L’Église orthodoxe d’Albanie : « Clarifications et positions sur les questions ecclésiastiques de l’Ukraine et de l’Afrique »

L’Archevêché de Tirana a fait hier une déclaration de clarification hier concernant les positions que l’archevêque Anastase d’Albanie, a exprimées de temps en temps sur les questions ecclésiastiques d’Ukraine et d’Afrique.

L’Archevêché souligne que toute tentative d’interpréter différemment les positions de Sa Béatitude ne correspond pas à la réalité et a pour seul but de déformer ses positions.

« L’Archevêché de Tirana clarifie que les opinions de Sa Béatitude l’archevêque Anastase de Tirana et de toute l’Albanie sur les questions ecclésiastiques de l’Ukraine et de l’Afrique ont été clairement exprimées dans ses écrits, qui ont été publiés de manière responsable depuis l’année 2019 jusqu’à récemment. Toute autre tentative d’interprétation, d’utilisation sélective, d’addition et de déformation de ses positions ne correspond pas à la réalité”, peut-on lire dans la simple déclaration publiée mercredi 26 janvier au soir par le Saint Archevêché de Tirana.

Il y a quelques jours, l’archevêque Anastase avait publié un article intitulé : « : « La fracture de l’Ukraine a atteint l’Afrique » dans lequel il a exposé ses positions sur ces questions que vous pouvez lire ci-dessous ;

« † Anastase

Archevêque de Tirana, Durrës et toute l’Albanie

Depuis le début de la crise ecclésiastique en Ukraine, nous avons souligné oralement et par écrit que le temps ne peut cicatriser les fractures ecclésiastiques et les schismes. Au contraire, il les approfondit et les endurcit.

La récente décision du Patriarcat de Moscou d’établir un exarchat sur le continent africain confirme les craintes initiales.

Parallèlement au schisme qui touche des millions d’orthodoxes ukrainiens, une nouvelle fissure est en train de se créer sur le sensible continent africain, où l’activité missionnaire orthodoxe se développe au cours des dernières décennies.

Dans les États africains, diverses confessions chrétiennes sont établies de longue date, ainsi qu’un islam expansionniste.

Désormais, les Africains ordinaires seront invités à se convertir à l’orthodoxie par deux patriarcats orthodoxes, sans communion sacramentelle entre eux.

Le scandale et l’affaiblissement du témoignage orthodoxe par cette activité de division sont évidents. C’est une évolution douloureuse.

L’affirmation selon laquelle il n’y a pas de schisme dans l’orthodoxie, mais simplement des désaccords ressemble à la théorie selon laquelle le coronavirus n’existe pas.

Le schisme, avec ses diverses mutations, est évident, et il est urgent de rechercher un remède et d’utiliser le vaccin que la tradition apostolique a défini : la réconciliation, l’entente.

En novembre 2019, nous avions envoyé à tous les primats orthodoxes le texte – qui a également été publié dans la presse – « Appel – Supplication pour surmonter la polarisation ecclésiale », dans lequel nous avions souligné la priorité absolue du devoir d’unité, la nécessité de recourir au dialogue, d’éviter des coalitions ethno-phylétisme, et d’activer de façon urgente le principe de conciliarité, sur lequel repose l’Église orthodoxe à travers les siècles.

Nous avons clairement insisté sur ce point : « Rassemblés dans le Saint-Esprit, avec respect mutuel et pour but exclusif de trouver un règlement pacifique, nous avons la possibilité de parvenir à une solution acceptable pour toute l’Église orthodoxe ».

Cet appel anxieux reste absolument pertinent aujourd’hui aussi. Pour rendre service au lecteur, il est reproduit ci-dessous ».

Dans l’attente de la fête de la Nativité 24.11.2019
Appel – Supplication pour surmonter la polarisation ecclésiale

1. Depuis des mois maintenant, on a beaucoup parlé et écrit au sujet de la question ecclésiale ukrainienne. Ce qui est plus crucial et nécessaire, cependant, est de souligner la nécessité impérieuse de l’unité de l’Orthodoxie. S. Jean Chrysostome, exprimant l’expérience spirituelle des Pères et la tradition ecclésiale, a proclamé : « Le nom de l’Église n’est pas un nom de division, mais d’union et d’harmonie. L’Église est venue à l’existence non pour que nous soyons divisés, mais unis ». Et ailleurs : « Rien n’irrite tant Dieu que la division de l’Église » Toute action doit donc prendre sérieusement en compte cette vérité fondamentale : l’unité de l’Église passe avant tout et est au-dessus de tout.

2. Les événements ecclésiastiques de l’année passée ont créé une nouvelle réalité, avec l’immixtion manifeste d’intérêts et d’opportunismes géopolitiques. Cette nouvelle situation ne peut, directement ou indirectement, être ignorée. L’octroi de l’autocéphalie à l’Église d’Ukraine n’a pas apporté l’unité souhaitée des orthodoxes, ni la paix, comme cela s’était passé avec tous les octrois précédents d’autocéphalies. La personne centrale du problème ukrainien, le « patriarche » autoproclamé Philarète a finalement refusé le Tomos, en condamnant son contenu et son but. Les divisions se sont étendues à d’autres régions et, plus généralement, au monde orthodoxe. Parallèlement, le mystère par excellence de l’unité et du pardon – la divine Eucharistie – a été utilisée par le Patriarcat de Moscou lors de la confrontation comme moyen de pression. Des dizaines de millions d’Orthodoxes ont cessé la communion eucharistique avec le Patriarcat œcuménique, le Patriarcat d’Alexandrie et l’Église de Grèce. En outre, la question de la validité des sacres épiscopaux effectués par le « patriarche » auto-proclamé Philarète alors qu’il était excommunié et anathématisé, continue à diviser. Les résultats douloureux de cette opération sont connus à tous, non seulement dans les cercles orthodoxes, mais plus généralement dans le monde chrétien entier.

3. Actuellement, dans la plupart des Églises orthodoxes, prévaut un silence préoccupant. Les pressions politiques qui transparaissent des deux côtés heurtent l’autorité spirituelle de l’Église orthodoxe. Tandis que la mobilisation de personnes irresponsables pour invectiver ceux qui expriment des opinions différentes, flattant en même temps ceux qu’elles soutiennent, avilit le dialogue inter-orthodoxe et ce à une époque critique pour l’Orthodoxie. Certains cercles ecclésiastiques s’attendent que, peu à peu, toutes les Églises orthodoxes reconnaîtront celui qui a reçu le Tomos. Cependant, même si certaines Églises autocéphales le reconnaîtront encore, un certain nombre d’autres parmi elles ont déclaré publiquement qu’elles continueraient à maintenir leur refus. Le résultat en sera une fragmentation ethnophylétiste (entre Grecs, Slaves et ceux qui souhaitent des relations harmonieuses avec tous), qui abolira le caractère multi-ethnique et multi-culturel de l’Orthodoxie ainsi que son universalité. Le temps ne corrige pas automatiquement les schismes ecclésiastiques, ni ne les cicatrise. Au contraire, il les consolide et les approfondit.

4) Il est urgent de rechercher des voies pour surmonter la polarisation ecclésiale. Pour faire face aux différents conflits dans le monde, la première étape des mesures à prendre est la désescalade. Il est largement accepté et souvent répété au niveau international que l’on ne peut faire face aux tensions que par un dialogue sérieux. Il faut donc que l’on recherche le plus rapidement possible à reprendre la communication et à échanger des propositions constructives entre les protagonistes de la crise. Il existe dans l’Église orthodoxe des personnes qui peuvent contribuer au commencement immédiat des délibérations.

5. Il est temps que soient posées comme fondements des nouveaux efforts les vérités de la Tradition orthodoxes qui s’appuient sur la Sainte Écriture : « Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur! et ne faites-vous pas ce que je dis? » (Lc 6, 46, cf. Matth. 7, 21) ; « Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent… » (Matth. 5, 44). « Remets-nous nos dettes, comme nous les remettons à nos débiteurs… «  (Matth. 6, 12).  «Vous efforçant de conserver l’unité de l’esprit par le lien de la paix » (Eph. 4,3 ; cf. également Gal. 5, 15). En suivant fidèlement les commandements du Seigneur, nous discernerons de nouvelles voies pour surmonter la crise.

 6. Il y a des solutions. Dieu nous éclairera pour les déterminer. Les solutions ne seront pas atteintes, cela va de soi, par l’échange de textes provocateurs et menaçants, ni par des interventions extra-ecclésiastiques. Pas plus qu’il n’est possible qu’elles s’imposent unilatéralement et automatiquement avec le temps. Tout retard aggrave la situation déjà douloureuse. Et si « en fin de compte » et « à l’avenir », un solution quelconque est trouvée, de nombreuses pages désagréables se seront déjà accumulées dans l’histoire de l’Orthodoxie. Le principe fondamental de la conciliarité, dans laquelle s’est appuyé le cheminement séculaire de l’Église orthodoxe est le seul qui en fin de compte peut ouvrir une issue dans la crise présente. Rassemblés dans le Saint-Esprit, avec respect mutuel et pour but exclusif de trouver un règlement pacifique, nous avons la possibilité de parvenir à une solution acceptable pour toute l’Église orthodoxe. Plus la valorisation de la conciliarité au niveau panorthodoxe est retardée, plus les fissures multiples dans le monde orthodoxe deviendront dangereuses. La technologie actuelle accroît le tumulte, la confusion et le trouble entre les orthodoxes et, finalement, la crédibilité de l’Orthodoxe dans le monde contemporain diminue.

7. Alors que s’approche la fête de Noël, la grande fête de la venue du Fils et Verbe de Dieu dans l’humanité, l’initiative extraordinaire du Père pour la réconciliation avec le genre humain, nous soumettons humblement notre supplication pour hâter nos pas vers la réconciliation, l’apaisement. De telle façon que nous soyons justifiés lorsque nous tous orthodoxes chantons l’hymne « Gloire à Dieu dans les hauteurs et paix sur terre, bienveillance parmi les hommes » (Lc 2, 14) Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation » ( 2 Cor. 5,18). L’initiative pour le traitement thérapeutique de la nouvelle réalité appartient indubitablement au Patriarcat œcuménique. Mais toutes les Églises autocéphales aussi, tous les Orthodoxes sans exception, ont la responsabilité de contribuer à la réconciliation. Celle-ci apportera la paix à des millions de personnes. En même temps, l’Orthodoxie confirmera sa capacité spirituelle à cicatriser les blessures, avec pour guide la Parole de Dieu et la puissance du Saint-Esprit. En confirmant que la vérité est l’Église Une, Sainte, Catholique et Apostolique, qui a pour Chef le Christ, le Fils incarné de Dieu pour qui et par qui sont toutes choses (Hébr. 2, 10), qui nous a donné le ministère de la réconciliation (2 Cor. 5, 18).

Tirana, le 20 novembre 2019

+ Anastase, archevêque de Durrës, Tirana et de toute l’Albanie

Source

À propos de l'auteur

Photo of author

Jivko Panev

Jivko Panev, cofondateur et directeur de la rédaction d'Orthodoxie.com. Producteur de l'émission 'Orthodoxie' sur France 2 et journaliste.
Lire tous les articles par Jivko Panev

Articles similaires

Métropolite Onuphre : « Nous prions pour que le Seigneur remplisse d’amour le cœur des personnes qui nous tuent »

Dieu nous a créés non pas pour nous entretuer, mais pour nous aimer. Sa Béatitude le métropolite Onuphre (primat de l’Église orthodoxe ukrainienne) l’a souligné lors de son sermon du 25 septembre 2022, rapporte le Département de l’information et de l’éducation de l’Église orthodoxe ukrainienne. « Nous prions pour que le Seigneur remplisse d’amour le cœur de tous les hommes et en particulier de ceux qui tuent notre peuple aujourd’hui, qui

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’émission de télévision “L’orthodoxie, ici et maintenant” (KTO) de septembre : “Actualités de l’Église serbe”

Dans l’émission de télévision “L’orthodoxie, ici et maintenant” (KTO) du mois de septembre, Carol Saba a reçu Lioubomir Mihailovitch, à l’occasion de la parution du tome 3 du “Prologue d’Ochrid” de saint Nicolas Vélimirovitch aux Éditions des Syrtes, pour évoquer, outre l’ouvrage paru, les actualités de l’Église serbe. Ci-dessous : la vidéo de cette émission.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le sermon du patriarche Daniel de Roumanie : « L’Évangile du 18e dimanche après la Pentecôte (Luc 5 : 1-11) éclaire le mystère de l’Église et de la vie chrétienne »

« La rencontre avec l’œuvre de Dieu fait des pêcheurs des apôtres. Ce miracle nous montre une préfiguration du mystère de l’Église qui, tout au long de l’histoire, fera passer les hommes du domaine de la vie terrestre à l’autre domaine de l’existence, c’est-à-dire qu’elle les fera passer à la vie céleste du Royaume de Dieu. L’Église a compris cette pêche miraculeuse comme une œuvre future des disciples du Christ dans

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Message de l’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe russe hors-frontières à ses pasteurs, membres de l’ordre monastique et pieux enfants

« Bien-aimés Pères, Frères et Sœurs, Nous, hiérarques de l’Église orthodoxe russe hors-frontières, réunis en Assemblée épiscopale, la veille de la nouvelle année ecclésiastique, en la Résidence synodale, dans la ville gardée de Dieu de New York, en présence de notre Guide, l’icône miraculeuse de N.D. de Koursk, vous saluons avec les paroles de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ « Prenez courage, j’ai vaincu le monde ! » (Jn XVI, 33). Nous sommes très

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Une relique de la ceinture de la Mère de Dieu visitera les paroisses roumaines de La Courneuve (Trois-Saints-Hiérarques) et de Paris (Saints-Archanges)

Le 30 septembre, un coffret avec des fragments de la Ceinture de la Mère de Dieu, venu du monastère de Kato Xenia (Thessalie, Grèce) sera apporté en France. Tout d’abord, la Ceinture de la Mère de Dieu visitera la paroisse orthodoxe roumaine de La Courneuve. Le programme est le suivant : – Vendredi 30 septembre : 18 h accueil de la Ceinture de la Mère de Dieu apportée par une délégation de Grèce ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’évêque Georges de Canberra a été nommé évêque diocésain d’Australie par l’Assemblée des évêques de l’Église russe hors-frontières

Le 21 septembre 2022, l’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe russe hors-frontières a nommé l’évêque Georges de Canberra évêque diocésain d’Australie et de Nouvelle-Zélande avec le titre « de Sydney, d’Australie et de Nouvelle-Zélande ». Né aux États-Unis en 1950, Paul Schaeffer, le futur évêque Georges, s’est converti à l’Orthodoxie en 1974. L’année suivante, il devint novice au monastère de la Sainte-Trinité à Jordanville (État de New York), puis étudia au séminaire

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

RCF Bordeaux : “Saint Sophrony l’Athonite”

La veille de la fête de Saint Silouane de l’Athos, le 24 septembre, est une occasion d’honorer la mémoire de saint Sophrony l’Athonite.Saint Sophrony a été le disciple de saint Silouane…

Commentaires du diocèse de Vilnius et de Lituanie sur la rencontre entre les représentants du gouvernement lituanien et le patriarche Bartholomée de Constantinople 

Le primat de l’Église orthodoxe de Lituanie n’approuve pas l’ingérence des autorités dans les processus internes de l’Église. Le métropolite Innocent, primat de l’Église orthodoxe de Lituanie, a fait un commentaire officiel sur la visite de représentants du ministère lituanien des Affaires étrangères au Phanar. Son commentaire suit ci-après :« Comme on l’a appris, le lundi 19 septembre, des représentants des autorités lituaniennes ont rencontré le patriarche Bartholomée de Constantinople au Phanar (Istanbul). Selon des communiqués laconiques publiés sur les sites

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le patriarche de Moscou Cyrille a appelé à l’unité spirituelle des peuples de la Rus’ 

Le 21 septembre 2022, en la fête de la Nativité de la Mère de Dieu, le patriarche de Moscou Cyrille a célébré la sainte Liturgie en l’église de la Nativité-de-la-Mère-de-Dieu au couvent stavropégique Zatchatievsky de Moscou. À l’issue de la Liturgie, le patriarche a prononcé l’homélie suivante : « Ce jour, dans l’histoire de notre Patrie a été marqué par de nombreux événements mais, probablement, le plus saillant et significatif d’entre eux fut la bataille de Koulikovo [contre

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Accueil

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour un certain nombre d’adultes qui pour des raisons diverses, n’ont pas été ou ont été insuffisamment catéchisés.Présenté en 250 pages dans un beau volume relié, il est l’œuvre du hiéromoine Grégoire (Chatziemmanouil), qui après avoir été un certain temps second du monastère de Stavronikita, s’est retiré depuis plusieurs décennies dans

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères…”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky »

Vient de paraître: Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères… ”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky », Éditions des Syrtes, Genève, 2019, 493 p.Le Père Georges Florovsky (1893-1979), après quelques années d’enseignement à Prague et à Paris, fit la plus grande partie de sa carrière aux États Unis où il enseigna dans les plus prestigieuses universités (Harvard, Cambridge, Princeton…). Unissant une vaste érudition, un attachement profond à

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le pape et patriarche d’Alexandrie Théodore II a été reçu par le président de la République de Madagascar

Le pape et patriarche d’Alexandrie Théodore II a inauguré, le 15 septembre, une nouvelle école du diocèse métropolitain du Nord de Madagascar, dans le cadre de sa visite pastorale dans l’île. Le jour précédent, le patriarche Théodore II a été reçu par le président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina dans la capitale Antananarivo. Le patriarche était accompagné par le métropolite diocésain, Mgr Ignace du Nord de Madagascar et

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

19 septembre

Après-fête de l’Exaltation de la Croix ; Saints Trophime, Sabbace et Dorymède, martyrs à Antioche de Pisidie (276), sainte martyre Zosime, ermite (IV) ; saint hiéromartyr Janvier, évêque de Bénévent et…

18 septembre

14e dimanche après la Pentecôte Dimanche après l’Exaltation de la Croix Après-fête de l’Exalation de la Croix ; saint martyr Eumène le thaumaturge, évêque de Gortyne (670) ; sainte martyre Ariadne de…

5 septembre (ancien calendrier) / 18 septembre (nouveau)

14e dimanche après la Pentecôte Saint prophète Zacharie et juste Elisabeth, parents de saint Jean-Baptiste ; saints martyrs Thathuil et sa sœur Bebaia d’Edesse (98-138) ; sainte vierge-martyre Rhaïs d’Alexandrie (308) ; saints…

Intervention du patriarche Théophile de Jérusalem au Kazakhstan

L’événement interreligieux de deux jours a débuté cette semaine dans la capitale du Kazakhstan, Noursultan. Des responsables gouvernementaux et des responsables religieux du monde entier se sont réunis cette semaine au Kazakhstan pour le 7e congrès des chefs des religions mondiales et traditionnelles. L’événement interreligieux intitulé « Le rôle des dirigeants des religions mondiales et traditionnelles dans le développement spirituel et social de la civilisation humaine dans la période post-pandémique » a

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Condoléances du patriarche Daniel à l’occasion du décès de Radu Ciceanu, membre honoraire de l’Académie roumaine et confesseur de la foi pendant le communisme

À l’occasion du décès de Radu Ciuceanu (1928-2022), membre honoraire de l’Académie roumaine et témoin de la foi durant la période communiste, le patriarche de Roumanie Daniel a publié le message de condoléances suivant : « J’ai reçu avec beaucoup de tristesse la nouvelle du départ de cette vie du distingué professeur Radu Ciuceanu, membre honoraire de l’Académie Roumaine, directeur de l’Institut national pour l’étude du totalitarisme, qui fut une référence pleine

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

17 setembre

Samedi après l’Exaltation de la Croix ; saintes martyres Pistis (Foi), Elpis (Espérance), Agapée (Charité) et leur mère Sophie (vers 137) ; martyre Théodotie (vers 230) et Agathoclée ; 156 martyrs de Palestine,…

4 septembre (ancien calendrier) / 17 septembre (nouveau)

Saint hiéromartyr Babylas, évêque d’Antioche, et avec lui les enfants martyrs : Urbain, Prilidien, et Épolonios, et leur mère Christodoula (251) ; saint prophète Moïse ; sainte martyre Ermione, fille de l’apôtre Philippe…

Message de félicitations de l’archevêque d’Amérique Elpidophore à Mgr Nicolas, nouveau primat de l’Église russe hors-frontières 

« Avec une joie cordiale pour l’éminent honneur qui vous a été accordé par l’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe russe à l’étranger, je vous exprime mes plus sincères félicitations pour votre récente élection en tant que Premier hiérarque, et je dis : Axios ! Que la sagesse et le discernement qui ont caractérisé votre direction spirituelle, continuent à vous guider dans ce rôle nouveau et sacré que vous a confié le Dieu Tout-Puissant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

« L’Église orthodoxe d’Ukraine n’a pas besoin de la Laure – elle n’a que cinquante moines à Kiev » déclare une responsable de l’État ukrainien 

Plus de 200 moines vivent à la Laure des Grottes de Kiev, l’un des monastères de l’Église orthodoxe ukrainienne (sous l’omophore du métropolite de Kiev Onuphre) à Kiev. Par ailleurs, l’Église orthodoxe d’Ukraine (sous l’omophore du métropolite Éphiphane) n’a que 50 moines dans toute la capitale ukrainienne, selon Elena Bogdan, chef du Service d’État de l’Ukraine pour l’ethno-politique et la liberté de conscience. S’exprimant à la conférence « Paix religieuse ou

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :