Lettre du patriarche Bartholomée aux hiérarques du Trône œcuménique au sujet de l’Ukraine

1535

Nous publions ci-dessous la lettre du patriarche Bartholomée aux hiérarques du Trône œcuménique au sujet de l’Ukraine, datée du 8 janvier 2019, après la remise du tomos. Une lettre semblable avait été envoyée aux primats des Églises orthodoxes le 24 décembre 2018.

« Nous communiquons par notre lettre fraternelle avec votre vénérable Éminence très aimée, souhaitant vous faire savoir que, depuis longtemps, nous avons reçu des demandes répétées, lesquelles interjetaient appel, de Mgr Philarète qui fut jadis métropolite de Kiev, de même que de Mgr Macaire, jadis de Lviv, sollicitant un examen bienveillant à leur égard de la grande Église mère du Christ, afin qu’ils puissent intégrer la communion avec celle-ci, ayant la même foi orthodoxe et gardant fidèlement les définitions dogmatiques, les dogmes et en général les croyances de l’Église, une, sainte, catholique et apostolique. De même, nous avons reçu pendant des années des demandes, écrites et orales, de l’honorable gouvernement ukrainien concernant l’octroi à l’Église de leur pays d’un statut d’indépendance administrative interne, à savoir l’autocéphalie.

Nous avons réfléchi ensemble, dans les séances de notre vénérable Saint-Synode, sur toutes ces situations, non pas seulement une seule fois et simplement, mais jusque dans les détails, et nous sommes arrivés à la décision que nous irions de l’avant pour prendre les mesures nécessaires afin de résoudre cette situation qui s’aggravait et qui, pendant de nombreuses années, a préoccupé le corps de l’Église orthodoxe orientale, et en raison de laquelle des millions de fidèles orthodoxes se trouvaient pendant des décennies hors de la communion ecclésiale, sans culpabilité de leur part. Aussi, nous,  par la grâce du Dieu tout-puissant, archevêque de Constantinople et de la Nouvelle Rome et patriarche œcuménique, avons jugé conformément au contenu spirituel des canons 9 et 17 des saints Pères théophores réunis à Chalcédoine, de recevoir favorablement  ces demandes en appel soumises par les personnes susmentionnées et celles qui étaient avec celles-ci, que nous avons rétablies dans leur rang hiérarchique et presbytéral et reçues en communion ecclésiastique avec nous tous.

Ensuite, nous avons révoqué la charte produite par notre prédécesseur d’éternelle mémoire, Denys IV, laquelle avait été émise dans des circonstances historiques particulières et par laquelle le patriarche de Moscou avait reçu la permission d’ordonner le métropolite de Kiev élu par une sainte assemblée clérico-laïque. Celui-ci, comme cela a été dit expressément alors, devait commémorer lors de ses célébrations le nom canonique de chaque patriarche œcuménique. En raison de la déformation du contenu de cette charte, les conditions décrites et les dispositions  inviolables, dont la commémoration canonique, n’ont pas été observées, mais l’Église mère a enduré cela jusqu’à maintenant, prenant soin la paix et de l’unité ecclésiales. Or, avec le changement des circonstances extérieures et l’absence de raison à l’existence de cette charte, nous avons fait revenir les affaires de Kiev sur la voie de l’exactitude canonique.

Après cette décision, nous avons accepté la demande de ces hiérarques rétablis dans leur rang, de même que celle, réitérée, de l’État, d’affranchir administrativement nos diocèses dans le but de l’établissement d’une Église autocéphale. C’est pourquoi nous avons convoqué une assemblée clérico-laïque extraordinaire à Kiev, le mardi 15 décembre, sous la présidence de l’exarque désigné par nous, S.E. le métropolite de France, Mgr Emmanuel, une invitation ayant été envoyée à tous les hiérarques en Ukraine, sans exception. C’est par cette assemblée clérico-laïque, qui a explicitement réitéré la demande d’autocéphalie, que S.E. le métropolite Épiphane a été déclaré, par un vote canonique, le premier chef de l’Église ukrainienne autocéphale, lequel nous a déjà adressé sa demande officielle y relative.

Nous écrivons cela afin que Votre Éminence bien-aimée soit informée de manière fiable et valable. Aussi, notre Modestie et Leurs Éminences les métropolites avec nous, nos chers frères et concélébrants dans le Saint-Esprit, qui constituent le vénérable Saint-Synode de notre saint siège apostolique patriarcal et oecuménique, acceptant tout cela comme le veut l’ordre (taxis), et dans un esprit d’un fort désir de poursuivre la tradition de la sainte et grande Église du Christ qui s’est toujours souciée, de façon sacrificielle et kénotique, de faire face et de résoudre les affaires ecclésiastiques difficiles et sans issue qui paraissent sous le ciel, et qui dispose exclusivement de la responsabilité d’octroyer l’autocéphalie, comme cela est manifeste et a été pratiqué dans les situations de toutes les plus récentes Églises locales sœurs, avons proclamé la sainte Église ukrainienne Église  autocéphale et auto-administrée, respectant les droits et les devoirs appartenant aux autres Églises autocéphales, comme un partenaire partageant les mêmes dogmes et la même foi en toutes choses. Sur cette base, éditant notre saint tomos patriarcal et synodal, ratifiant et déclarant tout cela, nous procédons à cet acte ecclésiastique par lequel l’unité dogmatique est préservée de façon florissante et immuable, de même que la relation et le lien de la sainte Église d’Ukraine avec notre sainte grande Église du Christ et les anciens sièges d’Orient ainsi que les autres Églises orthodoxes autocéphales locales. Son nouveau primat est connu comme « Sa Béatitude le métropolite de Kiev et de tout l’Ukraine ». Tout cela a été achevé le six janvier, fête de la Théophanie, lorsque nous avons transmis le tomos d’autocéphalie au premier primat de la nouvelle Église, Sa Béatitude Mgr Épiphane de Kiev, et nous avons concélébré avec lui. Nous portons cela à la connaissance de Votre Éminence, afin que Celle-ci comme hiérarque de notre trône œcuménique, connaissant suffisamment la volonté exprimée depuis longtemps en Ukraine, ainsi que la responsabilité exclusive et le privilège appartenant à notre Église de Constantinople de remédier à tous les problèmes ecclésiastiques au-delà des frontières, sache que celle-ci s’est conduite conformément aux canons dans ce qui a été décidé, c’est-à-dire que la très sainte Église d’Ukraine sera reconnue désormais  autocéphale. Le nom de chaque métropolite de Kiev et de toute l’Ukraine sera commémoré dans les saints diptyques immédiatement après le nom de Sa Béatitude le primat de l’Église de Tchéquie et de Slovaquie.

Cela dit, nous prions tous le fondateur de l’Église, notre Seigneur, que la nouvelle Église-fille, selon ce qui a été décidé maintenant, demeure dans tous les siècles attachée aux traditions patristiques, afin de servir dans l’unité du corps du Seigneur et de produire des fruits savoureux provenant de sa communion avec nous tous, qui serons sans excuse le jour du Jugement, si nous voulons ignorer nos frères très éprouvés en Ukraine, devant le tribunal redoutable du seul qui examine les cœurs et les esprits des hommes et juste juge, notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Christ. À Lui soit l’honneur, la puissance et la gloire, l’honneur et l’adoration dans tous les siècles. Amen ».

Source

This post is also available in: English (Anglais)

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !