21/10/2017
Actualités
Page d'accueil > Lire > Recensions > Théologie en couleur. Les fresques des fêtes en la Cathédrale des Trois Saints Hiérarques à Paris. Ouvrage publié à l’occasion de la 20e année du repos de Léonide A. Ouspensky

Théologie en couleur. Les fresques des fêtes en la Cathédrale des Trois Saints Hiérarques à Paris. Ouvrage publié à l’occasion de la 20e année du repos de Léonide A. Ouspensky

Ouspensky_hommage
Théologie en couleur. Les fresques des fêtes en la Cathédrale des Trois Saints Hiérarques à Paris. Ouvrage publié à l’occasion de la 20e année du repos de Léonide A. Ouspensky. Publications de l’Église orthodoxe russe en France, Patriarcat de Moscou, Paroisse des Trois Saints Hiérarques, Paris, 2007, 22 X 32 cm, 72 p. (Diffusion-distribution Cerf).
Nous avons ici même (1, 2, 3, et 4) souligné plusieurs fois l’importance de l’œuvre et de l’enseignement d’Ouspensky pour le renouveau (c’est-à-dire pour un retour à la pure Tradition) de l’iconographie au XXe siècle non seulement en France et en Russie, mais dans l’ensemble du monde orthodoxe.
Ce très beau volume, réalisé, avec la bénédiction de Mgr Innocent de Chersonèse, sous la direction d’Émilie van Taack, rend un hommage légitime au grand iconographe à l’occasion du trentième anniversaire de son décès.
Le corps de l’ouvrage est constitué par les magnifiques photographies, prises par Fabian Da Costa, des fresques des fêtes qui recouvrent la frise surmontant l’iconostase de l’église des Trois Saints Hiérarques, située 5 rue Pétel à Paris. Vis-à-vis de chaque reproduction figurent le tropaire, le mégalynaire et le condakion de la fête.

Une belle préface de Mgr Innocent rappelle que Léonide Ouspensky et son épouse Lydia, qui fut sa fidèle collaboratrice pour ses publications, formaient « un couple de justes qui n’a rien laissé derrière lui de ce que les gens rassemblent habituellement sur la terre » et « que toute leur vie fut consacrée à servir avec abnégation et de façon désintéressée l’Église du Christ ».
Puis une « introduction technique » dresse un bref historique de la réalisation des fresques au cours des années 1958-1959.
On retrouve ensuite l’enregistrement, sous forme d’un dialogue avec Marie-Chantal Savinkov (nièce et élève d’Ouspensky), d’une leçon d’iconographie du maître, particulièrement riche d’enseignements. Déjà plusieurs fois publiée, cette unique « interview » d’Ouspensky trouve ici sa place légitime, et se relit toujours avec le même profit.
L’ouvrage se conclut par un appendice qui livre la recette, utilisée par Ouspensky, pour réaliser la base des fresques a secco.
Un certain nombre de photos, prises à différentes époques, représentent Léonide Ouspensky, seul ou avec son épouse, au travail dans son petit appartement de la rue Bréguet ou occupé à réaliser les fresques de l’église des Trois Saint Hiérarques.
Les textes sont publiés en trois langues (français, anglais, russe). Le format, tout à la fois inhabituel et généreux, du livre permet de respecter la forme allongée des fresques.
Le livre sera disponible en librairie à partir du 14 décembre.

Jean-Claude Larchet

Print Friendly, PDF & Email
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski