Mercredi de la Sixième semaine du Grand Carême

Crie à plein gosier, dit le Seigneur au saint prophète Isaïe; ne te retiens pas, Élève ta voix comme une trompette, Et annonce à mon peuple ses iniquités. Qu’a fait le peuple? Ils me cherchent tous les jours, ils veulent connaître mes voies. [1] Mais y a-t-il vraiment un péché à cela? En effet, ils doivent le faire. Oui, ils devraient, mais le fait est qu’ils ne le font pas comme ils le devraient. Ils espèrent réussir dans leur quête par le jeûne seul, ne se souciant pas des œuvres de justice et d’amour. « Le jeûne m’est agréable, dit le Seigneur », mais seulement le jeûne par lequel les personnes, en humiliant leur corps, pardonne les offenses,remettent les dettes, nourrissent les affamés, amènent les exclus dans leur maison, vêtent les nus. Lorsque tout cela est fait en collaboration avec le jeûne, alors vous réussirez à me chercher et à vous approcher de moi, alors votre lumière poindra comme l’aurore … la gloire du Seigneur sera ta récompense.Alors tu appelleras, et l’Éternel répondra; tu crieras, et il dira: Me voici … Et le Seigneur sera toujours ton guide (Ésaïe 58:1-11)…

Version française Claude Lopez-Ginisty

Print Friendly, PDF & Email


Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !