Entretien avec Cyrille Hovorun

Le père Cyrille Hovorun est un archimandrite ukrainien qui fut rattaché à l’Église orthodoxe russe en Ukraine. Il y a exercé de charges ecclésiastiques importantes, dont celle de président du Département des relations extérieures de l’Église orthodoxe ukrainienne (2008-2009) et de vice-président du Conseil de l’enseignement de l’Église orthodoxe de Russie (2009-2012). Il est actuellement professeur d’ecclésiologie et de relations internationales au Collège Sankt Ignatios à Stockholm, une école indépendante de théologie et de droits de l’homme parrainée par l’Église unie de Suède. Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages d’ecclésiologie et de théologie politique, rédigés en russe, ukrainien et anglais, parmi lesquels Political Orthodoxies: The Unorthodoxies of The Church Coerced (2018), Scaffolds of the Church: Towards Poststructural Ecclesiology (2017) et Meta-Ecclesiology, Chronicles on Church Awareness (2015).

Père Cyrille, vous êtes un théologien connu en Ukraine, en Russie et dans le monde anglo-saxon. Pourriez-vous vous présenter pour le public francophone ?

En quelques mots, j’ai débuté en tant que spécialiste en patristique. Cependant, mon expérience dans l’administration de l’Église à Moscou m’a poussé vers le domaine de l’ecclésiologie et finalement de la théologie politique et publique. J’essaie de construire des ponts entre ces domaines théologiques, qui sont tenus généralement à distance les uns des autres.

Aujourd’hui nous sommes tous très préoccupés par la guerre en Ukraine. Vous êtes aujourd’hui à Kiev, en pleine zone de combat. Comment vivez-vous cette guerre ainsi que vos proches ? Quel rôle joue votre foi dans cette expérience ?

Dans cette guerre, comme dans toute guerre, les gens meurent en masse. On comprend que notre vie peut se terminer à tout moment. Ce genre de memento mori peut briser une personne. Il peut aussi amener une personne à transcender sa peur. Pour cela, la prière et la foi sont nécessaires. Pour de nombreuses personnes en Ukraine, autant que je sache, la guerre a créé un élan de solidarité et de sacrifice de soi remarquables. Beaucoup affirment que leurs sentiments ne sont pas très différents de ce qu’ils ont ressenti lors de la Révolution de la dignité en 2013-2014, voire même plus forts. Je perçois personnellement cette guerre comme le Maïdan 3.0 (avec deux Maïdans, ceux de 2004 et 2014 qui ont précédé celui-ci). Comme dans les premiers Maïdans, les Ukrainiens dépassent maintenant leur intérêt personnel. Ils sont unis – non pas tant contre leur mal commun, Poutine, mais pour le bien commun – la liberté et la dignité.

Pourriez-vous nous dire aussi comment les fidèles orthodoxes ukrainiens vivent aujourd’hui cette guerre ?

Pour tous les Ukrainiens, cette guerre est un choc absolu. Ce choc, semble-t-il, peut rapprocher les uns des autres ceux qui étaient récemment opposés les uns aux autres, comme les fidèles de l’Église orthodoxe autocéphale d’Ukraine et ceux du Patriarcat de Moscou. Si nous, les Ukrainiens, survivons en tant que nation, nous pourrions avoir une occasion unique de nous unir. Je plaide pour un concile d’unification, qui s’inscrirait dans la lignée du concile fondateur de l’Église orthodoxe d’Ukraine [autocéphale, ndt] en décembre 2018. Il ne faut pas laisser passer cette occasion.

Les réactions de la part des hiérarques de l’Église orthodoxe russe à l’égard de ce conflit ont été plutôt contrastées. Ainsi, le métropolite Onuphre de Kiev, primat de l’Église orthodoxe ukrainienne, qui est rattachée au Patriarcat de Moscou, a condamné tout de suite et explicitement l’invasion russe, en défendant la souveraineté de l’État ukrainien, tandis que le patriarche Cyrille s’est exprimé plus tard et sur une autre tonalité. Comment expliquez-vous ce contraste et surtout comment est-ce que les fidèles ukrainiens dans votre entourage l’ont-ils perçus ?

Le métropolite Onuphre a ignoré et est resté silencieux sur la guerre lente qui s’est poursuivie depuis 2014. Je suis heureux qu’il ait finalement reconnu la réalité. Le patriarche Cyrille ne la reconnaît pas encore, du moins publiquement. C’est la principale différence entre eux. Personnellement, je ne crois pas que les dirigeants de l’Église russe, que ce soit en Ukraine ou en Russie, puissent changer beaucoup de choses avec leurs déclarations. Le temps des déclarations est révolu. C’est le temps des actions. De nombreux fidèles orthodoxes en Ukraine entament des actions, en tendant la main à ceux qui en ont besoin, en dénonçant l’agression et en demandant à leurs dirigeants de faire de même. Je pense qu’il est temps que les laïcs et les communautés prennent l’initiative entre leurs mains, également en ce qui concerne la restauration de l’unité de l’Église.

Est-ce que cette guerre a un impact selon vous sur le choix des fidèles d’appartenir à l’Église orthodoxe ukrainienne (Patriarcat de Moscou) ou à l’Église autocéphale d’Ukraine ?

Absolument. Il y a une vague montante de ceux qui passent à l’Eglise autocéphale ou de ceux qui envisagent une possibilité d’autocéphalie parallèlement à l’Eglise orthodoxe d’Ukraine [autocéphale, ndt]. Ce dernier cas est intéressant. Ils ne veulent pas rejoindre l’Eglise orthodoxe d’Ukraine à cause de la propagande russe contre le Patriarcat œcuménique et son Tomos de janvier 2019. Par conséquent, je crois que la seule solution canonique pour ces prêtres et évêques déçus qui cherchent maintenant l’indépendance par rapport à Moscou, est de participer au concile d’unification dont j’ai parlé plus tôt. Après la réunification, ils pourraient probablement exister avec le reste de l’Eglise orthodoxe d’Ukraine, sous le même parapluie canonique, de la même manière que l’Exarchat russe d’Europe occidentale a existé au sein du Patriarcat œcuménique jusqu’en 2018.

Père Cyrille, aujourd’hui nous sommes face à un conflit meurtrier, aux lourdes conséquences, qui implique deux pays majoritairement et historiquement orthodoxes. Est-ce que cette crise sans précédent nous appelle à repenser en profondeur, d’une part, notre compréhension de la foi orthodoxe et, d’autre part, ce que devrait être l’Église orthodoxe dans ses relations avec les institutions étatiques ?

En effet, la guerre en cours montre que les idées, y compris théologiques, peuvent littéralement tuer. Nous devons réviser la nomenclature des idées théologiques qui, je crois, ont conduit à cette guerre. Des idées similaires ont été émises dans l’entre-deux-guerres, dans les années 1930, également par les orthodoxes. Ils ont utilisé ces idées pour justifier les dictatures et l’oppression. Contrairement aux théologiens protestants et catholiques, nous, les orthodoxes, n’avons jamais sérieusement réévalué les théologies totalitaires. Il est temps de procéder à une telle réévaluation. Je pense qu’en premier lieu, nous devons évaluer et condamner l’idéologie quasi religieuse du « monde russe », qui encadre l’agression russe. Ceci est une version mise à jour du phylétisme et devrait être anathématisée dans l’esprit du concile de Constantinople de 1872. D’une manière plus générale, nous avons besoin d’une « dépoutinisation » radicale de la théologie orthodoxe moderne. Parmi les traits du « poutinisme » en elle, j’identifierais les rêves de restauration de la symphonie byzantine entre l’Église et l’État, ainsi que l’idée d’une « civilisation orthodoxe ». À mon avis, de telles idées sont devenues dangereuses à notre époque.

Le philosophe Emmanuel Levinas nous a laissé une très belle réflexion sur la paix : « La paix ne peut pas s’identifier avec la fin des combats qui cessent faute de combattants, par la défaite des uns et la victoire des autres, c’est-à-dire avec les cimetières ou les empires universels futurs. La paix doit être ma paix, dans une relation qui part d’un moi et va vers l’Autre, dans […] la bonté. »

Quelles sont les ressources de l’orthodoxie et plus généralement du christianisme pour penser et vivre la paix ? 

Je peux sembler naïf, mais je crois fermement que les Pères et Mères de notre Église orthodoxe peuvent nous fournir la sagesse suprême pour faire face aux crises modernes. Notre théologie de la paix, basée sur les sources patristiques, est encore rudimentaire. Nous devons la développer de façon qu’elle ne se résume pas à des simples mots, mais soit une inspiration pour maintenir la paix.

Propos recueillis par Veronica Cibotaru et le père Jivko Panev

À propos de l'auteur

Photo of author

Jivko Panev

Jivko Panev, cofondateur et journaliste sur Orthodoxie.com. Producteur de l'émission 'Orthodoxie' sur France 2 et journaliste.
Lire tous les articles par Jivko Panev

Articles similaires

Selon le métropolite Basile de Constantia, les critères « géostratégiques et géopolitiques » seront pris en considération dans l’élection du futur primat de l’Église de Chypre

Les questions ecclésiastiques ne seront pas les seules considérations à prendre en compte pour la prochaine élection du primat de l’Église orthodoxe de Chypre, selon l’un des six candidats au trône primatial. En effet, les préoccupations géostratégiques et géopolitiques doivent également être pesées, a déclaré le métropolite de Constantia Basile. S’exprimant à la télévision chypriote, le hiérarque a dit que le nouvel archevêque devait bénéficier de la confiance du Saint-Synode,

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

La CEDH rend un arrêt favorable à la Fondation de l’église des Archanges à Constantinople

La Fondation (vakouf) grecque orthodoxe de l’église des saints Archanges de Arnavutköy, à Constantinople, l’une des 69 fondations grecques orthodoxes en Turquie qui relèvent du Patriarcat œcuménique, a interjeté appel devant la Cour européenne de justice contre la décision du Tribunal de Grande Instance d’Istanbul, confirmée par la Cour de Cassation de la même ville, et ce pour violation de son droit à la propriété et discrimination sur base religieuse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Présentation à Alma Ata de livres de l’Ancien et du Nouveau Testament en langue kazakhe

Le 30 novembre a eu lieu à Alma Ata la présentation des livres des Saintes Écritures traduits en kazakh. Le projet est réalisé sur l’initiative et avec la bénédiction du métropolite d’Astana et du Kazakhstan Alexandre. Au titre de la première étape ont été traduits les Proverbes, le Psautier et l’Évangile selon saint Matthieu. Il s’agit de la première traduction de la Bible en kazakh, réalisé par des locuteurs de

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Fête du saint apôtre André à Constantinople et à Patras

Le 30 novembre 2022, une Liturgie solennelle a été célébrée en la cathédrale Saint-Georges du Phanar. La Grande Église du Christ fête son fondateur, le saint apôtre André. À cette occasion, le patriarche Bartholomée a ordonné diacre le moine Bartholomée, du diocèse métropolitain de Tamassos (Chypre). Des délégations des Églises autocéphales de Grèce et de Chypre, de l’Église autonome de Crète, avec de nombreux pèlerins, ont assisté à l’office. À Patras, la fête du saint

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

La pétition pour interdire l’Église orthodoxe ukrainienne obtient suffisamment de voix pour être examinée par le président Zelensky

Une pétition appelant le président Zelensky à soutenir un nouveau projet de loi qui interdirait complètement l’Église orthodoxe ukrainienne, dont le primat est le métropolite de Kiev Onuphre, sera examinée par le chef de l’État ukrainien. Toute pétition enregistrée sur le site officiel du président ukrainien et qui reçoit au moins 25 000 voix, doit ensuite être examinée officiellement par le président. Au 29 novembre 2022, la pétition rédigée par le député OleksiyGontcharenko du Parti de la solidarité européenne, avait reçu

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Nouveau baptême massif en Géorgie

Un nouveau baptême massif a eu lieu à Tbilissi le 28 novembre, avec 965 enfants qui sont devenus les filleuls du catholicos-patriarche Élie II. Celui-ci est à la tête de l’Église de Géorgie depuis plus de 40 ans et est considéré comme la personne la plus digne de confiance dans toute la nation. Dans un effort pour améliorer la situation démographique, l’Église de Géorgie a commencé à accomplir des baptêmes massifs en janvier 2008, le primat bien-aimé devenant

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le Musée d’art chrétien de l’Académie ecclésiastique de Moscou est accessible en ligne

Le Musée d’art chrétien de l’Académie ecclésiastique de Moscou est le premier musée ecclésiastique de Russie qui soit accessible en ligne. Il met en libre accès une collection unique d’œuvres qui n’ont jamais été publiées auparavant, et présente un cours éducatif gratuit sur l’art chrétien. La plus grande collection d’œuvres d’art appartenant à l’Église orthodoxe russe est ainsi ouverte au monde. En 2022, les collaborateurs du Musée d’art chrétien ont

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le patriarcat œcuménique a élu trois nouveaux évêques-vicaires en Italie

Le Saint-Synode du Patriarcat œcuménique a siégé les 27 et 28 février sous la présidence du patriarche œcuménique Bartholomée. Lors de sa dernière réunion, le Saint-Synode, sur la demande du métropolite d’Italie Polycarpe et après la proposition du patriarche œcuménique Bartholomée, a eu lieu l’élection de trois évêques vicaires du métropolite d’Italie en la cathédrale patriarcale Saint-Georges. Ont été élus l’archimandrite Georges Antonopoulos, avec le titre d’évêque de Krateia, l’archimandrite

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Décès de Mgr Eutyque (Kourotchkine), ancien évêque de l’Église russe hors-frontières

Le 28 novembre 2022, à l’âge de 68 ans, est décédé l’évêque Eutyque (Kourotchkine), recteur de la cathédrale de la Théophanie à Ichim, dans l’oblast de Tioumen (Russie). Les funérailles auront lieu le 30 novembre. L’évêque Eutyque (de son nom séculier Ivan Timofeïevitch Kourotchkine) est né le 6 mars 1955 à Ichim. Après ses études secondaires, il effectua son service militaire et travailla dans une entreprise d’État. Le 28 août

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Accueil

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour un certain nombre d’adultes qui pour des raisons diverses, n’ont pas été ou ont été insuffisamment catéchisés.Présenté en 250 pages dans un beau volume relié, il est l’œuvre du hiéromoine Grégoire (Chatziemmanouil), qui après avoir été un certain temps second du monastère de Stavronikita, s’est retiré depuis plusieurs décennies dans

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères…”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky »

Vient de paraître: Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères… ”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky », Éditions des Syrtes, Genève, 2019, 493 p.Le Père Georges Florovsky (1893-1979), après quelques années d’enseignement à Prague et à Paris, fit la plus grande partie de sa carrière aux États Unis où il enseigna dans les plus prestigieuses universités (Harvard, Cambridge, Princeton…). Unissant une vaste érudition, un attachement profond à

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Sermon du patriarche Cyrille après la liturgie en la cathédrale du Christ-Sauveur du 20 novembre 2022

Le patriarche Cyrille de Moscou a célébré la divine Liturgie en la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou le 20 novembre 2022. Ce jour, le patriarche fêtait son 76e anniversaire. Après la Divine Liturgie, le primat de l’Église orthodoxe russe a prononcé un sermon que nous traduisons ici en intégralité. « Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Nous sommes réunis aujourd’hui, semblerait-il, à l’occasion de la fête personnelle du

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

23 novembre

Carême de la NativitéAprès-Fête de la Présentation au Temple de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours vierge Marie (jusqu’au 25 Novembre). Saint Amphiloque, évêque d’Iconium (394) ; sainte Félicité…

Six métropolites ont déclaré leur candidature à l’élection au Trône primatial de Chypre

Dans un communiqué de l’Église de Chypre daté du 22 novembre 2022, la liste des candidats à l’élection à son Trône primatial a été arrêtée comme suit : 1. Métropolite de Paphos Georges 2. Métropolite de Kyrenia Chrysostome 3. Métropolite de Limassol Athanase 4. Métropolite de Morphou Néophyte 5. Métropolite de Constantia et Ammochostos Basile 6. Métropolite de Tamassos et Oreini Isaïe Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le patriarche d’Alexandrie Théodore II interrompt la commémoration du patriarche de Moscou Cyrille

Le Saint-Synode du Patriarcat d’Alexandrie, sous la présidence du pape et patriarche Théodore II, s’est réuni au catholicon du monastère patriarcal Saint-Georges dans la vieille ville du Caire le 22 novembre 2022. « Le Saint-Synode a traité amplement et en détail de la question de l’intrusion irrégulière de l’Église de Russie dans la juridiction spirituelle et pastorale paroissiale du Patriarcat d’Alexandrie sur le continent africain, sous la coordination du prétendu ‘exarque

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le SBU mène des « activités de contre-espionnage » à la Laure de Kiev et dans plusieurs monastères de l’Église orthodoxe ukrainienne

Le 22 novembre 2022, le service de sécurité d’Ukraine (SBU) ont perquisitionné la Laure des Grottes à Kiev, le couvent féminin de la Sainte-Trinité à Korets (région de Rovno), le couvent féminin de la Mère de Dieu de Volhynie à Sarny, ainsi que les locaux administratifs du diocèse de Sarny. Tous ces monastères dépendent de l’Église orthodoxe ukrainienne (sous l’omophore du métropolite de Kiev Onuphre). Selon le SBU, le but

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

22 novembre

Carême de la Nativité – dispense de poisson Après-Fête de la Présentation au Temple de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours vierge Marie (jusqu’au 25 Novembre). Saints Philémon, Onésime…

Lettre pastorale de l’Église orthodoxe de Roumanie pour le premier dimanche du Carême de la Nativité 2022

Poursuivant une belle tradition commencée en 2008, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe roumaine a proclamé l’année 2022, dans le Patriarcat de Roumanie, « Année de la prière dans la vie de l’Église et du chrétien, ainsi qu’année commémorative des saints hésychastes Syméon le Nouveau Théologien, Grégoire Palamas et Païssy de Neamț ». La prière est l’œuvre première de l’Église et de ses fidèles. La forme la plus élevée de la prière dans

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Métropolite Onuphre : « Nous prions pour ceux qui tuent notre peuple aujourd’hui »

Le métropolite Onuphre a rappelé aux fidèles qu’un artisan de la paix n’est que la personne qui s’est réconciliée avec Dieu. Le primat de l’Église orthodoxe ukrainienne s’est exprimé à ce sujet dans une interview au magazine « Chroniqueur académique ». « Quand une personne pèche, elle est en guerre contre l’amour divin, et quand elle se repent de ses péchés, elle est réconciliée avec Dieu et la paix entre dans la conscience

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

21 novembre

Carême de la Nativité, dispense de poisson Présentation au Temple de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours vierge Marie L’ENTRÉE AU TEMPLE DE LA TRÈS SAINTE MÈRE DE DIEU…

8 novembre (ancien calendrier)/21 novembre (nouveau)

Synaxe de l’archistratège Michel et des autres Puissances incorporelles : Gabriel, Raphaël, Uriel, Jégudiel (ou Jéhudiel), Salathiel (ou Sealtiel) et Barachiel ; saint Maur, évêque de Verdun (383) ; saint…