L’archevêque d’Athènes Jérôme : « Noël sans que le Christ naisse dans l’âme de chacun est une pauvreté »

888

« Noël sans que le Christ naisse dans l’âme de chacun est pauvreté. C’est un échec de la vie » a souligné l’archevêque d’Athènes Jérôme en l’église Saint-Nicolas de Chalandriou, près d’Athènes, où il présidait les vêpres solennelles de la fête de saint Nicolas. L’archevêque a rappelé que « l’Église a déterminé que chaque jour devait être dédié à la mémoire d’un ou plusieurs saints, pour que nous entrions en contact avec leur vie et que nous leur rendions honneur et action de grâce pour ce qu’ils ont apporté, mais aussi pour que nous nous efforcions à les imiter, à prendre de leurs charismes afin de les utiliser dans notre vie, afin d’en tirer profit ». Le hiérarque a évoqué également le tropaire https://orthodoxie.com/6-decembre-2/ de saint Nicolas, mentionant trois choses, trois expressions : Premièrement, la « règle de foi », c’est-à-dire une règle qui aligne les choses et ne permet pas qu’il y ait des fautes. La foi doit être apprise de la bonne façon et cela est mentionné dans le tropaire, c’est-à-dire que nous devons suivre le saint dans ce qu’il dit et fait afin que nous réussissions. Deuxièmement, « modèle de douceur », c’est-à-dire qu’il faut avoir un calme intérieur et extérieur. C’est d’ailleurs ce qui caractérise saint Nicolas, du commencement à la fin de sa vie. Et troisièmement, le saint est « maître de tempérance ». C’est-à-dire tempérance à l’égard de soi-même, de ceux qui sont autour de nous dans la société. Le refus de la tempérance amène beaucoup de difficultés et de problèmes ». Dans sa prédication, l’archevêque a également souligné que nous avons « entendu un bel hymne : « Préparons la grotte ». La fête de la Nativité du Christ s’approche, il faut préparer la grotte qui a reçu Jésus-Christ. Et nous voyons dès maintenant que les lumières sont allumées et nous nous préparons à la fête. Il faut orner nos maisons, mais aussi nos âmes, car si le Christ ne naît pas dans l’âme, les lumières ne nous aiderons pas, pas plus que les beaux vêtements et les bons mets. Noël sans que naisse le Christ dans l’âme de chacun, est une pauvreté. C’est l’échec de la vie ». L’archevêque Jérôme a encore ajouté : « L’échange de cadeaux est une coutume chrétienne, à l’instar des mages qui les offrirent au Seigneur. Saint Nicolas également nous offre trois dons, la règle de foi, le modèle de douceur et l’enseignement de la tempérance ». Concluant, l’archevêque a souhaité que « nous fêtions la Nativité cette année mieux que toutes les années précédentes ».

Source

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !