18 juillet
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

18 juillet

Saint Émilien de Durostorum en Scythie, martyr (363) ; saint Hyacinthe de Paphlagonie, martyr (IVème s.) ; saint Pambo, ermite au désert de Nitrie (IVème s.) ; saint Arnoul, évêque de Metz (641) ; saint Gonéry, ermite en Bretagne (VIème s.) ; saint Arnoul, martyr dans les Yvelines (VIème s.) ; saint Jean le grand souffrant des grottes de Kiev (1160) ; saint Pambo des Grottes de Kiev (XIIIème s.) ; sainte grande-duchesse Elisabeth et la moniale Barbara (1918).

SAINTE GRANDE-DUCHESSE ÉLISABETH

18 juilletLa grande-duchesse sainte Élisabeth Feodorovna naquit en 1864. Fille du duc de Hesse-Darmstadt et sœur de la tsarine Alexandra, elle se convertit du protestantisme à l’Orthodoxie lors de son mariage avec le grand-duc Serge Alexandrovitch. Dès les premiers jours de sa vie matrimoniale, elle commença à pratiquer largement l’aumône et à se consacrer à des œuvres philanthropiques ; et pendant la guerre russo-japonaise, elle organisa des convois d’ambulances et des hôpitaux pour recevoir les blessés. Le 18 février 1905, son époux fut assassiné par un terroriste. La grande-duchesse accepta le deuil avec résignation et, deux jours après, elle rendit visite à l’assassin en prison, pour l’exhorter au repentir. Elle adressa au tsar une demande de grâce, et tout le reste de sa vie, elle pria pour cet homme. Ayant décidé de se consacrer tout entière à Dieu, sainte Élisabeth vendit les nombreuses œuvres d’art qu’elle possédait et fonda à Moscou le monastère de Marthe-et-Marie, dédié aux œuvres de miséricorde et multiplia les œuvres de bienfaisance. Au printemps 1918, elle fut arrêtée par les bolcheviques en compagnie de deux moniales de ce monastère, Catherine et Barbara. La première fut libérée peu après, mais Barbara réussit à rester auprès de la grande-duchesse et partagea son martyre. La nuit du 18 juillet 1918, lendemain de l’assassinat de la famille impériale, sainte Élisabeth et d’autres membres de la famille Romanov, qui n’avaient pas pu entrer en contact avec le tsar, furent précipités vivants dans une galerie des mines d’Alapaïevsk, profonde de 80 m, où l’on fit éclater des grenades. Leurs corps furent retrouvés au mois d’octobre suivant, après que des chants et des prières eussent été entendus sur les lieux. Le corps de sainte Élisabeth avait été retenu sur une corniche, à environ 20 m de la surface, il était intact et incorrompu, manifestant qu’elle n’avait pas été atteinte par les grenades et était restée en vie longtemps. On envoya alors ses précieuses reliques, avec celle de la moniale Barbara, à Jérusalem, via la Sibérie et la mission russe de Pékin, où elles furent déposées dans l’église du monastère de Sainte-Marie-Madeleine, qui avait été construite par l’empereur Alexandre III.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire du saint martyr Émilien, ton 4

Toi qui t’es offert au Seigneur par le feu en totale oblation et sacrifice parfait, sous une pluie de grâces à présent tu combles d’allégresse nos cœurs; car, à ton âme épargnant le feu de l’au-delà, tu supportas comme brise la combustion; sans cesse garde-nous, illustre martyr Émilien.

Tropaire de sainte Élisabeth la néomartyre, ton 4

Imitant l’abaissement volontaire du Seigneur sur terre, Tu quitta tes demeures royales pour servir le pauvre et de méprisé, Débordante de compassion pour le souffrant. Et prenant la croix du martyre, Dans ta douceur, tu perfectionnas l’image du Sauveur en toi. C’est pourquoi, avec Barbara, supplie le Christ de nous sauver tous, O sage Élisabeth.

Kondakion du saint martyr Émilien, ton 3

Enflammé-de zèle pour Dieu, tu n’as pas craint le feu qui le servait comme toi, mais, impavide y pénétrant, dans l’ardente flamme tu fus entièrement consumé et comme sacrifice t’offris au Seigneur; illustre martyr Emilien, prie ,1e Christ notre Dieu de nous accorder la grâce du salut.

Kondakion de Ste Elisabeth la néomartyre, ton 4

Ayant pris la Croix du Christ, tu passas de la gloire impériale à la gloire des cieux, priants pour tes ennemis, ô sainte martyre princesse Elisabeth et avec la martyre Barbara tu as trouvé la joie éternelle. Aussi, priez pour nos âmes.

ÉPITRE DU JOUR

Rom. XV, 17-29

J’ai donc sujet de me glorifier en Jésus Christ, pour ce qui regarde les choses de Dieu. Car je n’oserais mentionner aucune chose que Christ n’ait pas faite par moi pour amener les païens à l’obéissance, par la parole et par les actes, par la puissance des miracles et des prodiges, par la puissance de l’Esprit de Dieu, en sorte que, depuis Jérusalem et les pays voisins jusqu’en Illyrie, j’ai abondamment répandu l’Évangile de Christ. Et je me suis fait honneur d’annoncer l’Évangile là où Christ n’avait point été nommé, afin de ne pas bâtir sur le fondement d’autrui, selon qu’il est écrit : Ceux à qui il n’avait point été annoncé verront, Et ceux qui n’en avaient point entendu parler comprendront. C’est ce qui m’a souvent empêché d’aller vers vous. Mais maintenant, n’ayant plus rien qui me retienne dans ces contrées, et ayant depuis plusieurs années le désir d’aller vers vous, j’espère vous voir en passant, quand je me rendrai en Espagne, et y être accompagné par vous, après que j’aurai satisfait en partie mon désir de me trouver chez vous. Présentement je vais à Jérusalem, pour le service des saints. Car la Macédoine et l’Achaïe ont bien voulu s’imposer une contribution en faveur des pauvres parmi les saints de Jérusalem. Elles l’ont bien voulu, et elles le leur devaient ; car si les païens ont eu part à leurs avantages spirituels, ils doivent aussi les assister dans les choses temporelles. Dès que j’aurai terminé cette affaire et que je leur aurai remis ces dons, je partirai pour l’Espagne et passerai chez vous. Je sais qu’en allant vers vous, c’est avec une pleine bénédiction de Christ que j’irai.

ÉVANGILE DU JOUR

Matth. XII, 46 –XIII, 3

Comme Jésus s’adressait encore à la foule, voici, sa mère et ses frères, qui étaient dehors, cherchèrent à lui parler. Quelqu’un lui dit: Voici, ta mère et tes frères sont dehors, et ils cherchent à te parler. Mais Jésus répondit à celui qui le lui disait: Qui est ma mère, et qui sont mes frères? Puis, étendant la main sur ses disciples, il dit: Voici ma mère et mes frères. Car, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma sœur, et ma mère. Ce même jour, Jésus sortit de la maison, et s’assit au bord de la mer. Une grande foule s’étant assemblée auprès de lui, il monta dans une barque, et il s’assit. Toute la foule se tenait sur le rivage.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

5 août Vivre avec l'Église 70498

5 août Carême de la Dormition Avant-Fête de la Transfiguration de Notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Saint Eusigne d’Antioche, mar...

23 juillet (ancien calendrier) / 5 août (nouveau) Vivre avec l'Église 70496

Jour de jeûne Saints Trophime, Théophile et leurs 13 compagnons, martyrs à Rome (284-305) ; saint Apollinaire, évêque de Ravenne, martyr (vers 75) ...

Décès de l’académicien et musicologue orthodoxe serbe Dimitrije Stefanović À la Une 175388

Né à Pančevo le 25 novembre 1929, Dimitrije Stefanović fut diplômé de la Faculté de philosophie de Belgrade (1955) dans le domaine des langues angl...

« Orthodoxie » (France-Culture): « Monuments chrétiens en Cappadoce (I) » Apprendre 175386

Ci-dessous : le podcast audio de l’émission Orthodoxie sur France-Culture du 2 août : « Monuments chrétiens en Cappadoce » (première partie, rediff...

Fête de la Transfiguration, mercredi 19 août à l’église Sainte-Radegonde de Talmont-sur-Gir... À la Une 175321

Comme chaque année depuis plus de 50 ans, une liturgie sera célébrée le mercredi 19 août à 10h30 en l’église Sainte-Radegonde de Talmont...

4 août Vivre avec l'Église 70483

Les sept dormants d’Éphèse : saints Maximilien, Jamblique, Martinien, Jean, Denis, Constantin et Antonin (vers 250) ; saint Éleuthère, martyr...

22 juillet (ancien calendrier) / 4 août (nouveau) Vivre avec l'Église 70481

22 juillet (ancien calendrier) / 4 août (nouveau) Sainte Marie-Magdeleine, myrrhophore, égale aux apôtres (Ier s.) ; saint Panchaire, évêque d...

Plus de 40 millions de dollars de dons annuels pour la construction d’églises orthodoxes à ... À la Une 175317

« Environ 40 770 000 dollars (3 milliards de roubles) sont donnés chaque année par des sponsors et des paroissiens pour la construction d’égl...

Monastère de la Transfiguration : Publication de quatre catéchèses de l’archimandrite Aimilianos ... Lire 175156

Le monastère de la Transfiguration a publié quatre nouvelles catéchèse de l’archimandrite Aimilianos de Simonos Petra : Opus B13 : Des passions ...

L’église Saint-Sauveur-in-Chora à Constantinople pourrait être transformée en mosquée À la Une 175305

Les Turcs semblent promouvoir la transformation en mosquée d’une autre église byzantine de Constantinople qui, jusqu’à ce jour fonctionne comme mus...

Déclaration du métropolite de Kiev Onuphre au sujet du processus de paix en Ukraine À la Une 175297

À l’occasion du cessez-le-feu promulgué par les belligérants en Ukraine, le métropolite de Kiev Onuphre, primat de l’Église orthodoxe ukrainienne, ...

Les autorités turques ont donné leur autorisation à la célébration des offices à la Mère de Dieu ... À la Une 175301

Le diocèse de Smyrne du Patriarcat œcuménique a reçu l’autorisation des autorités turques pour célébrer cet office dans les églises historiques de ...