Trois enseignements du patriarche de Roumanie Daniel sur le Carême
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Partageant ses réflexions sur le texte évangélique lu le dimanche de l’expulsion d’Adam du paradis, le patriarche Daniel a insisté sur les trois enseignements qui suivent  au sujet du Carême :

  1. Pardonner : « le pardon des fautes de notre prochain afin que Dieu nous pardonne nos propres fautes »
  2. Comment jeûner : « ne soyons pas tristes comme les hypocrites, et ne montrons pas aux hommes que nous jeûnons, parfumant notre tête et lavant notre visage, car le Père dans le ciel verra le sacrifice de notre jeûne et nous récompensera »
  3. Se libérer de l’avidité pour les biens matériels – « N’amassez pas de trésors sur la terre, où la mite et la vermine détruisent et où les voleurs perforent et cambriolent »

Le patriarche a insisté sur ces paroles de l’évangile lu le dimanche : « Là où est votre trésor, là sera aussi votre cœur ». « Pourquoi pardonner ? » a-t-il Revenant sur le premier des trois enseignements susmentionnés, le primat a expliqué que « le pardon est le bon commencement de la période du carême ». Pourquoi ? « Parce qu’en pardonnant aux autres, on cultive l’humilité et la liberté intérieure de l’homme qui souhaite vivre dans l’amour miséricordieux de Dieu ». « Lorsque nous pardonnons, nous nous libérons d’un état de tristesse, de haine ou d’hostilité envers quelqu’un. Si nous pardonnons, nous sommes libres dans notre âme et nous pouvons prier véritablement et montrer que nous désirons l’amour miséricordieux de Dieu afin que nos péchés soient pardonnés ». « Le pardon des péchés de nos semblables est la condition pour que Dieu aussi nous pardonne nos péchés » a souligné le patriarche. Celui-ci a expliqué que « par le pardon des péchés on reconnaît que la personne concernée ne doit pas être réduite aux mauvaises actions qu’elle a commises à un certain moment où elle a contrarié quelqu’un, car la personne peut faire aussi beaucoup de bien ». « Le pardon des péchés du prochain implique souvent la crucifixion de son propre égoïsme et l’ouverture de la porte vers la résurrection, vers un nouvel état de communication et de communion de l’homme avec Dieu et ses semblables » a fait remarquer le primat. Comment jeûner ? « Il faut jeûner dans un état de joie, non de tristesse », a recommandé le patriarche Daniel, ajoutant que l’on peut savoir si notre jeûne est véritable et sanctifiant « par le fait que nous avons humilité et joie dans notre âme… L’âme de l’homme qui jeûne devient humble et joyeuse. Il constate ensuite qu’il se nourrit plus par l’amour miséricordieux de Dieu au moyen de la prière que par la consommation d’aliments limités et éphémères ». « Le jeûne doit être compris non comme une obligation, mais comme l’offrande de sa liberté, comme la joie, une offrande de soi à Dieu, comme une reconnaissance pour le don de vie et comme un désir de sanctifier sa vie ». Le patriarche a précisé que par cette offrande, nous montrons que nous aimons plus Celui qui donne que Ses dons. « Nous montrons que nous aimons Dieu plus que Ses dons matériels que nous consommons. Nous nous confions à Lui, parce qu’Il est la Source de notre vie ». Concernant la libération de l’avidité de biens matériels, le patriarche a constaté : « Souvent, nous devenons les esclaves des biens matériels par la convoitise, par le désir de dominer les autres, par le désir de nous affirmer de façon égoïste dans le rapport aux autres « , ajoutant que « le jeûne ne se réfère non pas seulement à l’abstinence de nourriture mais à l’abstinence de tout ce qui diminue notre amour de Dieu et de nos semblables ». « Le jeûne est un travail de libération de l’avidité pour les biens matériels, limités et éphémères, pour nous unir par une prière plus intense avec le Dieu illimité et éternel, la Source de vie et de la joie éternelle ». « Nous devons amasser des trésors dans l’âme, non autour de nous, des trésors spirituels : l’humilité, une foi forte, l’amour de Dieu et de son prochain, la miséricorde, la bonté, la pureté, la sanctification ». À la fin de son homélie, le patriarche a recommandé à être attentif aux trois grandes fautes en raison desquelles Adam a été expulsé du paradis : « Pourquoi Adam a-t-il été expulsé du paradis ? Parce qu’il n’a pas obéi à Dieu, il n’a pas jeûné, c’est-à-dire qu’il ne s’est pas abstenu et ne s’est pas repenti après avoir péché, mais a attribué la faute à la femme qui lui avait été donnée par Dieu, tandis que la femme l’a attribuée au serpent ». Le patriarche a expliqué que la pénitence guérit la tendance de l’homme pécheur, depuis Adam et Ève, de s’excuser lui-même et d’accuser les autres : « La période du jeûne uni à la prière est la période dans laquelle nous nous jugeons nous-mêmes, non les autres, nous voyons nos propres fautes, nos lacunes, nos déficiences, nos défauts, non ceux des autres », ajoutant que « le péché est l’existence égoïste et arrogante ». En conclusion, le primat a exhorté à être « miséricordieux et humble afin de ressembler à Dieu, pour atteindre la joie et la gloire de la Résurrection du Seigneur, la joie de la résurrection de notre âme de sa mort provoquée par le péché ».

Source

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Communiqué du bureau de l’archevêque concernant la lettre pastorale de Mgr Jean (Renneteau) À la Une 116776

Le bureau de l’archevêque a mis en ligne un communiqué concernant la lettre pastorale de Mgr Jean (Renneteau)

17 septembre Vivre avec l'Église 71116

17 septembre Saintes martyres Pistis (Foi), Elpis (Espérance), Agapée (Charité) et leur mère Sophie (vers 137) ; martyre Théodotie (vers 230) et Ag...

4 septembre (ancien calendrier) / 17 septembre (nouveau) Vivre avec l'Église 71114

4 septembre (ancien calendrier) / 17 septembre (nouveau) Saint hiéromartyr Babylas, évêque d’Antioche, et avec lui les enfants martyrs : Urbain, Pr...

Patriarche Bartholomée : « le don des reliques de l’Apôtre Pierre constitue un nouveau jalon » Actualités 116645

Le patriarche œcuménique Bartholomée, archevêque orthodoxe de Constantinople, a qualifié le don par le pape François d’une partie des relique...

Bertrand Vergely « L’émerveillement » – 9 septembre 2019 À la Une 116607

Nous vous invitons à regarder la première conférence intitulé « L’émerveillement » du septième cycle de conférence de Bertrand Vergely qu...

Rentrée universitaire de l’Institut Saint-Serge À la Une 116302

L’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, lors de cette rentrée universitaire, franchira un cap décisif en intégrant une plate-forme num...

The Russian Orthodox Church Holy Synod integrates the head of the Archdiocese of the Western Euro... 116603

On September 14, 2019, the Holy Synod considered an appeal from Archbishop John (Renneteau), head of the Archdiocese of Western European Parishes o...

Archbishop Jean (Renneteau): « I decided to set up our Archdiocese, of the canonical obedience pr... 116601

Letter, declaration and decision of Archbishop Jean (Renneteau) for the Archdiocese of the Russian Orthodox Churches in Western Europe.

3 septembre (ancien calendrier) / 16 septembre (nouveau) Vivre avec l'Église 71109

3 septembre (ancien calendrier) / 16 septembre (nouveau) Saint Anthime, évêque de Nicomédie, martyr (302) ; sainte Phoebé, diaconesse de l’ég...

Patriarche Cyrille de Moscou : « L’Église russe est définitivement redevenue unie » À la Une 116566

A la fin de la divine liturgie célébrée aujourd’hui en l’église Sainte-Olga à Moscou, le patriarche Cyrille de Moscou a commenté la déc...

15 septembre Vivre avec l'Église 71107

15 septembre jour de jeûne Après-fête de l’Exaltation de la Croix ; saint mégalomartyr Nicétas (vers 372) ; saint Valérien, martyr à Tournus (178) ...

2 septembre (ancien calendrier) / 15 septembre (nouveau) Vivre avec l'Église 71103

2 septembre (ancien calendrier) / 15 septembre (nouveau Saint Mamas, martyr à Césarée de Cappadoce (275), son père Théodote et sa mère Rufine (IIIè...