Un appel à la paix lancé par les primats orthodoxes du Moyen-Orient

852

Un appel en faveur du rétablissement de la paix a été lancé, avec le soutien de cinq primats orthodoxes et d’autres dirigeants chrétiens, en réponse à la tragédie qui se poursuit au Moyen-Orient et en particulier aux événements récents en Syrie.
Le texte de l’appel a été approuvé lors d’une conversation téléphonique entre Sa Sainteté le patriarche Cyrille de Moscou et toute la Russie et le pape François samedi. Des échanges téléphoniques ont eu lieu également entre les chefs d’Églises du Moyen-Orient et le patriarche Cyrille ces derniers jours. Cet appel a aussi été approuvé par le patriarche Théodore II d’Alexandrie et toute l’Afrique, le patriarche Jean X d’Antioche et tout l’Orient, et S.B. Théophile III, patriarche de la ville sainte de Jérusalem et de toute la Palestine. Le patriarche (copte) Tawadros II d’Alexandrie et de toute l’Afrique ainsi que le patriarche Ignace Ephrem II (syriaque-orthodoxe) d’Antioche et tout l’Orient se sont également associés à cet appel.
Le patriarche Jean X avait déjà publié une courte déclaration condamnant les tweets du président Donald Trump sur la réponse militaire à l’utilisation présumée d’armes chimiques par les forces gouvernementales syriennes, et il a publié une déclaration conjointe avec les patriarches syriaque-orthodoxe et melkite-catholique d’Antioche à la suite de l’attaque de samedi contre la Syrie par les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, la qualifiant d' »agression brutale » et « injuste ».

Voici le texte de cet appel :

« Bienheureux les artisans de paix,
car ils seront appelés fils de Dieu (Mt 5:9).

Animés par un sentiment de responsabilité pour les millions de chrétiens que Dieu a confiés à nos soins spirituels et pour le bien de toute la famille humaine, qui partage une destinée commune, nous nous unissons pour parler en ces jours de tensions internationales toujours plus vives.
Les conflits en cours au Moyen-Orient, qui, ces dernières années, ont causé d’immenses souffrances, ont coûté la vie à des milliers de personnes et ont provoqué la fuite de millions de réfugiés, menacent de se transformer en un véritable conflit mondial.
Notre monde a atteint un point où il y a un réel danger de détérioration des relations internationales et de la coopération pour le bien commun de la famille humaine.
Il est évident que les horreurs des guerres mondiales du siècle dernier peuvent difficilement être comparées aux conséquences désastreuses d’une guerre mondiale à notre époque.
Face à cette terrible menace, nous appelons tous les dirigeants du monde à reconnaître leur responsabilité devant leurs nations respectives, devant l’humanité et devant Dieu.
Nous appelons également les pays-membres de l’ONU, et en particulier les membres du Conseil de sécurité, à se rappeler leurs devoirs envers la famille des Nations, et nous les implorons, au nom de Dieu, de surmonter leurs désaccords et d’œuvrer ensemble pour la paix du monde. »

Source

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.