5 septembre (ancien calendrier) / 18 septembre (nouveau)
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

5 septembre (ancien calendrier) / 18 septembre (nouveau)

Saint prophète Zacharie et juste Elisabeth, parents de saint Jean-Baptiste ; saints martyrs Thathuil et sa sœur Bebaia d’Édesse (98-138) ; saint Taurin, évêque en Gascogne (Ier-IIème s.) ;  sainte vierge-martyre Rhaïs d’Alexandrie (308) ; saints martyrs Urbain, Théodore, Medimnus et leur 77 compagnons à Nicomédie (370) ; saints martyrs Juventin et Maxime d’Antioche (361-363) ; saints martyrs Abdas, Hormiade et Sunin de Perse (environ 424) ; saint Guénébaud, premier évêque de Laon (550) ; saint Anséric, évêque de Soissons (VIIème s.) ; saint Bertin, abbé à Sithiu, dans le diocèse de Thérouanne (698) meurtre du saint prince Gleb, David au saint baptême (1015) ; saint Athanase de Brest-Litovsk, martyrisé par les Latins (1648) ; saints nouveaux martyrs de Russie : Euthyme (Kotchev) (1937).

VIE DE SAINT ZACHARIE

Saint prophète Zacharie
Saint prophète Zacharie, Basilique Saint Marc, Venise, XIIe siècle

Saint Zacharie était prêtre, de la classe d’Abia, et vivait à Jérusalem avec sa femme Élisabeth, de la classe d’Aaron. Tous deux étaient justes et observaient les commandements du Seigneur avec amour. Mais ils étaient restés sans enfants et avaient atteint un grand âge. Un jour où Zacharie remplissait sa charge et qu’il était entré dans le sanctuaire pour y faire brûler l’encens, il vit apparaître, à droite de l’autel des parfums, l’Archange Gabriel. Rayonnant de lumière divine, celui-ci lui annonça que Dieu avait entendu ses prières et celles de son épouse Élisabeth, et qu’il accordait à leur vieillesse un fils qu’ils devraient appeler Jean. L’envoyé de Dieu ajouta : « Il sera rempli du Saint-Esprit dès le sein de sa mère et marchera au-devant du Seigneur pour lui préparer un peuple bien disposé »(Lc 1, 16). Zacharie, saisi de stupeur, hésita à croire les paroles de l’ange, aussi celui-ci le frappa-t-il de mutisme jusqu’à la naissance du Précurseur, pour lui apprendre à ne pas douter des promesses divines, lesquelles défient l’ordre de la nature.

Le jour de la naissance de l’enfant, après avoir écrit le nom de Jean sur une tablette, Zacharie recouvra la parole et, rempli de l’Esprit Saint, il entonna alors ce cantique prophétique : Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, parce qu’il a visité son peuple et opéré sa délivrance. Il a suscité pour nous une puissance de salut dans la maison de David son serviteur, ainsi qu’il l’avait dit par la bouche de ses saints prophètes de jadis (…) Et toi petit enfant, tu seras tenu pour un prophète du Très-Haut, car tu précéderas le Seigneur pour lui préparer la voie, pour faire connaître à son peuple le salut par la rémission de ses péchés, grâce à la bonté miséricordieuse de notre Dieu, avec laquelle il va nous visiter, astre d’en haut à son lever, pour éclairer ceux qui se tiennent dans les ténèbres et l’ombre de la mort, et guider nos pas dans le chemin de la paix (Lc 1, 68sv.).

On raconte en outre qu’après la naissance du Christ, Zacharie ne craignit pas de déclarer ouvertement la virginité de Marie et de montrer qu’elle était vraiment Mère de Dieu, lorsqu’il lui demanda de se placer à l’endroit du Temple où se tenaient ordinairement les vierges. Pour cette raison, il s’attira la haine des Juifs. De plus, lorsque le roi Hérode, qui avait appris la naissance du « Roi d’Israël » et craignait qu’il ne fût un rival usurpant son pouvoir terrestre, envoya ses soldats assassiner les enfants de Bethléem, Zacharie cacha Jean, alors âgé de six mois, avec sa mère Élisabeth, dans une grotte de l’autre côté du Jourdain. Les Juifs saisirent cette occasion pour le dénoncer à Hérode, qui donna l’ordre de le poursuivre jusqu’à l’intérieur du Temple. Il fut assassiné à l’endroit même où il avait placé la Mère de Dieu, et son sang coula jusqu’à l’intérieur du sanctuaire, manifestant ainsi leur forfait devant Dieu. Des prêtres vinrent enlever son corps et l’enterrèrent avec ses pères. À partir de ce moment se produisirent dans le Temple de Jérusalem des prodiges et des signes qui révélaient l’abolition prochaine du culte et de la Loi. Les prêtres n’eurent plus de visions d’anges envoyés par Dieu, la grâce de la prophétie se retira d’eux : ils ne prononcèrent plus d’oracles, ni ne donnèrent au peuple, comme ils le faisaient auparavant, des éclaircissements sur les points difficiles de la Sainte Écriture.

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire du prophète Zacharie, ton 4
Revêtu des ornements sacerdotaux, * selon la loi de Dieu tu offris saintement * d’agréables holocaustes, Zacharie, * et tu fus un flambeau, un contemplateur des mystères divins; * les signes de la grâce, tu les as manifestés * et le glaive te frappa dans le temple de Dieu. * Prophète du Christ, avec le Précurseur intercède pour que nos âmes soient sauvées.
Kondakion du prophète Zacharie, ton 3
En ce jour le père du Précurseur, * le prophète et prêtre du Très-Haut, Zacharie, * a préparé la table de son mémorial * pour nourrir les fidèles et leur offrir * le vin mêlé de la justice et sainteté. * Acclamons-le comme initié au saint mystère de la grâce de Dieu.

ÉPITRE DU JOUR

2 Cor. XIII, 3-13

Vous cherchez une preuve que Christ parle en moi, lui qui n’est pas faible à votre égard, mais qui est puissant parmi vous. Car il a été crucifié à cause de sa faiblesse, mais il vit par la puissance de Dieu ; nous aussi, nous sommes faibles en lui, mais nous vivrons avec lui par la puissance de Dieu pour agir envers vous. Examinez-vous vous mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi ; éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus Christ est en vous ? à moins peut-être que vous ne soyez réprouvés. Mais j’espère que vous reconnaîtrez que nous, nous ne sommes pas réprouvés. Cependant nous prions Dieu que vous ne fassiez rien de mal, non pour paraître nous-mêmes approuvés, mais afin que vous pratiquiez ce qui est bien et que nous, nous soyons comme réprouvés. Car nous n’avons pas de puissance contre la vérité ; nous n’en avons que pour la vérité. Nous nous réjouissons lorsque nous sommes faibles, tandis que vous êtes forts ; et ce que nous demandons dans nos prières, c’est votre perfectionnement. C’est pourquoi j’écris ces choses étant absent, afin que, présent, je n’aie pas à user de rigueur, selon l’autorité que le Seigneur m’a donnée pour l’édification et non pour la destruction. Au reste, frères, soyez dans la joie, perfectionnez-vous, consolez-vous, ayez un même sentiment, vivez en paix ; et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous. Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser. Tous les saints vous saluent.

Hébr. VI, 13-20

Frères, lorsque Dieu fit promesse à Abraham, il ne pouvait jurer par un plus grand que lui ; il jura donc par lui-même en disant : « Certes, je te comblerai de bénédictions et je te multiplierai grandement. » Et c’est ainsi qu’Abraham, ayant persévéré, obtint ce qui lui était promis. Les hommes, en effet, jurent par un plus grand ; et, entre eux, la garantie du serment met un terme à toute contestation. C’est en ce sens que Dieu, voulant bien davantage montrer aux héritiers de la promesse l’immuable fermeté de son dessein, fit intervenir le serment, afin que par un engagement doublement infaillible, puisqu’il est impossible à Dieu de mentir, nous soyons puissamment encouragés, comme y trouvant refuge, à saisir fortement l’espérance qui nous est proposée. Et nous la tenons comme l’ancre de notre âme, cette espérance sûre et solide, qui au-delà du voile a pénétré, là où pour nous, en précurseur, est entré Jésus, devenu « selon l’ordre de Melchisédech grand prêtre à jamais ».

ÉVANGILE DU JOUR

Mc IV, 35-41

Ce même jour, sur le soir, Jésus leur dit : Passons à l’autre bord. Après avoir renvoyé la foule, ils l’emmenèrent dans la barque où il se trouvait ; il y avait aussi d’autres barques avec lui. Il s’éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque, au point qu’elle se remplissait déjà. Et lui, il dormait à la poupe sur le coussin. Ils le réveillèrent, et lui dirent : Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons ? S’étant réveillé, il menaça le vent, et dit à la mer : Silence ! Tais-toi ! Et le vent cessa, et il y eut un grand calme. Puis il leur dit : Pourquoi avez-vous ainsi peur ? Comment n’avez-vous point de foi ? Ils furent saisis d’une grande frayeur, et ils se dirent les uns aux autres : Quel est donc celui-ci, à qui obéissent même le vent et la mer ?

Matth. XXIII, 29-39

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes et ornez les sépulcres des justes, et que vous dites : Si nous avions vécu du temps de nos pères, nous ne nous serions pas joints à eux pour répandre le sang des prophètes. Vous témoignez ainsi contre vous-mêmes que vous êtes les fils de ceux qui ont tué les prophètes. Comblez donc la mesure de vos pères. Serpents, race de vipères ! Comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne ? C’est pourquoi, voici, je vous envoie des prophètes, des sages et des scribes. Vous tuerez et crucifierez les uns, vous battrez de verges les autres dans vos synagogues, et vous les persécuterez de ville en ville, afin que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre, depuis le sang d’Abel le juste jusqu’au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez tué entre le temple et l’autel. Je vous le dis en vérité, tout cela retombera sur cette génération. Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu ! Voici, votre maison vous sera laissée déserte ; car, je vous le dis, vous ne me verrez plus désormais, jusqu’à ce que vous disiez : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Réflexions de l’évêque Irénée de Bačka (Église orthodoxe serbe) au sujet de la reconnaissance éve... À la Une 120735

L’évêque Irénée de Bačka (Église orthodoxe serbe) a publié les réflexions suivantes sur le site officiel de l’Église orthodoxe serbe, en date du 20...

Le patriarche Bartholomée a annoncé la canonisation de quatre saints athonites Actualités 120729

En visite sur le Mont Athos, où il a célébré la sainte Liturgie le 20 octobre au monastère de Xénophonte, assisté par trois métropolites du Patriar...

Le patriarche œcuménique Bartholomée Ier à Thessalonique et à l’Athos du 19 au 22 octobre 2019 À la Une 120711

Samedi 19 octobre, le patriarche était à Thessalonique pour concélébrer dans l’église de la Très Sainte Mère de Dieu Achiropoïète avec l’Archevêque...

Days of hospitality, Autumn 2019 Memra - Meaning And Faith 120666

By Archpriest Alexander Winogradsky Frenkel (Patrairchate of Jerusalem) Are we going to dwell in huts, booths, tents, tabernacles? or sukkot\סוכות?...

Télévision : l’émission « Orthodoxie » (France 2) d’octobre est consacrée au rôle de ... À la Une 120658

L’émission de télévision Orthodoxie sur France 2 du dimanche 20 octobre a proposé un film de Véronick Beaulieu et du P. Jivko Panev sur le rô...

Recension: « Le Cantique des cantiques », collection « La Bible d’Alexandrie » volume 19 À la Une 120506

Le Cantique des cantiques, « La Bible d’Alexandrie » volume 19. Traduction du texte de la Septante, introduction et notes par Jean-Marie Auwers, Pa...

20 octobre Vivre avec l'Église 58057

20 octobre Saint Artème, grand-martyr à Antioche (362) ; saint Caprais, martyr à Agen (303); saint Sonnace, évêque de Reims (VIIème s.) ; saint Art...

7 octobre (ancien calendrier)/20 octobre (nouveau) Vivre avec l'Église 58055

7 octobre (ancien calendrier)/20 octobre (nouveau) Saints martyrs Serge et Bacque (292) ; saints martyrs Julien, prêtre et Césaire, diacre, martyrs...

Le métropolite Épiphane de Kiev a reçu le Prix Athénagoras 2019 pour les droits de l’homme À la Une 120619

Le site Internet des archontes du Patriarcat oecuménique nous apprend que le Prix Ahénagoras 2019 a été décerne à Mgr Elpidophore.

L’Église orthodoxe russe considère que le fait même de la concélébration de l’archevêque d’Athène... À la Une 120577

Le vice-président du Département des affaires ecclésiastiques extérieures de l’Église orthodoxe russe, l’archiprêtre Nicolas Balachov, a déclaré qu...

Reprise du cycle des conférences du p. Alexandre Winogradsky Frenkel À la Une 120569

Le cycle des conférences du p. Alexandre Winogradsky Frenkel reprendra 22 octobre prochain. Nous vous invitons à voir ou à revoir ses deux dernière...

Le métropolite Épiphane commémoré pendant la divine liturgie célébrée à Thessalonique À la Une 120487

Lors de la célébration de la liturgie dans l’église de l’Acheiropoiètos présidée par le patriarche œcuménique Bartholomée et concélébrée avec...