16/01/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Le mouvement LGBT attaque devant les tribunaux l’archevêque de Chypre en raison de son plan de créer des écoles destinées à enseigner aux enfants la moralité orthodoxe traditionnelle
Le mouvement LGBT attaque devant les tribunaux l’archevêque de Chypre en raison de son plan de créer des écoles destinées à enseigner aux enfants la moralité orthodoxe traditionnelle

Le mouvement LGBT attaque devant les tribunaux l’archevêque de Chypre en raison de son plan de créer des écoles destinées à enseigner aux enfants la moralité orthodoxe traditionnelle

Selon l’hebdomadaire « The Cyprus weekly », le mouvement LGBT (Lesbiennes – Gays – Bisexuels – Transgenres) cypriote « ACCEPT » a qualifié l’archevêque de Chypre Chrysostome de personne « haineuse » et demande une enquête sur ses récents commentaires concernant son souhait de créer des écoles destinées à insuffler aux enfants la moralité traditionnelle, orthodoxe. Dans une interview à la chaîne TV MEGA ONE, l’archevêque a déclaré que l’Église envisageait de créer son propre système scolaire avec des crèches, des écoles primaires, secondaires et supérieures durant les prochaines années. Le primat a identifié l’homosexualité comme « une aberration et un péché », déclarant que « ce n’est pas quelque chose de normal. Ce n’est pas naturel ». Dans cette perspective, il a mentionné que les écoles proposées auront pour but de former des citoyens de bonne moralité et « détourneront les enfants de l’homosexualité ». En réponse, ACCEPT a annoncé : « Nous rapporterons l’incident au Procureur général de la République comme une violation du Code pénal concernant la promotion de la haine en raison de l’orientation sexuelle ou l’identité de genre, et nous formulerons toutes les observations pertinentes ». Le mouvement veut aussi que l’enquête s’étende à la chaîne TV en question pour une soi-disant « promotion de messages racistes et un discours haineux ». La voix de l’Église orthodoxe au sujet de telles questions est généralement respectée à Chypre bien que ce pays ait dû réexaminer sa législation sur les droits de l’homme alors qu’il demandait son entrée dans l’Union Européenne. Or, ACCEPT a proclamé, révélant son manque total de compréhension de l’Orthodoxie : « La moralité et la croyance n’ont rien à faire avec l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou les caractéristiques sexuelles. Une personne peut être à la fois LGBT et suivre simultanément la voie de Dieu et ses enseignements. N’oublions pas, en outre, que l’Église elle-même a été créée, constituée et représentée par des personnes avec leurs propres passions ». Tandis que ce groupe promouvant des façons de vivre immorales accuse l’archevêque d’utiliser « une rhétorique de la haine », les déclarations de l’archevêque Chrysostome se sont au contraire concentrées sur l’enseignement de la voie du salut de tous. Il a déclaré que lorsqu’il parle aux étudiants qui s’identifient comme homosexuels, il « leur enseigne que les êtres humains doivent apprendre comment lutter [contre les passions, ndt] », c’est le même effort qui place tous les chrétiens orthodoxes sur la voie de la vie en Christ.

Source

Print Friendly
Scroll To Top
Jovan Nikoloski