23/10/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Le métropolite de Proussa Elpidophore : « Le Patriarcat œcuménique est inquiet au sujet de la vague de violences qui continue » en Turquie
Le métropolite de Proussa Elpidophore : « Le Patriarcat œcuménique est inquiet au sujet de la vague de violences qui continue » en Turquie

Le métropolite de Proussa Elpidophore : « Le Patriarcat œcuménique est inquiet au sujet de la vague de violences qui continue » en Turquie

Le métropolite de Proussa et higoumène de la Faculté de Théologie de Halki, Mgr Elpidophore, a déclaré que le Patriarcat œcuménique était inquiet au sujet de la vague de violence qui continue après le coup d’État manqué en Turquie. Dans une interview donnée au journal cypriote « Kathimerini », alors qu’il séjournait à Paphos en raison du colloque consacré à la Faculté de Halki, le métropolite Elpidophore a répondu ce qui suit au sujet de la situation en Turquie : « La tentative de renversement de l’ordre démocratique nous a fortement inquiétés, à l’instar de toute la société du pays et de tout l’éventail des partis politiques ». Le Patriarcat, cependant, a-t-il mentionné « est une institution purement spirituelle et ecclésiastique et ne s’implique pas dans les différends politiques ou diplomatiques, et s’efforce d’accomplir son œuvre spirituelle avec crainte de Dieu, en respectant la distinction entre l’État et la Religion, comme cela est en vigueur en Turquie ». Le métropolite a ajouté que « assurément, nous sommes inquiets du fait que certains cercles se sont efforcés de nous impliquer dans les rivalités qui se développent actuellement en Turquie mais, heureusement, les falsifications ont été prouvées immédiatement et les tentatives concernées se sont limitées à la marge de la vie politique et sociale ». À la question du journaliste Apostolos Tomaras concernant la position du Patriarcat œcuménique au sujet de la question cypriote, le métropolite de Proussa a répondu : « Notre Patriarcat est passé par des itinéraires historiques concrets qui ont façonné son style et sa conduite actuels. Il ne faut pas que nous oublions que nous sommes l’Église et en tant que tels nous devons nous exprimer devant le monde contemporain ». Le Patriarcat œcuménique, a souligné le métropolite, « ne se mêle pas de problèmes politiques, diplomatiques et d’autres questions internationales, restant fidèle à son rôle spirituel et pastoral. Entre dans ce cadre son immixtion dans une question qui n’est pas de sa compétence. Pour ce qui concerne Chypre, il y les responsables qui ont pour devoir de rechercher une solution juste et viable ». L’Église de Constantinople, a-t-il poursuivi, « malgré le fait qu’elle a payé un grand prix et a subi de sérieuses conséquences depuis qu’est survenu le problème chypriote, n’est pas tombée dans la tentation de sortir de son rôle purement spirituel et ecclésial ». Pour ce qui concerne la situation au Moyen Orient, le métropolite de Proussa a déclaré que les chrétiens de toutes les confessions sont exposés à un danger sérieux, ce qui s’est manifesté depuis le début avec l’enlèvement, il y a plusieurs années, des deux métropolites d’Alep, l’un orthodoxe, Mgr Paul, et l’autre, syriaque, Mgr Jean, dont ont continue curieusement à ignorer le sort.

Source

Print Friendly, PDF & Email
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski