Mgr Georges Khodr, métropolite du Mont-Liban « Où sont les pauvres ? Où sont les nécessiteux ? »

416

A l’approche du carême, l’Eglise tient à ce que nous saisissions le sens du jeûne. Ce sens, nous pouvons l’examiner dans un document chrétien datant du IIe siècle, écrit par un défenseur de la foi qui s’adressa à l’empereur romain en ces termes : « Ces chrétiens que tu persécutes sont les meilleurs gens dans ton royaume, car même s’ils sont pauvres, ils se privent de nourriture pour donner ce qu’ils ont aux nécessiteux ».
Le but du jeûne est d’aimer, de donner, d’être sensibles. C’est pour cette raison que l’Eglise nous lit en ce jour l’évangile du Jugement. « J’ai eu faim et vous ne m’avez pas donné à manger, nu et vous ne m’avez pas vêtu » et ils Lui dirent, « Quand t’avons-nous vu affamé ? » Tu n’es pas venu sur terre après Ton départ avec la Résurrection et l’Ascension. Nous ne T’avons pas vu ». Il leur dit, « Ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits, c’est à Moi que vous l’avez fait. Si vous avez donné à manger aux affamés, c’est à Moi que vous avez donné à manger. Et si vous avez vêtu celui qui était nu, c’est Moi que vous avez vêtu. Quand vous avez donné à manger aux pauvres, vous n’avez pas dit que le Christ vous avait ordonné de le faire, mais en donnant votre argent au pauvre et que vous avez accueilli tout un chacun, c’est à Moi que vous avez donné et c’est Moi que vous avez accueilli, Moi qui me suis uni aux pauvres, aux nécessiteux et à ceux qui souffrent sur la terre ».

C’est pourquoi Je ne vous ai pas demandé de penser à Moi seulement en priant, et Je ne vous ai pas demandé si vous avez participé à la divine liturgie et aux offices, mais Je vous ai demandé si vous avez aidé les pauvres. Certes, donner ne justifie pas le fait de ne pas aller à l’église. Mais « Eglise » signifie seulement l’Eglise en mouvement sur la terre, se trouve dans les rues, l’Eglise des pauvres, des malades, des laissés pour compte, de ceux qui sont nus et persécutés. C’est là que se trouve l’Eglise de Jésus. Nous commençons bien sûr par aller prier, mais pas seulement. Nous sommes en extension. Jésus est en extension sur la terre, en extension dans le désert, Il se trouve dans votre maison et là où nous sommes à Lui. Si nos faces sont tournées vers Lui à tout instant, alors nous sommes avec Lui. Et si nous sommes tournés vers nous-mêmes et nos passions, nous n’avons pas de Christ dans le monde.

Ceci signifie, entre autres choses, que le nécessiteux n’est pas seulement le mendiant qui ci et là demande une pièce. Le nécessiteux est aussi notre voisin malade dont nous devons bien sûr prendre soin. Mais notre prochain est aussi celui qui ne vit pas dans notre village, qui ne vit pas dans notre pays. Cherchez-le dans les mass-media. Le pauvre dont parle l’Evangile aujourd’hui, alors que le carême approche, le pauvre c’est aussi le réfugié, le chômeur, celui qui ne peut subvenir aux besoins de sa famille … Si nous ressentons leurs besoins tels qu’ils sont, si nous les amenons vers le Christ, c’est-à-dire si nous traçons le visage du Christ sur leur visage, quoi qu’ils disent, quelles que soient leurs idées, si nous lisons le Christ sur leurs visages alors nous aurons mis en pratique l’évangile de ce jour.
Mon souci ici n’a rien à voir avec ce qu’on appelle ou non la politique. Mon souci c’est qu’il y a des gens qui ont faim. Le Christ a faim en eux. Mon souci c’est de chercher l’affamé, le pauvre, l’ignorant pour qu’il puisse apprendre, le marginalisé, le malade dont personne ne s’occupe.

Dès lors, au moment où nous entamons le jeûne orthodoxe, nous devons chercher les pauvres pour que nous apprenions comment jeûner. Le jeûne, ce n’est pas seulement l’abstinence. C’est une abstinence qui se prolonge dans les actes, comme nous nous purifions pour être prêts pour toute action réelle que nous entreprenons afin que le monde entier autour de nous devienne l’Eglise de Dieu.

(Traduit de l’arabe pour Orthodoxie.com)

Print Friendly, PDF & Email

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !