« L’unité de l’Église est le don de Dieu et la responsabilité de tous » Message du patriarche Daniel à Iaşi
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

L’unité de l’Église est le don de Dieu et la co-responsabilité du clergé et et des croyants. Message du patriarche Daniel, de l’Église orthodoxe de Roumanie, lors de la Conférence théologique internationale « Unité pan-orthodoxe et synodalité », Iaşi, 9 -12 janvier 2019.

Dans la société contemporaine, caractérisée par une sécularisation accrue, c’est-à-dire par la relativisation des valeurs religieuses et morales, un renouvellement de la théologie orthodoxe en vigueur est de plus en plus nécessaire, par une présentation du lien profond qui existe entre la foi, la vie liturgique et l’expérience mystico-ascétique de l’Église. Il faut approfondir les grands thèmes de la foi et de la vie de l’Église en lien avec les besoins pastoraux et missionnaires d’aujourd’hui, dans une dynamique de mise en relation. L’unité est un attribut ou une caractéristique fondamentale de l’Église orthodoxe confessée dans le Credo : « Je crois en l’Église Une, Sainte, Catholique et Apostolique ». Comprendre l’unité de l’Église, sa réalisation et sa manifestation dans la vie concrète de l’Église doit être une préoccupation permanente, tant sur le plan théologique et spirituel, que sur le plan pastoral et missionnaire. En ce sens, la synodalité est une règle canonique et une expérience dans la vie des Églises orthodoxes locales pour exprimer l’unité de la foi orthodoxe, de la vie sacramentelle et de la discipline canonique, dans le respect des saintes Écritures et des traditions apostoliques et patristiques de la sainte Église. Si la synodalité est une norme canonique permanente au niveau local, elle doit être aujourd’hui encore pratiquée au niveau pan-orthodoxe comme universel, non seulement dans des situations exceptionnelles ou de crise, mais pour maintenir et affirmer définitivement la communion ecclésiale et la co-responsabilité pastorale et missionnaire de l’Orthodoxie dans le monde actuel.

La théologie orthodoxe contemporaine est appelée à approfondir cette vérité concernant l’unité ecclésiale, dogmatique, eucharistique et canonique, à partir de l’enseignement fondamental qui affirme que la Très Sainte Trinité est source, modèle et fin de l’unité pan-orthodoxe comme la prière du Christ nous le révèle : « que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi et que je suis en toi, qu’ils soient en nous eux aussi, afin que le monde croie que tu m’as envoyé; et moi je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes un » (Jean 17, 21-22). La compréhension de la théologie dogmatique orthodoxe comme science du salut et du service de l’unité de l’Église a été la principale préoccupation du grand théologien roumain Dumitru Stăniloae, qui dans son travail a réorienté et renouvelé la théologie académique orthodoxe, souvent influencée par la scolastique occidentale, la libérant de cette influence en intensifiant la relation de la théologie contemporaine avec la théologie des saints Pères, la spiritualité mystico-ascétique (philocalique) et liturgique de l’Église. Evoquant l’importance de la théologie dogmatique comme synthèse et systématisation de l’ensemble de la théologie, dans un dessein précis et cohérent, le Père Stăniloae note en 1930 : « L’absence de dogmatique dans la formation théologique rend les disciplines théologiques disparates, avec des problèmes qui ont perdu de vue la subordination à un but unitaire. L’attention du théologien s’écarte de celle de Dieu et de son action sur la philologie, l’histoire, les questions sociales, etc. Le thème central de la religion, la connexion de l’âme avec Dieu, où tous les autres problèmes sont résolus, est, sinon oublié, relégué à un plan secondaire ». Rappelant la vocation de la théologie orthodoxe comme science du salut ou de la déification de l’être humain et de l’unité ou de la communion ecclésiale dans la vie et la mission de l’Église, le Père Stăniloae fait la distinction nécessaire entre une théologie exprimée dans un temps donné et l’enseignement perpétuel de l’Église, disant que « toute théologie ne devient pas enseignement ecclésiastique mais seulement celle que l’Église absorbe par son consensus unanime dans le temps et l’espace (…). Ainsi, la théologie se fait dans l’Église, et l’Église en retient comme enseignement permanent ce qui explicite véritablement le dessein de déification humaine […]. Les théologiens doivent inscrire leur ministère dans cette œuvre de salut pour les fidèles de l’Église(soulignement ajouté) en tout temps. Par conséquent, la réflexion théologique personnelle doit être animée non pas par le désir d’originalité à tout prix, mais par l’explication de ce qui est l’héritage commun et le service pour le salut des fidèles dans ce temps ; elle doit rester intime dans la vie de prière et dans le ministère de l’Église pour approfondir et faire revivre ce ministère. Sans cela, l’Église peut devenir formaliste dans son service, et la théologie distante et individualiste ». C’est pourquoi, aujourd’hui, la réflexion théologique sur l’unité ecclésiale pan-orthodoxe doit être approfondie aussi par rapport à la vie concrète des communautés ecclésiales actuelles. En ce sens, la chaire académique et l’autel de l’Église doivent être en constante coopération, le professeur de théologie et le pasteur des âmes sont co-responsables de la défense, de la préservation et de la préservation de l’unité ecclésiale locale et pan-orthodoxe. A cet égard, nous voudrions rappeler que les dogmes et les canons de l’Eglise orthodoxe ont été formulés et approuvés par les conciles œcuméniques par des évêques, des pasteurs spirituels dans leurs diocèses, avec avec le soutien de théologiens instruits qui avaient tous une conscience profonde de leur responsabilité dans la préservation de l’unité de l’Eglise, qui est nécessaire à la sauvegarde du clergé et la vie des fidèles, à savoir, leur union avec la Très Sainte Trinité. De plus, en se basant sur la foi orthodoxe, des liturgies eucharistiques ont été élaborées dans des communautés ecclésiales vivantes, en associant prière et réflexion théologique, dogme et doxologie, unité interne de l’Église et sa mission dynamique dans la société. En plus de souligner la vérité que la Très Sainte Trinité est la source, le modèle et le but de l’unité Church՚s, la théologie orthodoxe d’aujourd’hui doit souligner que l’unité de l’Église est un don qui nous vient de Dieu mais aussi la responsabilité des évêques, prêtres, diacres et fidèles laïcs pour préserver l’unité de l’Église afin que « le monde croit » (cf. Jean 17:21-22). En même temps, l’orthodoxie a besoin d’une réflexion théologique plus profonde sur la relation entre la liberté individuelle et la communion ecclésiale, entre la théologie académique et la vie des paroisses et des monastères, entre primauté et synodalité, au niveau local et pan-théodongique, entre autocéphalie locale et co-responsabilité pan-orthodoxe car celle-ci ne devrait être confondue ni avec isolement ni unité avec contrainte. Le dialogue, la consultation mutuelle et la coopération concrète entre nos Églises autocéphales doivent devenir une pratique permanente et bien organisée, et pas seulement des événements isolés ou conjecturaux. Nous devons être constamment vigilants pour que l’égoïsme individuel ou collectif ne porte pas atteinte à la sainteté de la communion ecclésiale.

Nous prions la Très Sainte Trinité de donner lumière, paix et joie à tous les participants à la Conférence théologique internationale de Iaşi (9-12 janvier 2019), sur le thème « Unité pan-orthodoxe et synodalité ».

Note: toutes les vidéos de la Conférence sont disponibles ici en anglais.

Source

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Recension: « Un prophète de la beauté incréée, le moine Grégoire (Kroug) »: le catalogue de l’exp... À la Une 109667

À l’occasion de l’exposition des icônes du moine Grégoire Kroug au Centre culturel orthodoxe russe du quai Branly, un magnifique catalogue intitulé...

Les Éditions Apostolia À la Une 109724

Mgr Joseph présente « Apostolia« , la maison d’édition de la Métropole orthodoxe roumaine d’Europe occidentale et méridionale.

June 3 (old calendar) / June 16 (new)  109742

June 3 (old calendar) / June 16 (new)  8th SUNDAY OF PASCHA — Tone 7 Holy Pentecost: Feast of the Holy Trinity Martyr Lucillian and those who suffe...

June 16  109740

June 16 8th SUNDAY OF PASCHA — Tone 7 Holy Pentecost: Feast of the Holy Trinity St. Tychon (Tikhon, Tycho), Bishop of Amathus in Cyprus (4th-5th c....

3 juin (ancien calendrier) / 16 juin (nouveau) Vivre avec l'Église 109738

3 juin (ancien calendrier) / 16 juin (nouveau)  PENTECÔTE Saint Lucillien, sainte Paule, vierge, et les 4 enfants saints Claude, Hypatios, Paul et ...

16 juin Vivre avec l'Église 109736

16 juin Saint Tikhon, évêque d’Amathonte en Chypre (vers 450) ; saint Ferréol, prêtre, et saint Ferréol, prêtre, et ses compagnons, martyrs à...

Le métropolite de France Emmanuel (Patriarcat œcuménique) ignorait que l’un de ses concélébrants ... À la Une 109733

Le directeur du bureau du Patriarcat œcuménique pour les relations publiques a déclaré que le métropolite Emmanuel ignorait qu’un prêtre de « l’Ég...

Pèlerinage de la Fraternité des médecins orthodoxes Annonces 109727

Le traditionnel pèlerinage de la Fraternité des médecins orthodoxes Saint-Luc de Crimée au monastère Notre-Dame-de-Toute-Protection, à Bussy en Oth...

Vient de paraître: Alexandre Schmemann, « Les fondements de la culture russe » À la Une 109704

Les Fondements de la culture russe regroupe l’ensemble des émissions données par le père Alexandre Schmemann sur Radio Liberté en direction de la R...

Parution: « Les recettes du monastère » par frère Jean À la Une 109678

Un nouveau livre de frère Jean vient de paraître.

Bertrand Vergely : Le pardon. « Le péché contre l’Esprit ne sera pas pardonné. » – mercredi... À la Une 109412

Bertrand Vergely donnera le mercredi 19 juin (au lieu du lundi 17 juin) l’avant dernière conférence du cycle  « L’éthique du salut ». Le titr...

June 2 (old calendar) / June 15 (new) 109665

June 2 (old calendar) / June 15 (new) Memorial Saturday St. Nicephorus the Confessor, Patriarch of Constantinople (828). Greatmartyr John the New o...