Les primats serbe et macédonien concélèbrent et consacrent une église en Croatie

Un an après que le schisme de plusieurs décennies de l’Église orthodoxe macédonienne – archevêché d’Ohrid a été guéri et que les primats et hiérarques serbes et macédoniens ont concélébré à Belgrade, les primats ont à nouveau servi ensemble, célébrant un autre événement.

Le patriarche Porphyre de l’Église serbe et l’archevêque Stefan de l’Église orthodoxe macédonienne ont concélébré le dimanche 21 mai à Zagreb, en Croatie, consacrant la première église destinée à desservir la diaspora macédonienne sur le territoire canonique de l’Église serbe.

Les primats ont été rejoints par d’autres hiérarques et membres du clergé des deux Églises pour le service dans l’église consacrée en l’honneur de sainte Zlata de Maglen, une nouvelle martyre du XVIIIe siècle, indique l’Église orthodoxe serbe.

Le patriarche Porphyre a salué l’événement comme un grand jour pour la ville, le pays, le peuple macédonien et l’Église orthodoxe tout entière. Nous sommes tous créés pour être un dans le Christ, a-t-il déclaré, et cette unité prend forme de la manière la plus réaliste et la plus organique dans la Sainte Liturgie servie dans les saintes églises sanctifiées par Dieu.

YouTube video

« Votre Béatitude, Vos Excellences, chers Pères, chers frères et sœurs, aujourd’hui est vraiment un grand jour pour la ville de Zagreb, un grand jour pour ce merveilleux pays, pour le peuple macédonien, pour les chrétiens et pour l’Église orthodoxe, une, sainte, catholique et apostolique. C’est un grand jour, car nous avons consacré, selon le plan de Dieu et sa grâce, un autre lieu d’où un sacrifice non sanglant sera offert pour le salut du monde et de l’homme.

Nous sommes faits pour l’éternité. Nous avons été créés pour que, ayant chacun un don spécial, un sceau personnel et spécifique, notre inimitabilité, nous soyons un dans le Seigneur, soyons un dans le Christ, et que l’unité prennent forme organiquement, de la manière la plus réaliste, dans la sainte liturgie qui est célébrée dans temples saints, sanctifiés par la grâce de Dieu. Aujourd’hui, nous avons aussi célébré la Sainte Liturgie et montré que nous sommes un en Christ.

Il n’y a ni Grecs, ni Juifs, ni Scythes, ni barbares, ni esclaves, ni hommes libres, dit le grand apôtre des nations, le saint apôtre Paul. Et il ajoute : il n’y a pas d’homme et de femme. Que veut-il dire par là ? Il veut dire ceci : ne sont pas abolis les sceaux et caractères personnels et communs que chacun porte, en tant qu’individu et en tant que communauté, mais la diversité est une bénédiction, elle est un don de Dieu. La diversité n’est pas donnée pour que nous puissions développer des contraires, des exclusivités et des oppositions, mais que les différences ont été données pour que, surmontant notre égoïsme, notre amour-propre, notre étroitesse d’esprit, à partir de ces différences nous pourrions reconnaître, évaluer et enfin vraiment embrasser avec amour tout notre être et celui qui est différent, et que précisément parce que chacun est unique et différent, nous pourrions construire l’harmonie, construire l’unité, mais une unité quelconque. Toutes les unions ne sont pas bénies.

On peut aussi s’unir dans quelque chose qui ne reconnaît pas l’autre, qui exclut l’autre, qui persécute l’autre. Cette unité n’est certainement pas évangélique, cette unité n’est certainement pas dans le Christ et dans le Christ elle n’est pas bénie, ce n’est pas l’unité pour le Royaume des Cieux. L’Église du Christ et les temples de Dieu sont des lieux où, en prenant part au Corps et au Sang du Christ, nous devenons d’abord un avec Lui, puis nous devenons capables de devenir simultanément un avec l’autre, spécialement avec celui qui est particulièrement différent et distinct de nous. C’est pourquoi aujourd’hui est une bénédiction de Dieu pour chaque personne qui vit dans cette belle et bénie ville de Zagreb et ce merveilleux et béni pays de Croatie, une bénédiction qu’elle ait reçu un autre temple, un autre lieu d’où s’élèvera la prière, un lieu où se rassemblent les gens pour regarder en eux-mêmes, dans leurs âmes, pour s’évaluer devant la face de Dieu »

Source

À propos de l'auteur

Photo of author

Jivko Panev

Jivko Panev, cofondateur et journaliste sur Orthodoxie.com. Producteur de l'émission 'Orthodoxie' sur France 2 et journaliste.
Lire tous les articles par Jivko Panev

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour ...

Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères…”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky »

Vient de paraître: Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères… ”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky », ...

Session du Saint-Synode du Patriarcat de Constantinople 27 février 2024

Nous publions ci-dessous le communiqué du Saint-Synode du Patriarcat de Constantinople, daté du 27 février 2024 : « Le Saint-Synode s’est réuni ...

Statistiques de l’Église orthodoxe roumaine pour 2023

Le patriarche Daniel a ouvert mardi 27 février les travaux du Conseil national ecclésiastique en présentant le rapport d’activité de ...

15 février (ancien calendrier) / 28 février (nouveau)

Saint Onésime, apôtre (vers 109) ; saint Paphnuce et sa fille Euphrosyne (Vème s.); sainte Georgette, vierge en Auvergne (Vème ...

28 février

Saint Basile le confesseur, moine, compagnon de saint Procope le décapolite (750); saints Nymphas et Eubule, apôtres (Ier s.) ; ...

14 février (ancien calendrier) / 27 février (nouveau)

Saint Auxence, ermite en Bithynie (vers 470) ; saint Lienne, disciple de saint Hilaire, prêtre, confesseur à Poitiers (308) ; ...

27 février

Saint Procope le décapolite, confesseur (VIIIème s.) ; saint Gélase le comédien (297) ; saint Thalalée, ascète en Syrie (460) ; ...

Le patriarche œcuménique : « L’invasion de l’Ukraine par la Russie nous rappelle brutalement la présence constante du mal »

Après avoir présidé la divine Liturgie en l’église Saint-Nicolas, dans le quartier du Phanar, le dimanche 25 février 2024, le ...

Un film sur l’orthodoxie en Alaska

Un film intitulé « L’Alaska sacrée » a été réalisé aux États-Unis par Simon Scionka, hypodiacre de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA) ...

Le patriarche Daniel de Roumanie, pour le début du Triode : « Apprenons du pharisien la bonne action, et du publicain, l’humilité »

Alors que l’Église orthodoxe entrait hier, dimanche du Pharisien et du Publicain, dans la période dite du Triode, le patriarche ...

26 février

Saint Porphyre, évêque de Gaza (420) ; saint martyr Sébastien (vers 66) ; saint Sébastien de Pochékhon (vers 1500) ; ...

13 février (ancien calendrier) / 26 février (nouveau)

Semaine sans jeûne Saint Martinien, saintes Zoé et Photine (Claire) de Césarée de Palestine (Vème s.) ; saint Euloge, archevêque ...

Un stage de chant liturgique en français à partir de l’héritage de Maxime Kovalevsky

La liturgie lieu de transmission et d’assimilation de la parole divine. Le rôle du chœur et des chantres dans la ...

25 février

Dimanche du Pharisien et du Publicain Saint Taraise, patriarche de Constantinople (806) sainte Adeltrude, abbesse à Maubeuge (vers 696) ; ...

12 février (ancien calendrier)/25 février (nouveau)

Dimanche du Pharisien et du Publicain Saint Mélèce, archevêque d’Antioche (381) ; sainte Eulalie de Barcelone (312) ; sainte Marie, appelée ...

Allocution de Sa Béatitude le métropolite Onuphre à l’occasion du deuxième anniversaire du début de l’invasion russe à grande échelle de l’Ukraine

« Chers frères et sœurs ! Chers Ukrainiens ! Aujourd’hui, cela fait deux ans que les autorités russes ont lancé une ...

Conférence avec Bertrand Vergely : « Quand il enseignait, il était glorifié » – lundi 26 février

Nous avons plaisir de vous annoncer que Bertrand Vergely reprendra ses conférences en ligne par Zoom. La prochaine conférence aura ...