomos of Cyprus, patriarchs Theodore of Alexandria, John of A...

Un sommet de quatre primats se tient à Chypre sur la question ukrainienne À la Une

D’après le site d’information grec Romfea.gr, à l’invitation de Mgr Chrysostome, archevêque de Chypre, les patriarches Théodore d’Alexandrie, Jean ...

L’interview du patriarche de Moscou au journal grec « Ethnos tis Kyriakis » À la Une

Le patriarche de Moscou Cyrille : « En Grèce, j’ai chaque fois le sentiment que je ne suis pas venu chez des étrangers, mais chez mes frères »

April 5 (old calendar) / April 18 (new)

April 5 (old calendar) / April 18 (new) Great Lent Martyrs Agathopodes the Deacon, Theodulus the Reader, and those with them, at Thessalonica (ca. ...

April 18 

April 18 Great Lent Ven. John, disciple of Ven. Gregory of Decapolis (9th c.). Martyrs Victor, Zoticus, Zeno, Acindynus, and Severian, of Nicomedia...

5 avril (ancien calendrier) / 18 avril (nouveau) Vivre avec l'Église

5 avril (ancien calendrier) / 18 avril (nouveau) Grand Carême. Saints Victorin, Victor, Nicéphore, Claude, Diodore, Sérapion et Papias de Corinthe ...

18 avril Vivre avec l'Église

18 avril Grand Carême. Saint Jean l’Isaurien, ermite, disciple de saint Grégoire le Décapolite (VIIIème s.) ; saints martyrs Victor, Zotique,...

Archbishop Ieronymos officially invited the Ecumenical Patriarch to Athens

Patriarch Bartholomew will visit Athens on May 23, at the invitation of the Primate of the Orthodox Church of Greece

Metropolitan Onufriy of Kyiv sent a message of support to the French ambassador to Ukraine follow...

"I received with sadness the news of the fire at one of the world's most famous Christian cathedrals - Notre-Dame de Paris".

The life of Saint Columba of Iona for the first time in Russian

The book "The World of Saint Columba, Ireland, and Great Britain, from the beginning of the Middle Ages through the eyes of the monks of the island...

Entretien avec le père Ivan Karageorgiev Actualités

À la veille de la visite du pape en Bulgarie, le père Ivan Karageorgiev, prêtre de l´Église orthodoxe bulgare à Paris est invité de l’émission Égli...

Les anciens manuscrits du monastère du Mont Sinaï sont en cours de numérisation À la Une

Une équipe venue de Grèce photogaphie des milliers de manuscrits fragiles du monastère du Mont Sinaï