• Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

img_7778«  1700 années se sont écoulées depuis l’édit de Milan, par lequel le saint empereur Constantin a garanti aux chrétiens le droit de glorifier librement le Seigneur Jésus-Christ. Nous avons devant nous un grand événement, mais aussi une occasion de nous demander après de nombreux siècles : qu’a signifié cet acte pour l’Église du Christ, après trois siècles de persécutions des chrétiens dans l’Empire romain pour avoir proclamé la Bonne Nouvelle du saint Évangile, témoigné le Christ ressuscité, et ne pas s’être intégrés dans l’ordre des empereurs divinisés ?

C’est pour ces raisons que les chrétiens ont été mis hors la loi en tant que personnes qui prêchaient une « foi non permise ». De nombreux martyrs de cette époque que nous admirons pour leur courageux témoignage de la vérité, parmi lesquels se trouvent des anciens martyrs de nos contrées (saint Flore et Laure d’Ulpiana (actuellement Lipljan), les saints Hermyle et Stratonice (Belgrade), saint Erasme d’Ohrid, les saints 150 martyrs de Syrmie (Sremska Mitrovica), remplissent le calendrier de la sainte Église du Christ. Grâce au saint empereur Constantin, les chrétiens ont acquis la liberté. Ils sont devenus partie de la société avec les droits dont disposaient les hommes appartenant à d’autres religions, avec leurs biens et la liberté de travail et d’activité. Par cet édit, la liberté est garantie à l’Église, selon les paroles impériales : « donner aux chrétiens comme à tous la liberté et la possibilité de suivre la religion de leur choix, afin que tout ce qu'il y a de divin au céleste séjour puisse être bienveillant et propice à nous-mêmes et à tous ceux qui se trouvent sous notre autorité ».

Cette année 2013 est une occasion de regarder comme le christianisme est méritoire pour la transformation qu’il a opérée dans le monde antique païen et idolâtre. Aussi, ce jubilé est un grand don que Dieu nous accorde, un don qui sous-entend la responsabilité : de voir combien nous sommes du Christ, combien Dieu est avec nous et nous avec Lui. Nous ne saurions nous justifier par l’époque et dire que de notre temps presque toutes les valeurs sont piétinées. Nous sommes là pour montrer qu’en l’année de ce grand événement nous sommes aptes à dépasser toute crise ; que nous sommes prêts à nous sacrifier pour la véritable liberté et la dignité humaine, pour cette liberté et cette dignité que le Christ nous a accordées. C’est le moment, non seulement de nous enorgueillir du fait que l’empereur Constantin, « l’apôtre parmi les empereurs », est né à Niš, mais aussi de prendre exemple sur sa transformation spirituelle et de contempler les fruits que cette transformation a apportés à l’art, à la culture, la musique, la science, la littérature – en un mot tout ce qu’elle a apporté à la vie humaine en général.

Pour accéder à l’intégralité de l’article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Cet empereur égal aux apôtres, qui a gouverné selon les lois divines pour l’utilité et le bien-être de la société, fut le modèle spirituel des souverains suivants, et particulièrement ceux de notre peuple. C’est ce dont témoignent les monuments de la littérature du Moyen Âge, dans lesquels les souverains serbes sont représentés comme étant « semblables à Constantin », comme « les nouveaux Constantin ». Les souverains de la lignée des Némanides sont souvent comparés à l’empereur Constantin. L’archevêque Daniel II, évoquant les victoires du saint roi Miloutine, considère qu’il fut « semblable au glorieux Constantin », tandis que selon sa « vie de saint Syméon », saint Étienne « le premier couronné » demande que la Croix devienne le symbole et le moyen de la victoire bénie et vienne en assistance à son père « comme à l’empereur Constantin l’ancien ».

Dans la fondation royale du monastère de saint Nicolas à Dabar, existe une composition monumentale de la victoire de Constantin sur Maxence, que les chercheurs ont mis en parallèle avec la victoire royale à Velbužd (1330). L’empereur Dušan également, proclamant son recueil de lois, cherche un fondement historique dans la personne et l’œuvre de Constantin. Il est dit dans la charte d’accompagnement du recueil : « Dieu, par Sa miséricorde… m’a transféré de la royauté à l’empire orthodoxe. Et Il m’a tout donné dans les mains, comme à l’empereur Constantin… ».

En essayant d’être « de la race constantinienne », nos saints ancêtres, « vénérables et ayant accès auprès de Dieu », ont réalisé et nous ont laissé une grande œuvre dans le domaine de la science, de la politique, de la culture, de la civilisation… Aussi, la Serbie fut, et est aujourd’hui aussi, une partie organique du continent européen, de cette Europe qui est fière de son héritage chrétien, de sa liberté et de ses grandes réussites culturelles.

Cette célébration ce soir à Niš, ainsi que toutes les autres qui auront lieu dans cette ville, mais aussi à Belgrade et en d’autres endroits au cours de l’année, nous aideront à faire entendre et résonner les paroles de l’édit de Milan aujourd’hui également, 1700 ans après ; car, malheureusement, les persécutions et les souffrances à travers le monde sont également contemporaines, chez nous aussi, particulièrement au Kosovo et en Métochie.

L’édit de Milan est un patrimoine commun à l’humanité et à la civilisation, actuel pour tous les temps, dont le nôtre. A quel point nous transmettrons ses fruits et les laisserons à nos descendants, cela dépend de nous, dans la mesure où nous serons prêts, à l’instar de saint Constantin le Grand et sa mère la sainte impératrice Hélène à vivre en nous-mêmes la personne unique du Seigneur Jésus Christ, à nous regarder en Lui, et réaliser comme le fruit de cette rencontre merveilleuse et mystique la mission de l’Église dans le monde. Aussi, la commémoration solennelle de ce jubilé est une incitation à témoigner plus durablement encore le Seigneur Christ afin que les autres, voyant nos bonnes œuvres, glorifient notre Père qui est dans les cieux.

Pour accéder à l’intégralité de l’article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Le saint empereur Constantin, par son édit, a permis la confession libre du christianisme dans la mer du monde païen. Les 1700 années qui se sont écoulées sont une garantie que nul ne doit craindre aujourd’hui notre sainte Église, car elle est précisément inspirée par l’édit, ne constituant de menace pour aucune liberté de foi et de conscience. C’est par une telle attitude envers les autres que nous témoignons de la meilleure façon de la force et de l’amour que le Christ et le saint empereur Constantin nous enseignent aujourd’hui également.

Par cette cérémonie de ce soir, nous proclamons l’année 2013 comme année de l’édit de Milan. »

Source (dont photographie): Eglise orthodoxe serbe, traduit du serbe pour Orthodoxie.com

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Christophe Levalois

Christophe Levalois

Professeur d'histoire et de géographie, auteur, derniers ouvrages parus : "La royauté et le sacré" (Cerf, 2016) ; "Le christianisme orthodoxe face aux défis de la société occidentale" (Cerf, 2018).

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

22 août Vivre avec l'Église 70682

22 août Après-Fête de la Dormition de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie ; saints Agathonique, Zotique, Zenon, Théoprèpe, Akindyn...

9 août (ancien calendrier) / 22 août (nouveau) Vivre avec l'Église 70677

9 août (ancien calendrier) / 22 août (nouveau) Carême de la Dormition Après-fête de la Transfiguration de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Chr...

Metropolitan Onuphrius expresses support for persecuted faithful of Montenegro, Serbian and Ukrai... 114025

On the great feast of the Transfiguration of the Lord, His Grace Bishop Viktor of Baryshevka of the Ukrainian Orthodox Church concelebrated the Div...

Le patriarche Bartholomée appelle ses compatriotes à revenir en Turquie À la Une 114012

Le patriarche œcuménique Bartholomée appelle les descendants des orthodoxes grecs expulsés de Turquie dans les années 1920 à revenir dans leur anci...

Message de soutien du métropolite de Kiev Onuphre au métropolite du Monténégro et du Littoral Amp... À la Une 114008

Le métropolite de Kiev Onuphre, primat de l’Église orthodoxe d’Ukraine, a envoyé la lettre suivante, en date du 20 août 2019, au métropolite du Mon...

Le Festival de la jeunesse orthodoxe 2019 aura pour thème : « Liberté, cadeau ou fardeau ? » À la Une 113998

Le Festival de la jeunesse orthodoxe 2019 se déroulera les 21 et 22 septembre. Le thème sera : « Liberté, cadeau ou fardeau ? » Au programme : des ...

21 août Vivre avec l'Église 70674

21 août  Après-Fête de la Dormition de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie ; Saint Thaddée, apôtre (vers 44) ; sainte Bassa et ses...

8 août (ancien calendrier) / 21 août (nouveau) Vivre avec l'Église 70672

8 août (ancien calendrier) / 21 août (nouveau) Carême de la Dormition Après-fête de la Transfiguration de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Chr...

Homélie du patriarche de Moscou Cyrille lors des vigiles de la Transfiguration À la Une 113952

Le 18 août 2019, à l’issue des vigiles qu’il a présidées en la cathédrale Notre-Dame de Kazan à Saint-Pétersbourg, dont on peut visionner ici des e...

20 août Vivre avec l'Église 70670

20 août Après-Fête de la Dormition de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie ; saint Samuel, prophète (Xlème s. av. J.-C.) ; saints S...

7 août (ancien calendrier) / 20 août (nouveau) Vivre avec l'Église 70667

7 août (ancien calendrier) / 20 août (nouveau) Carême de la Dormition Après-fête de la Transfiguration de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Chr...

Petition to support Archbishop Jean (Renneteau) 113790

A petition to support Archbishop Jean (Renneteau), in French, English and Russian, has been posted on this page.