A la suite d'un débat qui s'est déroulé le 19 janvier, le 20 janvier, le Parlement européen a adopté une résolution pour dénoncer les persécutions antichrétiennes en Asie et en Afrique. Il a constaté notamment " qu'il y a eu une augmentation du nombre d'attentats commis contre les communautés chrétiennes dans le monde en 2010 ainsi que du nombre de procès et de condamnations à mort pour blasphème, qui touchent souvent les femmes", mais aussi que "les statistiques sur la liberté de religion au cours des dernières années montrent que la majorité des actes de violence religieuse sont commis contre des chrétiens". Il a demandé aux autorités de l'Union européenne d'intervenir, mais aussi "invite le prochain Conseil «Affaires extérieures» du 31 janvier 2011 à débattre de la question de la persécution des chrétiens et du respect de la liberté de religion ou de conviction, débat qui devrait aboutir à des résultats concrets, notamment en ce qui concerne les instruments qui peuvent être utilisés pour assurer la sécurité et la protection des communautés chrétiennes menacées, quelle que soit la partie du monde dans laquelle elles se trouvent". Le texte complet de la résolution se trouve ici; la vidéo du débat peut être visionnée sur cette page; les textes des interventions (dans la langue de chaque intervenants) sont là avec en outre la vidéo de chaque intervention, comme, par exemple, celle-ci de la députée belge Frédérique Ries pour qui il y a 12 millions de personnes à protéger face à cette christianophobie. Pour une rapide synthèse des débats, voir ici. Le métropolite Hilation (Alfeyev) de Volokolamsk, président du département des relations extérieures du Patriarcat de Moscou, parle d'une résolution "révolutionnaire", car c'est la première fois que le Parlement européen s'exprime aussi clairement sur les persécutions dont sont victimes de nombreux chrétiens.

Print Friendly, PDF & Email


Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !