20/10/2017
Actualités
Page d'accueil > Actualités > Réunion du Haut conseil de l’Église orthodoxe russe sous la présidence du patriarche Cyrille
Réunion du Haut conseil de l’Église orthodoxe russe sous la présidence du patriarche Cyrille

Réunion du Haut conseil de l’Église orthodoxe russe sous la présidence du patriarche Cyrille

Le Haut conseil de l’Église orthodoxe s’est réuni le 23 mars la salle du Haut conseil de la cathédrale du Christ Sauveur, sous la présidence du patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie.

Ouvrant la séance, le patriarche a exprimé ses condoléances aux parents et aux proches des victimes des attentats terroristes survenus à Bruxelles, capitale de la Belgique.

S’adressant aux personnes présentes, le primat de l’Église orthodoxe russe a dit notamment :

« Nous savons par expérience ce qu’est le terrorisme, nous savons par expérience ce que sont les souffrances de ceux qu’on tue au nom d’une étrange compréhension de la lutte pour ses idéaux terrestres. Je pense qu’il nous faudra mener une réflexion très sérieuse, théologique, notamment, sur le phénomène du terrorisme.

Toutes les explications qui figurent aujourd’hui dans le discours politique sont superficielles. Je ne peux me défendre de penser que personne n’a véritablement réfléchi aux profondeurs ontologiques du problème. D’où vient ce radicalisme ? Qui l’alimente ? Quels facteurs extérieurs influencent l’apparition d’une motivation incitant à l’activité terroriste ?

Je pense que le terrorisme est inséparable du développement de la civilisation à l’étape actuel de l’avancement de l’histoire de l’humanité. Il y a quelque chose qui ne va pas, et le terrorisme en fait partie. C’est une terreur de n’envisager le terrorisme que comme un phénomène local, ou même global, mais lié uniquement à un espace idéologique réduit. Je pense qu’il est nécessaire de réfléchir à cet horrible phénomène d’un point de vue théologique et culturologique, afin d’en dégager, comme je l’ai dit, les causes ontologiques.

En même temps que nos condoléances, nous exprimons l’espoir que les autorités de Belgique, des pays d’Europe occidentale et de tous les pays où la menace terroriste est présente, agiront le plus énergiquement possible, en collaboration les uns avec les autres. Si le terrorisme est un phénomène global, il faut lui donner une réponse globale. Il faut coordonner nos actions. Beaucoup le disent, aujourd’hui, mais il n’existe malheureusement toujours pas de vraie coordination des actions de tous ceux qui sont appelés à lutter contre le terrorisme à l’échelle globale.

En ce qui concerne l’Église, nous devons poursuivre notre œuvre principale : prier, demander au Seigneur de pardonner nos péchés, invoquer Sa miséricorde, prier pour le soutien de tous ceux qui sont touchés par les blessures du terrorisme. En même temps, nous devons réfléchir très sérieusement. Puisque la réflexion de l’Église se fait toujours dans la prière, cela nous permet d’espérer que nous pourrons comprendre les vraies raisons de cet épouvantable phénomène et élaborer une réponse aux défis du terrorisme. Comme toujours, il y en aura qui seront d’accord avec cette réponse, et d’autres non, certains la salueront, d’autres ironiseront. Mais la réaction n’est pas de notre responsabilité. La responsabilité qui nous incombe est de réfléchir, de prier et de tout faire pour que le monde devienne meilleur. Car la sollicitude pour le monde qui nous entoure fait partie de notre sollicitude pour le salut du genre humain. »

Le primat de l’Église orthodoxe russe et les participants de la réunion ont honoré la mémoire des victimes des attentats par une minute de silence et de prière pour le repos de leur âme.

Ensuite le patriarche a présenté l’ordre du jour :

  • De l’application des décisions du Haut Conseil de l’Église orthodoxe russe et du Concile épiscopal
  • De l’activité des institutions synodales en 2015. Discussion des bilans annuels.

Le métropolite Mercure de Rostov et de Novotcherkassk a présenté un rapport sur la date et le thème des Conférences de Noël en 2017.

Le Haut Conseil de l’Église orthodoxe russe, présidé par le Patriarche, se compose comme suit :

  • Le métropolite Barsanuphe de Saint-Pétersbourg et de Ladoga, chancelier du Patriarcat ;
  • Le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures ;
  • Le métropolite Clément de Kalouga et de Borovsk, président du Conseil éditorial de l’Église orthodoxe russe ;
  • Le métropolite Jean de Belgorod, président du Département synodal des missions ;
  • Le métropolite Mercure de Rostov et de Novotcherkassk, président du Département de l’éducation religieuse et de la catéchèse ;
  • Le métropolite Marc de Riazan et de Mikhaïlovsk, président de la Direction des finances et de l’économie du Patriarcat de Moscou,
  • Le métropolite Cyrille de Stavropol et Nevinnomyssk, président du Comité synodal à la collaboration avec les cosaques ;
  • L’archevêque Eugène de Vereïa, président du Comité pédagogique près le Saint Synode ;
  • L’archevêque Théognoste de Serguiev-Possad, président du Département synodal aux affaires des monastères et du monachisme ;
  • L’évêque Serge de Solnetchnogorsk, directeur du secrétariat administratif du Patriarcat de Moscou,
  • L’évêque Irénarque de Krasnogorsk, président du Département synodal à l’aumônerie des prisons
  • L’évêque Ignace de Vyborg, président du Département synodal des affaires de la jeunesse ;
  • L’évêque Pantéléïmon d’Orekhovo-Zouïevo, président du Département synodal aux affaires caritatives et sociales ;
  • L’évêque Tikhon d’Egorievsk, secrétaire exécutif du Conseil patriarcal à la culture ;
  • L’évêque Antoine de Bogorodsk, président de la Direction des établissements du Patriarcat de Moscou à l’étranger ;
  • L’archiprêtre Serguiy Privalov, président intérimaire du Département synodal de la collaboration avec les forces armées et les institutions du maintien de l’ordre ;
  • L’archiprêtre Dimitri Smirnov, président de la Commission patriarcale aux affaires de la famille et pour la protection de la maternité et de l’enfance ;
  • Vladimir R. Legoïda, président du Département synodal aux relations de l’Église avec la société et les médias.

Ont été invités à prendre part à la réunion : l’évêque Savva de Voskressensk, premier vice-chancelier du Patriarcat de Moscou, l’archimandrite Savva (Toutounov), vice-chancelier du Patriarcat de Moscou, l’archiprêtre Maxime Kozlov, premier vice-président du Comité pédagogique, le hiéromoine Onésime (Bamblevski), président du Département de l’enseignement religieux et de la catéchèse du diocèse de Moscou, l’higoumène Xénia (Tchernieva), chef du service juridique du Patriarcat de Moscou ; A. V. Chtchipkov, vice-président du Département synodal aux relations de l’’Église avec la société et les médias.

Print Friendly, PDF & Email
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski