Protestation du diocèse de Ras-Prizren au sujet du communiqué de la Communauté islamique du Kosovo

391

Lors de la session annuelle ordinaire du conseil du diocèse de Ras-Prizren au monastère de Gračanica a été examiné, entre autres, le récent communiqué de la Communauté islamique du Kosovo, dans lequel la Serbie et le peuple serbe au Kosovo et en Métochie sont appelés  » occupants « . Dans ce communiqué de la Communauté islamique du Kosovo est critiquée la déclaration du mufti de Belgrade Jusufspahić, lequel à souligné que le « Kosovo est le berceau de la Serbie ». Suite à cela, le diocèse de Ras-Prizren a publié le communiqué suivant :  » Récemment, le communiqué de la Communauté islamique du Kosovo, dans lequel est publiée la réaction à la déclaration du mufti belgradois Jusufspahić, selon laquelle  » le Kosovo est le berceau de la Serbie » n’a malheureusement pas contribué à la construction de la confiance entre communautés religieuses et nationales au Kosovo et en Métochie. L’affirmation de la Communauté islamique du Kosovo selon laquelle  » Le Kosovo n’a jamais fait partie de la Serbie, et est encore moins le berceau de la Serbie  » et  » le Kosovo n’a été que brièvement occupé par la Serbie « , constitue un exemple extrêmement provocant de la manipulation de l’histoire et une grave insulte. L’État serbe a existé sur ces espaces déjà au début du haut Moyen Âge, tandis que le christianisme orthodoxe avec sa riche tradition séculaire est plus ancien que l’Islam, lequel n’est apparu dans ces régions qu’avec la venue des Ottomans. De nombreuses sources historiques montrent clairement que le peuple serbe vit de façon continuelle sur les territoires de l’actuel Kosovo et Métochie, ce dont au demeurant témoignent les chartes médiévales, les premiers livres de recensement ottomans de la population (defteri), de même qu’un grand nombre de monuments chrétiens du peuple serbe et de notre Église. Ces faits historiques irréfutables ne nient en rien l’existence du peuple albanais et de ses droits, mais ne permettent en aucun cas que l’on nie avec des mensonges éhontés l’existence du peuple serbe et de ses traditions en tant qu’élément autochtone dans l’histoire de cette région. Cette déclaration à coloration politique extrême de la Communauté islamique du Kosovo, blesse profondément le peuple serbe et incite indirectement à la poursuite de la violence contre les Serbes et nos lieux saints, ce dont témoignent particulièrement les 19 dernières années de discrimination continuelle et de destruction du patrimoine chrétien de l’Église orthodoxe serbe, et ce malgré la présence internationale militaire et civile. Au lieu de faire des déclarations politiques incendiaires qui nuisent aux droits religieux et nationaux du peuple serbe et de l’Église orthodoxe serbe, la Communauté islamique du Kosovo devrait plutôt se préoccuper du problème de l’extrémisme religieux croissant parmi une partie des musulmans au Kosovo et en Métochie.
Fait à la Chancellerie du diocèse de Ras-Prizren
Gračanica, le 8 mars 2018  »

Source

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !