Une procession a eu lieu dans le diocèse de Tchernovitsy-Bucovine pour protester contre les saisies des églises appartenant à l’Église orthodoxe d’Ukraine

756

Les fidèles du diocèse de TchernovitsyBucovine de l’Église orthodoxe d’Ukraine ont organisé une procession pour protester contre les saisies des églises lui appartenant. Avec des croix, des bannières, et des banderoles « Nous sommes l’Église orthodoxe d’Ukraine », « Cessez la saisie des églises », les fidèles ont traversé les rues de la ville de Zastavna de la région de Tchernovitsy le 30 janvier. La procession avait à sa tête le métropolite de Tchernovitsy et de Bucovine Mélèce. Devant les bureaux de l’administration locale où avait lieu une « table ronde » au sujet du passage des communautés religieuses à la nouvelle « Église autocéphale d’Ukraine », le clergé et les fidèles ont manifesté dans la prière. Ensuite a eu lieu une rencontre des manifestants avec le président de l’administration locale. Le métropolite Mélèce, de la part des fidèles, a protesté contre les transferts illégaux d’églises appartenant à l’Église canonique dans le district de Zastavna. « Nous sommes venus vous rappeler que dans votre district se produit une iniquité ouverte, cynique. Comme on le sait, dans les villages de Boïantchouk, Gorochovtsy, des églises appartenant à l’Église orthodoxe d’Ukraine ont été saisies illégalement. Ce qui se produit dans les villages de Zadoubrovka et Vaslovovtsy dépasse l’entendement », a souligné Mgr Mélèce, qui a ajouté, « le pouvoir observe cyniquement ». On peut visionner ici une vidéo de la procession, durant laquelle les fidèles chantent l’Acathiste à la Mère de Dieu.

Source (dont photographie) : Pravlife

This post is also available in: English (Anglais)

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !