4 janvier

347

4 janvier

Jour aliturgique

Heures royales (anticipées) ; synaxe des 70 apôtres ; Luc et Marc, évangélistes, Cléopas, Zachée, six des sept premiers diacres : Etienne, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon et Parménas, Achaïcus, Agabus, Amplias, Ananias, Andronique, Apelle, évêque d’Héraclée, Apelle, évêque de Smyrne, Apollos, Aquilas, Archippe, Aristarque, Aristobule, Artémas, Asyncrite, Barnabe, Carpus, Céphas, César, Clément, Codrat, Crescent, Epaphrodite, Epénète, Eraste, Evode, Fortunatus, Gaïus, Hermas, Hermès, Hérodion, Jacques, 1er évêque de Jérusalem, Jason, Justus, Lin, Luc, évêque de Laodicée, Marc, évêque d’Appoloniade, Marc, évêque de Byblos, Narcisse, Olympas, Onésime, Onésiphore, Patrobas, Philémon, Philologue, Phlégon, Pudens, Quartus, Rufus, Silas, Sosipater, Sosthène, Stachys, Sylvain, Tertius, Timothée, Tite, Trophime, Tychique, Urbain et Zénas ; saint Delphin, évêque de Bordeau (403) ; saint Grégoire, évêque de Langres (539) ; saint Ferréol, évêque d’Uzès (581) ; saint Rigobert, évêque de Reims (vers 745) ; sainte Théoctiste, higoumène du monastère de Coucoumios en Sicile (800) ; saint Onuphre de Chios, néo-martyr grec (1818) ; saints Évagre et Élie le diacre, et les moines de Chiomrvimévi ; saint Eustathe I, archevêque de Serbie (vers 1285) ; saint Achille, diacre de la Laure des Grottes de Kiev (XIVème s.) ; saint vénérable martyr Zosime et martyr Athanase (III-IVème s.) ; saints hiéromartyrs de Russie : Alexandre, Étienne et Philippe, prêtres (1933), Nicolas, prêtre (1939), Paul, prêtre (1941).

SYNAXE DES 70 APÔTRES

4 janvierAprès avoir élu ses douze Apôtres, compagnons de route et disciples privilégiés, auxquels Il réservait ses enseignements les plus élevés, notre Seigneur Jésus-Christ choisit soixante-dix (selon d’autres 72)  autres disciples, parmi le grand nombre de ceux qui le suivaient, pour aller au-devant de Lui, sans bourse ni sandales, et préparer sa venue dans toute ville et tout endroit où Il passerait, en accomplissant des miracles et en annonçant que le Royaume de Dieu était tout proche (Lc 10). À ce nombre, symbole de perfection et de multitude (7, nombre parfait, et 10, signe de quantité), s’adjoignirent bien d’autres disciples qui abandonnèrent tout pour suivre le Christ et qui, entre son Ascension au ciel et la Pentecôte, se tenaient dans la chambre haute assidus à la prière. L’Écriture sainte désigne cette Église primitive par un autre nombre évoquant la plénitude : 120 (12, symbole de perfection, multiplié par 10) (voir Act 1, 15). Après l’effusion du Saint-Esprit et la dispersion des Apôtres à travers le monde, d’autres disciples, dont certains n’avaient pas connu le Seigneur pendant son séjour terrestre, se rendirent néanmoins dignes d’être rangés parmi les Apôtres (c’est-à-dire les « envoyés »), car ils contribuèrent grandement à répandre la Bonne Nouvelle par leur parole et versèrent leur sang pour l’édification de la sainte Église. En se fondant sur les noms des disciples qui nous ont été transmis par l’Écriture sainte, la tradition ecclésiastique célèbre la mémoire de soixante-dix d’entre eux, en évoquant ainsi par analogie les 70 premiers « envoyés » par le Seigneur et la multitude innombrable (symbole du nombre 70) de ceux qui dans la suite des temps, jusqu’à nos jours, furent « envoyés » par le Saint-Esprit pour porter témoignage devant les hommes de la Résurrection du Sauveur.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire de l’avant-fête de la Théophanie, ton 4

Prépare-toi, Zabulon ; dispose-toi, Nephtali. Jourdain, arrête-toi, pour accueillir avec des transports de joie le Seigneur qui vient se faire baptiser. Réjouis-toi Adam avec notre première mère ; ne vous cachez plus comme jadis au paradis ; Celui qui vous voyait nus, apparaît pour vous revêtir de votre robe première. Le Christ est apparu, voulant renouveler toute la création.

Tropaire des 70 Apôtres, ton 3

Saints Apôtres, intercédez auprès du Dieu miséricordieux afin qu’Il accorde à nos âmes le pardon des péchés.

Kondakion des 70 Apôtres, ton 2

Fidèles, célébrons divinement le chœur des septante Disciples du Christ;  par eux nous avons tous appris en effet  le culte de l’indivisible Trinité: ils sont les luminaires de la Foi divine.

Kondakion de l’avant-fête de la Théophanie, ton 4

Étant descendu en ce jour dans les flots du Jourdain, le Seigneur crie à Jean : « Ne crains point de me baptiser, car Je suis venu sauver Adam, le premier père ».

ÉPITRE DU JOUR (heure de Prime)

Actes XIII, 25-33

En ces jours-là, lorsque Jean achevait sa course, il disait: Je ne suis pas celui que vous croyez; mais voici venir après moi celui dont je ne suis pas digne de délier la sandale. Frères, vous les enfants de la race d’Abraham, et vous tous qui craignez Dieu, c’est à vous qu’est envoyé ce message de salut. En effet, les habitants de Jérusalem et leurs chefs ont accompli sans le savoir les oracles des Prophètes qu’on lit chaque sabbat. Sans trouver d’accusation qui lui valut la mort, ils le condamnèrent et demandèrent à Pilate de le faire périr. Et lorsqu’ils eurent accompli tout ce qui était écrit de lui, ils le descendirent de la croix et le mirent au tombeau. Mais Dieu l’a ressuscité des morts. Pendant de nombreux jours il est apparu à ceux qui étaient montés avec lui de Galilée à Jérusalem, ceux-là mêmes qui devant le peuple sont maintenant ses témoins. Nous aussi, nous vous annonçons cette bonne nouvelle, que la promesse faite à nos Pères, Dieu l’a accomplie envers nous, leurs enfants: il a ressuscité Jésus.

ÉVANGILE DU JOUR (heure de Prime)

Matth. III, 1-11

En ce temps-là parut Jean le Baptiste, prêchant dans le désert de Judée et disant: Repentez-vous, car il est proche, le royaume des cieux! Jean est celui qu’avait désigné cet oracle du prophète Isaïe: «Voix de celui qui crie dans le désert: Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers.» Lui-même, il portait un vêtement fait de poils de chameau et une ceinture de cuir autour des reins; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Alors s’en allaient vers lui les gens de Jérusalem, et toute la Judée, et toute la région du Jourdain; et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans les eaux du Jourdain. Mais, voyant venir à son baptême beaucoup de pharisiens et de sadducéens, il leur dit: Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir? Produisez donc du fruit digne de la repentance, et ne prétendez pas dire en vous-mêmes: Nous avons Abraham pour père! Car je vous déclare que de ces pierres-ci Dieu peut susciter des enfants à Abraham. Déjà la cognée est mise à la racine des arbres: tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu. Moi, je vous baptise d’eau, pour vous amener à la repentance; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint Esprit et de feu.

This post is also available in: English (Anglais)

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !

Emma Cazabonne was born and raised in France. She taught English before entering the Cistercian Order. She translated and published articles relevant to her interest in Cistercian spirituality, the Middle Ages, and Orthodoxy. She moved to the United States in 2001, converted to Orthodoxy in 2008, and married. Her husband is an Orthodox priest. She continued to publish articles, a Cistercian texts anthology, then finally launched her career in literary translation, while teaching French. If you are interested in having your book translated into French, she can be contacted here https://wordsandpeace.com/contact-me/