Recension : Ancien Joseph de Vatopaidi, « Papa Ephrem de Katounakia »

876

Ancien Joseph de Vatopaidi, Papa Ephrem de Katounakia. Traduit du grec par les sœurs de Solan, préface de l’higoumène Ephrem de Vatopaidi, introduction de Jean-Claude Larchet, collection « Grands spirituels orthodoxes du XXe siècle », L’Age d’Homme, Lausanne, 2018, 150 p.
Le Père Éphrem de Katounakia – que ses proches appelaient « Papa », nom couramment donné à tout prêtre (papas) en Grèce – fut l’une des figures les plus marquantes du Mont-Athos dans la seconde moitié du xxe siècle.
La collection « Grands spirituels orthodoxes du XXe siècle » lui avait consacré un premier volume, écrit par son premier disciple, le Père Joseph de Katounakia (L’Ancien Éphrem de Katounakia, 2012). Elle lui en dédie ici un second, qui n’est nullement une répétition du précédent, mais vient le compléter. Moins détaillé quant à la vie du grand spirituel, il est d’une certaine manière plus personnel, puisqu’il témoigne avant tout de l’amour fraternel qui l’a étroitement uni, pendant plusieurs décennies, avec l’auteur, le Père Joseph de Vatopaidi (1921-2009). Tous deux furent d’abord très liés au sein de la petite communauté de l’Ancien Joseph l’Hésychaste, dont le Père Éphrem fut le prêtre desservant avant que d’autres prêtres ne fussent ordonnés en son sein, tandis que le Père Joseph était un disciple de l’Ancien. Lorsque la communauté fut dispersée après la dormition de ce dernier, le Père Joseph, son disciple, fonda sa propre communauté à Néa-Skiti, avant qu’elle ne se transplante au monastère de Vatopaidi pour en assurer le renouveau sous la conduite de l’actuel higoumène l’archimandrite Éphrem, tandis que le Père Joseph, devenu « l’Ancien Joseph de Vatopaidi », en assurait la paternité spirituelle ; dans le même temps, le Père Éphrem de Katounakia vécut de longues années comme ermite dans le désert des Katounakia, avant d’accepter un, puis plusieurs disciples. Tous deux gardèrent cependant des relations suivies, se rendant visite et s’écrivant régulièrement.
Outre le témoignage d’une relation personnelle d’amitié et de fraternité spirituelles intenses, ce livre veut avant tout mettre en valeur les charismes de celui que tous appelaient familièrement « Papa Éphrem », et avant tout sa vertu qui en a été la source principale de ces charismes : l’obéissance (le livre est d'ailleurs sous titré « L'obéissant charismatique »).
Un deuxième point sur lequel insiste ce livre est la prière. De son vivant le Père Éphrem avait la réputation d’être, avec l’Ancien Charalampos, l’un des deux plus grands hésychastes du Mont-Athos. La Prière de Jésus, qu’il avait appris à pratiquer avec attention et vigilance sous la direction spirituelle de l’Ancien Joseph l’Hésychaste, était devenue pour lui « prière du cœur », spontanée et continue, si bien qu’il mettait parfaitement en pratique le conseil de l’Apôtre « Priez sans cesse » (1 Th 5, 17).
Il avait expérimenté l’un des fruits les plus élevés de la Prière : la connaissance surnaturelle des mystères divins, et c’est par une expérience identique à celle d’Évagre (qui affirmait : « est théologien celui qui prie vraiment ») qu’il pouvait dire et redire : « la prière engendre la théologie ».
On trouvera dans ces pages un résumé des riches enseignements du Père Éphrem sur la Prière de Jésus : ses conditions, ses moyens, son but, ses effets.
On trouvera aussi dans ce livre beaucoup de conseils utiles pour faire face aux épreuves et aux tribulations de la vie, en particulier aux maladies et aux souffrances, par lesquelles Papa Éphrem ne fut pas épargné, mais qu’il apprit à traverser et à surmonter dans l’esprit qui convient à un disciple du Christ.
De nombreux autres sujets encore sont abordés, à propos desquels l’Ancien Éphrem témoigne de son expérience et dispense ses recommandations : la façon, pour chacun, d’observer fidèlement son programme spirituel et de mener avec constance le combat spirituel intérieur ; la nécessité de surveiller ses pensées et de les soumettre à un examen de conscience régulier ; l’importance de la confession et de la sainte communion, etc. De nombreux témoignages et anecdotes constituent autant d’apophtegmes riches d’enseignement.
On procurer ce livre sur le site Internet de l’Age d'Homme.

Jean-Claude Larchet

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !