Le prêtre Alexis Timakov, médecin et recteur de l’église Saint-Nicolas auprès du Centre de lutte contre la tuberculose, à Moscou, s’est exprimé sur les risques d’infection qui seraient liés à la sainte Communion, dans une interview au site russe Pravmir :

Le prêtre Alexis Timakov : « Je suis médecin, je sais ce qu’est un virus, mais dans le calice se trouve la vie »
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

« Dans notre église Saint-Nicolas, au Centre de lutte contre la tuberculose, la liturgie est célébrée deux fois, en règle générale, au milieu de la semaine et le dimanche. Y viennent des patients, des anciens malades pour lesquels l’église est devenue familière, et du personnel médical. Habituellement, je confesse à la fin de l’office et ensuite, ceux qui le souhaitent, communient. Je ne demande pas aux gens de renseignements, je ne m’intéresse pas à la forme de leur maladie, ils viennent tous dans la file qu’ils forment eux-mêmes pour accéder au calice. Cette semaine, il y avait 12 personnes, dont 6 patients et 6 paroissiens permanents. Deux patients ont communié les premiers. Cela arrive, l’homme tombe malade et commence à avoir une attitude différente envers la vie, envers Dieu. Ensuite, après que les fidèles aient embrassé la croix, je consomme dans le sanctuaire les saintes espèces restées dans le calice. Parfois, on m’appelle en réanimation. À nouveau, quelle forme de tuberculose, manifeste ou latente, cela ne m’intéresse pas. Je vais vers le malade avec le petit calice que l’on utilise pour donner la communion à domicile. S’il reste dedans des saintes espèces, je les apporte dans le sanctuaire et je les consomme. Et lorsque je vais communier les enfants, je ne m’intéresse pas à la forme de maladie. Ma profession séculière est la médecine. Je suis médecin, je suis diplômé de l’école de médecine, j’ai travaillé 18 ans comme pneumologue réanimateur. Et je comprends bien ce que sont de telles maladies virales et infectieuses et comment elles se transmettent. Et si l’on pouvait être infecté par les saints dons, je l’aurais déjà été, et par seulement moi. Rendez-vous compte, combien de gens viennent à l’office dans la banlieue ? Disons, dans les années 70-80, alors qu’il n’y avait pas beaucoup d’églises, elles débordaient de monde. À cette époque, mon père célébrait en l’église Saint-Nicolas-des-Forgerons, il y avait jusqu’à 1500 communiants pendant le Grand Carême. Imaginez-vous, il y a deux ou trois prêtres avec les calices, qui donnent chacun la communion à 450-550 paroissiens. Et ensuite, ce qui reste des saintes espèces est consommé par les diacres et les prêtres. Et encore que dire du nombre de personnes qui viennent aux offices célébrés par le patriarche ! Je pense que parmi cette multitude de gens qui viennent à l’église, il y en a un certain nombre qui sont infectées par quelque maladie et qui communient ! Et ensuite, les prêtres et les diacres, sans se troubler, consomment tout, et je ne me rappelle pas que quelqu’un soit tombé malade ! Pour moi, c’est justement la preuve que ce qui se trouve dans le calice est le corps et le sang du Christ. La liturgie, peu importe que quelque chose ait changé avec le temps, a été établie il y a 1700 ans par saint Basile le Grand et saint Jean Chrysostome. Il y a déjà 1700 ans que les prêtres donnent la communion aux gens parmi toutes les adversités, toutes les maladies. Si les infections se transmettaient par le calice, les prêtres disparaîtraient tout simplement sous l’action des infections, comme « espèce biologique ». Le fait qu’ils soient restés sains et ne sont pas morts, on ne peut l’expliquer que comme un miracle. Dans le calice se trouve la vie.

Source 

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

Déclaration de l’Église orthodoxe de Crète au sujet de l’Eucharistie À la Une 173084

En date du 27 mai 2020, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Crète a publié la déclaration suivante sur la sainte Communion et le mode de son a...

Décès de l’archevêque de Stuttgart Agapit (Église orthodoxe russe hors-frontières) À la Une 173071

Le 28 mai 2020, en la fête de l’Ascension du Seigneur, l’archevêque de Stuttgart Agapit est décédé à l’âge de 65 ans. Mgr Agapit était vicaire du d...

29 mai Vivre avec l'Église 69302

Jour de jeûne Transfert des reliques de sainte Théodosie de Tyr, vierge, martyre à Césarée de Palestine (307-308) ; saint Conon et son fils saint C...

16 mai (ancien calendrier) / 29 mai (nouveau) Vivre avec l'Église 69300

Jour de jeûne – dispense de poisson Saint Théodore le Sanctifié (ou le Consacré), disciple de saint Pacôme en Égypte (368) ; saints Guy, Modeste et...

Père Marc-Antoine Costa de Beauregard : « Tirer les conséquences de la Résurrection » À la Une 173064

Nous nous saluons pendant tout le temps pascal d’un joyeux « le Christ est ressuscité ! » Mais à quelle réalité correspond cette belle formule ? Es...

Le 8e cahier d’activités pour les enfants : Pâques-Ascension-Pentecôte À la Une 173047

La Fraternité orthodoxe en Europe occidentale vient de mettre en ligne son 8e cahier d’activités pour les enfants (le premier, le second, le troisi...

28 mai Vivre avec l'Église 69297

ASCENSION DE NOTRE SEIGNEUR Saint Eutyque, évêque de Mélitène, martyr (Ier s.) ; sainte Héliconide, vierge, martyre à Corinthe (244) ; saint Manvie...

15 mai (ancien calendrier) / 28 mai (nouveau) Vivre avec l'Église 69294

ASCENSION DE NOTRE SEIGNEUR. Saint Pacôme le Grand, fondateur du cénobitisme en Haute-Égypte (348) ; saint hiéromartyr Euphrase, évêque, patron d’A...

Seul le clergé pourra communier dans les paroisses du Patriarcat œcuménique au Grand-Duché du Lux... À la Une 173031

Dans un message au clergé et aux fidèles du Grand-Duché du Luxembourg, le métropolite Athénagoras de Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg (Patri...

Homélie du père Placide (Deseille) pour l’Ascension de notre Seigneur À la Une 173025

Lа fête de l’Ascension ne marque pas la fin du temps pascal. Le temps pascal, c’est la sainte cinquantaine de jours qui suit la fête de Pâques et q...

En ligne : « Orthodoxie » (France 2), « La Bible d’Alexandrie » (deuxième partie) À la Une 173015

Ci-dessous, jusqu’au 20 juin, l’émission de télévision « Orthodoxie » sur France 2 du jeudi 21 mai. Il s’agit de la deuxième partie (première...

L’archevêque de Tirana Anastase : « Dieu nous oblige à traverser un tunnel difficile » À la Une 173008

L’archevêque de Tirana Anastase a abordé, au cours de sa prédication dominicale en la cathédrale de la capitale albanasie, l’ouverture des églises ...