Daniel Struve, rédacteur en chef de la maison d'édition YMCA-Press, membre du comité de rédaction des magazines « Vestnik RHD » et « Messager orthodoxe » a répondu aux questions du site Internet Credo.press

Daniel Struve : « Un boycott de l’Assemblée générale extraordinaire de l’Archevêché du 7 septembre prochain me paraît improbable »
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

« Credo. Press » : Est-il vrai qu’une partie du clergé et des laïques de l’Archevêché des églises russes d’Europe occidentale est opposée à la décision de l’archevêque Jean Renneteau de convoquer le 7 septembre une assemblée générale extraordinaire ? Qu’elle est la probabilité d’un boycott de cette assemblée ?

DS : Je n’ai pas connaissance de l’existence d’une telle opposition ou de ses raisons. La décision de convoquer une assemblée générale extraordinaire a été prise le 7 septembre à la suite de l’assemblée pastorale qui s’est tenue le 9 mai, comme cela a été annoncé sur le site de l’Archevêché. Selon les statuts, la convocation de l’assemblée générale extraordinaire est une prérogative de l’archevêque.

Sans doute, il y a des partisans de la procrastination au sein du clergé et des laïques. Mais l’inaction ne saurait constituer une réponse au défi devant lequel se trouve placé l’Archevêché aujourd’hui et il me semble que chacun commence à en prendre conscience. Un boycott de l’assemblée me paraît improbable. En tout cas, il signifierait une rupture de l’unité du diocèse rassemblé autour de l’évêque, c’est-à-dire la fin de l’Archevêché.

– Estimez-vous justifiée la participation de l’archevêque Jean à des négociations avec des hiérarques de l’Église de Russie à Vienne le 21 juin à l’insu de 2 membres de la commission créée par l’assemblée générale de l’Archevêché pour résoudre la question du statut canonique et pour conduire ce genre de négociations ?

– Il s’agit d’une question purement interne de l’Archevêché. Je ne vois de raison ou d’intérêt à en faire un sujet de discussion publique, si ce n’est en vue d’une déstabilisation de la situation. Ceux qui s’intéressent à l’organisation interne de l’Archevêché peuvent prendre connaissance avec ses statuts sur le site officiel.

– Est-il vrai qu’un conflit s’est produit lors de la séance du conseil diocésain du 28 juin, à la suite de quoi l’archevêque Jean a quitté la séance ? Et si oui, quelle est la cause de ce conflit ?

– N’étant pas membre du conseil diocésain je ne peux connaître ni commenter ce qui se passe lors des séances non publiques de ce conseil. C’est une nouvelle publiée par Credo.ru sur la base d’informations obtenues de sources anonymes qui fait état d’un conflit entre membres du conseil. Il s’agit d’une affaire interne de l’Archevêché qui dispose de ses propres organes d’administration et de contrôle. Je ne vois pas la nécessité d’en faire un objet de discussion publique à ce stade.

– Vous affirmez que Credo.ru a publié une information erronée, affirmant que l’évêque Savva Toutounov a servi de consultant à l’archevêque Jean dans la rédaction des documents du 5 juillet (convocation à l’assemblée générale du 7 septembre)

. Comment le savez-vous et comment savez-vous qui a été chargé du travail technique de préparation de ces documents ?

– Je n’affirme pas savoir exactement qui a été chargé de l’aspect technique de préparation des documents, mais l’information que vous avez publiée me paraît parfaitement fantaisiste. Les documents officiels de l’Archevêché sont rédigés en français et sont ensuite traduits en russe. Le style des traductions varie selon le traducteur. Il n’y a là aucune matière à spéculations.  

– Comment voyez-vous personnellement l’avenir de l’Archevêché, étant donné la volonté très forte d’une partie significative de son clergé et de ses laïques de ne pas se rattacher canoniquement au Patriarcat de Moscou ?

– La décision prise à la fin de l’année dernière par le Patriarcat de Constantinople de supprimer l’Archevêché constitue une menace pour l’existence même de notre diocèse. Seul le refus inattendu de l’archevêque Jean de se soumettre à la décision du patriarche et du Synode nous permet encore de parler de l’Archevêché au présent ou même au futur, et non pas au passé.

Nous avons à faire un choix difficile. Je ne vois que trois scénarios possibles : mettre fin à notre existence et nous fondre dans les métropoles grecques comme l’exige le patriarche Bartholomée ; essayer de prolonger l’existence de l’Archevêché au sein du Patriarcat de Moscou ; ne pas décider et laisser l’Archevêché tomber en morceaux.

Dans les premiers moments, d’autres issues possibles ont été évoquées, mais tout cela est resté au stade de simples conversations. Cependant certaines paroisses ont déjà quitté l’Archevêché et le danger de la division croît avec le temps.

Aujourd’hui, la tâche de tous ceux qui tiennent entre leur main l’avenir de l’Archevêché est avant tout de parvenir à une compréhension exacte de la situation et de faire le choix, certes difficile, qui servira le mieux à préserver l’unité ecclésiale et le témoignage orthodoxe en Europe de l’ouest.

Nous parlons tous volontiers de « conciliarité », mais parvenir à un consensus à partir de positions divergentes n’est pas une tâche facile. La conciliarité ne supprime pas le principe hiérarchique dans l’organisation de l’Église. Dans les décisions difficiles que devra prendre l’Archevêché, un rôle clef appartiendra, d’une part, à l’archevêque Jean, garant de l’unité du diocèse, et, d’autre part, aux représentants des paroisses, pour lesquels l’Archevêché n’est pas une vue de l’esprit ou une idée, mais la vie et la réalité concrète de l’Église.

Personnellement, je suis partisan de la conservation de la structure diocésaine de l’Archevêché, qui signifie la sortie de la juridiction du Patriarcat de Constantinople et le passage dans le Patriarcat de Moscou. Nous n’avons tout simplement pas d’autre solution si nous voulons conserver le diocèse. Si cette décision n’obtient pas un soutien suffisant, je préfère une dissolution pacifique et organisée de l’Union diocésaine, à un effondrement incontrôlé et aux conflits qui en découleront. (Entretien avec Alexandre Soldatov. Traduit du russe pour Orthodoxie.com)

Source

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

21 octobre Vivre avec l'Église 58077

21 octobre Saint Hilarion le Grand, ascète en Palestine (371) ; saints Dasius, Gaïus et Zotique, martyrs à Nicomédie (303) ; saint Viateur, diacre ...

8 octobre (ancien calendrier)/21 octobre (nouveau) Vivre avec l'Église 58075

Sainte Pélagie (457), sainte martyre Pélagie d’Antioche, vierge (303), sainte Thaïs, pénitente à Alexandrie (IVème s.), sainte Benoite, vierge, mar...

Réflexions de l’évêque Irénée de Bačka (Église orthodoxe serbe) au sujet de la reconnaissance éve... À la Une 120735

L’évêque Irénée de Bačka (Église orthodoxe serbe) a publié les réflexions suivantes sur le site officiel de l’Église orthodoxe serbe, en date du 20...

Le patriarche Bartholomée a annoncé la canonisation de quatre saints athonites Actualités 120729

En visite sur le Mont Athos, où il a célébré la sainte Liturgie le 20 octobre au monastère de Xénophonte, assisté par trois métropolites du Patriar...

Le patriarche œcuménique Bartholomée Ier à Thessalonique et à l’Athos du 19 au 22 octobre 2019 À la Une 120711

Samedi 19 octobre, le patriarche était à Thessalonique pour concélébrer dans l’église de la Très Sainte Mère de Dieu Achiropoïète avec l’Archevêque...

Days of hospitality, Autumn 2019 Memra - Meaning And Faith 120666

By Archpriest Alexander Winogradsky Frenkel (Patrairchate of Jerusalem) Are we going to dwell in huts, booths, tents, tabernacles? or sukkot\סוכות?...

Télévision : l’émission « Orthodoxie » (France 2) d’octobre est consacrée au rôle de ... À la Une 120658

L’émission de télévision Orthodoxie sur France 2 du dimanche 20 octobre a proposé un film de Véronick Beaulieu et du P. Jivko Panev sur le rô...

Recension: « Le Cantique des cantiques », collection « La Bible d’Alexandrie » volume 19 À la Une 120506

Le Cantique des cantiques, « La Bible d’Alexandrie » volume 19. Traduction du texte de la Septante, introduction et notes par Jean-Marie Auwers, Pa...

20 octobre Vivre avec l'Église 58057

20 octobre Saint Artème, grand-martyr à Antioche (362) ; saint Caprais, martyr à Agen (303); saint Sonnace, évêque de Reims (VIIème s.) ; saint Art...

7 octobre (ancien calendrier)/20 octobre (nouveau) Vivre avec l'Église 58055

7 octobre (ancien calendrier)/20 octobre (nouveau) Saints martyrs Serge et Bacque (292) ; saints martyrs Julien, prêtre et Césaire, diacre, martyrs...

Le métropolite Épiphane de Kiev a reçu le Prix Athénagoras 2019 pour les droits de l’homme À la Une 120619

Le site Internet des archontes du Patriarcat oecuménique nous apprend que le Prix Ahénagoras 2019 a été décerne à Mgr Elpidophore.

L’Église orthodoxe russe considère que le fait même de la concélébration de l’archevêque d’Athène... À la Une 120577

Le vice-président du Département des affaires ecclésiastiques extérieures de l’Église orthodoxe russe, l’archiprêtre Nicolas Balachov, a déclaré qu...