De notre correspondant à Kiev : un retard pour le concile en cours

1819

Le « concile de réunification » à commencé à Kiev, mais avec de grands problèmes. Le président Porochenko a promis au patriarche Bartholomée la participation de 10-15 évêques de l’Église canonique d’Ukraine. Seuls deux se sont présentés : le métropolite Syméon et le métropolite-vicaire Alexandre. Les services de sécurité ukrainiens ont amené à Kiev 10-12 évêques de l’Église canonique et les ont forcés à signer des lettres dans lesquelles ils donnent, au concile, leurs voix au métropolite Syméon. Celui-ci a apporté les lettres au concile, mais cela n’a pas plu aux représentants du Patriarcat oecuménique de Constantinople. Ils ont exigé que les évêques de l’Église canonique viennent en personne. Pour cette raison, le concile a été retardé de trois heures. Il a commencé maintenant. Mais le président Porochenko fait pression sur les évêques pour que tous votent pour Mgr Syméon, car cela est exigé par le Phanar. Or, les évêques du « Patriarcat de Kiev » veulent leur candidat, loyal à Mgr Philarète. Aussi, les travaux du concile ont repris avec un nouveau retard.

(dépêche actualisée à 14:25)

Illustration : la cathédrale Sainte-Sophie à Kiev où se déroule le « concile de réunification ».

Nouvelle actualisation, à 14:55. La photographie ci-dessous (source : Strana) a été prise lors du déroulement du concile. Au centre de la table Mgr Emmanuel de France, à ses côtés le président Porochenko.

De notre correspondant à Kiev : un retard pour le concile en cours
De notre correspondant à Kiev : un retard pour le concile en cours



This post is also available in: English (Anglais)

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !