28/04/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Déclaration de l’Église orthodoxe d’Albanie sur le Concile panorthodoxe
Déclaration de l’Église orthodoxe d’Albanie sur le Concile panorthodoxe

Déclaration de l’Église orthodoxe d’Albanie sur le Concile panorthodoxe

A propos de la discussion qui s’est intensifiée, ces jours derniers, relativement au futur saint et grand Concile de l’orthodoxie, il est de notre devoir de souligner ce qui suit :

1. La tenue du Concile susmentionné a été décidée lors des deux dernières synaxes des primats des Églises orthodoxes autocéphales à Constantinople en 2014 et à Chambésy (Genève) en 2016. Cette décision, qu’une seule Église n’a pas signée, a néanmoins été adoptée par l’écrasante majorité. Il en est allé de même lors de la synaxe de 2016 à Genève.
La tenue du saint et grand Concile ne peut être invalidée sans une nouvelle décision de la part du même corps qui l’a décidée. Elle ne peut être annulée en dernière minute par le biais de communications et de messages de la part de diverses parties.

2. Le principe du consensus prévaut lorsque les organes ecclésiastiques se réunissent pour étudier les thèmes et prennent les décisions. Le sens du consensus a été précisé par sa sainteté le patriarche œcuménique Bartholomée en 2016 à Chambésy lors de son allocution d’ouverture et aucune objection n’a été soulevée. Le consensus ne signifie pas veto. De manière plus générale, On ne peut passer outre la tradition ecclésiastique vieille de vingt siècles, surtout lors de la prise des décisions au sein du concile.

3. Il est manifeste que les problèmes existants sont nombreux. C’est justement la raison pour laquelle la tenue du saint et grand Concile s’impose. Il est impossible de résoudre tous les problèmes mais que soient résolus au moins quelques-uns d’entre eux. Peu vaut mieux que rien. Il est souhaitable que les autres questions soient abordées lors d’un Concile ultérieur. Le report du saint et grand Concile qui a été programmé sera cause de désarroi pour les orthodoxes de par le monde et portera atteinte à l’autorité morale de l’orthodoxie sur le plan international.

4. Enfin, un appel pressant est adressé au secrétariat panorthodoxe du Concile (règlement organisationnel et procédural n° 6,7, par. 7) qui se réunira demain en Crète en vue de prendre les ultimes décisions. Que tous les efforts soient déployés en vue de la participation de tous les membres du Concile dans la divine liturgie solennelle d’ouverture le jour de la Pentecôte et l’Office vespéral du Saint-Esprit. Il s’agit là d’un symbolisme fondamental d’unité. Les déplacements d’un aussi grand nombre de personnes venues de toute part accroissent les dépenses, les énergies, les imprévus mais aussi les dangers potentiels. Que soient sacrifiés les velléités et les opportunismes. Ce qui compte avant tout c’est le déroulement libre et serein des séances du saint et grand Concile.
« A Celui dont la puissance agissant en nous est capable de faire bien au-delà, infiniment au-delà de tout ce que nous pouvons demander ou concevoir, à Lui la gloire, dans l’Église et le Christ Jésus pour tous les siècles des siècles » (Ephésiens 3:20-21).

Tirana 8 juin 2016
Clôture de la fête de la Résurrection
Le saint synode de l’Eglise orthodoxe autocéphale d’Albanie

Source

Print Friendly
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski