Message de Pâques du patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Bien-aimés dans le Seigneur archipasteurs, vénérables prêtres et diacres, pieux moines et moniales, chers frères et sœurs,

D’un cœur empli de la joie lumineuse du Sauveur relevé du tombeau, je vous salue tous de ces mots vivifiants, et vous adresse mes vœux pour la fête des fêtes, la Pâque du Seigneur.

En ce jour, nous sommes appelés au festin de la foi, au grand triomphe de l’esprit. Le Fils unique de Dieu, venu dans le monde, a souffert Sa passion, est mort sur la croix et, par, la Volonté du Père céleste, s’est relevé victorieux du tombeau ! Jésus est ressuscité, et la mort a été engloutie dans la victoire (I Co 15, 54) ! Il est ressuscité, et l’univers entier se réjouit ! Le Seigneur a anéanti l’Enfer et brisé le pouvoir du diable. Tout cela, c’est le Dieu philanthrope qui l’accomplit, pour que nous soyons pour Lui des fils adoptifs par Jésus Christ, en qui nous trouvons la rédemption, par son sang, la rémission des fautes (Eph 1, 4-5, 7).

La victoire du Christ sur la mort n’est pas seulement une réalité spirituelle, c’est une réalité physique. Le Seigneur Jésus est vraiment ressuscité dans Son corps pour le salut de tous les hommes. Dans Sa résurrection, la mort a perdu sa dimension irréversible, et elle est devenue naissance à la vie éternelle pour ceux qui ont cru au Christ, porte ouvrant le chemin du ciel, du Royaume de Dieu.

Ce n’est pas pour rien que les martyrs pour le Christ supportaient courageusement toutes les souffrances. Autrefois, même les plus grands justes pleuraient les morts, comme s’en étant allés à la perdition ; depuis la résurrection du Seigneur Jésus, la mort ne fait plus peur. Selon le mot remarquable de saint Athanase le Grand, désormais tous ceux qui croient au Christ la foulent aux pieds comme une chose qui ne compte pas (…) car ils savent vraiment que s’ils meurent, ils ne périssent pas, mais vivent et deviennent incorruptibles grâce à la résurrection (Homélie sur l’Incarnation du Verbe de Dieu et sur Sa manifestation dans la chair). Les nouveaux martyrs de l’Église russe en ont donné un exemple éclatant, ne craignant pas de revêtir les couronnes du témoignage de la foi pendant les persécutions du XXsiècle.

Aujourd’hui, alors que le monde devient de plus en plus semblable au riche insensé de la parabole évangélique (cf Lc 12, 16-21), alors que le confort, la réussite et la longévité font office de principales valeurs de l’existence humaine, les disciples du Sauveur, à la suite de l’apôtre Paul, ont l’audace de témoigner : pour nous, la Vie, c’est le Christ, et la mort n’est pas la fin de l’existence. Nous disons et nous croyons ainsi car nous le savons : Dieu a créé l’âme en vue de l’éternité.

Bien souvent, emportés par l’agitation et les alarmes du quotidien, il nous manque la perspicacité spirituelle permettant de reconnaître la puissance transfigurante de la présence divine dans nos vies. Mais le temps pascal est un temps particulier. L’air même semble empreint de l’incomparable joie pascale, et l’amour et la miséricorde de Dieu se déversent abondamment sur chaque homme.

Entrés dans le triomphe de cette fête merveilleuse et lumineuse, nous sommes appelés à témoigner de façon convaincante, non seulement en paroles, mais aussi en actes, du don que nous avons reçu par le Seigneur Jésus ressuscité. Partageons avec notre entourage la joie de la bonne nouvelle de l’Évangile, offrons notre amour, notre sollicitude, notre attention à nos proches, faisons le bien à ceux qui ont besoin de notre aide et de notre consolation. Seulement ainsi, des lèvres et d’un cœur reconnaissants, glorifiant le Sauveur relevé du tombeau, nous devenons les héritiers du miracle pascal, et nous avons l’audace de nous nommer fils et filles du Dieu Très-haut, qui nous a manifesté Son amour infini.

Vous souhaitant de tout cœur une lumineuse fête de la sainte Pâque, je vous adresse encore et encore la joyeuse salutation :

 

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

18 août Vivre avec l'Église 70658

18 août Après-Fête de la Dormition de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie Saints Flore et Laure, martyrs en Illyrie (IIème s.) ; s...

5 août (ancien calendrier) / 18 août (nouveau) Vivre avec l'Église 70656

5 août (ancien calendrier) / 18 août (nouveau) Carême de la Dormition Avant-Fête de la Transfiguration de Notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Chr...

Une pétition de soutien à Mgr l’archevêque Jean (Renneteau) À la Une 113691

Une pétition de soutien à Mgr l’archevêque Jean (Renneteau) (1), en français, en anglais et en russe, a été mise en ligne sur cette page.

Le patriarche Bartholomée effectue une courte visite en Suisse et en Allemagne À la Une 113684

Le patriarche œcuménique Bartholomée est arrivé à Genève

« L’église orthodoxe d’Ugine, dernière empreinte de la diaspora russe en Savoie » (re... Apprendre 113636

Le reportage de FR3 Rhône-Alpes-Auvergne sur l’église Saint-Nicolas-Saint-Alexis à Ugine est en ligne ici (dont photographies). Ci-dessous: l...

17 août Vivre avec l'Église 70627

17 août  Après-Fête de la Dormition de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie ; saint Myron, prêtre, martyr à Cyzique (250) ; saints ...

4 août (ancien calendrier) / 17 août (nouveau) Vivre avec l'Église 70625

4 août (ancien calendrier) / 17 août (nouveau) Carême de la Dormition Les sept dormants d’Éphèse : saints Maximilien, Jamblique, Martinien, J...

L’archevêque d’Ohrid Jean : « L’Église de Macédoine ne peut être assise sur deux chaises » À la Une 113611

L’archevêque d’Ohrid Jean a donné l’interview suivante au quotidien belgradois « Politika » le 9 août 2019.

16 août Vivre avec l'Église 70622

16 août Jour de jeûne Après-Fête de la Dormition de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge ; Marie. Translation d’Edesse à Constantin...

3 août (ancien calendrier) / 16 août (nouveau) Vivre avec l'Église 70620

3 août (ancien calendrier) / 16 août (nouveau) Carême de la Dormition Saints Isaac, Dalmate et Fauste, moines à Constantinople (IV-Vème s.) ; saint...

15 août Vivre avec l'Église 70576

15 août DORMITION DE LA TRÈS-SAINTE MÈRE DE DIEU ET TOUJOURS VIERGE MARIE Saint Macaire le Romain, thaumaturge de Novgorod (1550) LA DORMITION DE L...

2 août (ancien calendrier) / 15 août (nouveau) Vivre avec l'Église 70574

2 août (ancien calendrier) / 15 août (nouveau) Carême de la Dormition Translation de Jérusalem à Constantinople des reliques de saint Étienne diacr...