Ukraine : la communauté monastique de la laure de Potchaïev proteste contre l’annulation de l’acte juridique lui permettant d’occuper les lieux, dans le but de les transmettre à la nouvelle « Église autocéphale »

1019
La communauté monastique de la laure de Potchaïev proteste contre l’annulation de l’acte juridique lui permettant d’occuper les lieux, dans le but de les transmettre à la nouvelle « Église autocéphale »
La communauté monastique de la laure de Potchaïev proteste contre l’annulation de l’acte juridique lui permettant d’occuper les lieux, dans le but de les transmettre à la nouvelle « Église autocéphale »

La communauté monastique de la laure de la Sainte-Dormition à Potchaïev, a lancé un appel consécutif à la décision de la commission du ministère de la Justice ukrainien d’annuler l’accord d’enregistrement du droit de la communauté à la jouissance des bâtiments et équipements du monastère : « Chers frères et sœurs, nous nous adressons à vous avec affliction du cœur en vous demandant de renforcer la prière pour la paix et l’union des fidèles dans le sein de l’Église canonique. Nous sommes contraints de constater qu’actuellement, le pouvoir ukrainien utilise les méthodes communistes de lutte contre l’Église orthodoxe. Il y a cent ans, les dirigeants bolcheviques, avant tout Trotski et ses séides, se sont donnés pour but de créer une organisation ecclésiastique orthodoxe sous le contrôle du pouvoir soviétique. C’est ainsi qu’est né le mouvement « rénovateur » ou « Église vivante » [schisme de type moderniste, créé par le régime communiste, ndt]. L’une des idées principales de cette organisation était la suppression du monachisme. Après la création de la structure « rénovée » par les bolcheviques a commencé une lutte active contre l’Église orthodoxe qui s’est trouvée hors-la-loi. Sous les slogans de « complicité avec la contre-révolution », les églises et objets ecclésiastiques ont été saisis, des dures répressions ont frappé le clergé. Il convient de mentionner que les schismatiques-rénovés ont été soutenus par le Patriarcat de Constantinople. Cette « Église vivante » n’a pas duré 30 ans, tandis que l’Église canonique se tient inébranlablement jusqu’à ce jour. Malheureusement, les nouveaux leaders politiques ne se souviennent pas des leçons de l’histoire. La rhétorique du pouvoir n’a pas changé en 100 ans : les moines de la laure restent pour eux des « complices de la contre-révolution ». Utilisant les médias contrôlés par lui, le pouvoir actuel enracine chaque jour plus cette idée dans notre peuple ukrainien. Qui plus est, le conseil municipal de Potchaïev a refusé d’appliquer la décision légale du tribunal de restituer les terrains destinés aux bâtiments conventuels. Actuellement, la commission du ministère ukrainien de la Justice, en réponse à la plainte du ministère ukrainien de la Justice, a annulé l’enregistrement du droit à la jouissance par la communauté monastique, des cathédrales de la Dormition et de la Trinité, des cellules monastiques, du clocher, de la maison épiscopale et des portails. Il convient de mentionner que c’est déjà la troisième tentative de transformer ce saint lieu en musée depuis l’an 2000. Nous considérons que les organes du parquet, lesquels ont engagé plusieurs poursuites pénales en un court laps de temps, poursuivent un but analogue. Dans le contexte de la suppression du droit de jouissance, il est question ici du lieu d’habitation de 200 moines et 50 novices, des gens qui ont renoncé au monde et ont consacré toute leur vie au service de Dieu. Nous sommes au regret de constater qu’actuellement, le pouvoir ukrainien se prépare à s’emparer des biens de la laure de Dormition à Potchaïev et à les transmettre à nouvelle organisation ecclésiastique en formation, puis à la suite, à annihiler le monachisme sur le territoire de l’Ukraine occidentale ».

Source (dont illustration) : Pochaev.org

This post is also available in: English (Anglais)

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !