Le Patriarcat œcuménique a reconnu le métropolite Rostislav, primat de l’Église orthodoxe des Terres tchèques et de Slovaquie

135

Le problème de l’Église orthodoxe des Terres tchèques et de Slovaquie, dont le primat n’était pas reconnu jusqu’à maintenant par le Patriarcat œcuménique, connaît une heureuse issue. En effet, selon les informations de l’agence grecque Romfea.gr, le problème de la reconnaissance du métropolite Rostislav a été résolu durant les entretiens qui se sont déroulés au Phanar sous la présidence du métropolite doyen de Pergame Jean. Selon lesdites informations, le métropolite Rostislav a demandé pardon au Patriarcat œcuménique pour les déclarations qu’il avait faites, lors d’une réunion de son clergé, contre le Patriarcat et la nation grecque. La demande de pardon a joué un rôle décisif dans le développement positif du problème. Il convient encore de mentionner que la décision implique le rétablissement des relations entre le métropolite Rostislav et le métropolite d’Olomouc Syméon, reconnu jusqu’à présent locum tenens de Tchéquie par le Patriarcat œcuménique.

Source

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.