25/09/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Le patriarche de Serbie Irénée à célébré le jour de la saint Vit (« Vidovdan »), fête nationale serbe, au monastère de Gračanica et au « Gazimestan » monument situé sur le « Champ des merles » au Kosovo
Le patriarche de Serbie Irénée à célébré le jour de la saint Vit (« Vidovdan »), fête nationale serbe, au monastère de Gračanica et au « Gazimestan » monument situé sur le « Champ des merles » au Kosovo

Le patriarche de Serbie Irénée à célébré le jour de la saint Vit (« Vidovdan »), fête nationale serbe, au monastère de Gračanica et au « Gazimestan » monument situé sur le « Champ des merles » au Kosovo

À l’occasion de l’anniversaire de la bataille du « Champ des merles » qui opposa les Serbes et les Ottomans en 1389, et qui est commémorée le 28 juin, jour de la saint Vit (ou saint Guy), le patriarche de Serbie Irénée a célébré la liturgie au monastère de Gračanica, au Kosovo. Il était assisté par l’évêque de Ras et Prizren Théodose ainsi que l’évêque émérite de Zahumlje et Herzégovine Athanase, les prêtres et les moines du diocèse de Ras et Prizren. Outre le grand nombre de fidèles venus de toutes les régions de Serbie, de République serbe de Bosnie et du Monténégro, assistaient à la divine liturgie le prince Alexandre Karageorgévitch et la princesse Katarina, le directeur du Bureau pour le Kosovo et la Métochie Marko Đurić, les représentants de la direction du Bureau de la République de Serbie pour la collaboration entre les Églises et les communautés religieuses et de nombreux représentants des Serbes du Kosovo et de Métochie. Le patriarche de Serbie Irénée a appelé les Serbes qui vivent au Kosovo et en Métochie à ne pas quitter leurs foyers ancestraux et ne pas vendre la terre qui, selon ses propres paroles, est abreuvée du sang de leurs ancêtres. À l’issue de la liturgie, le patriarche a dit que chaque motte de terre du Kosovo parle de la souffrance, ajoutant que là où elle est, il y a aussi la résurrection. « Nous nous sommes réunis en ce jour sur ce lieu saint… Peu nombreux sont ceux de nous qui sont restés sur cette terre serbe. Nous admirons ceux qui y sont restés. Nous admirons leur courage. Nous sommes venus vous encourager, vous qui vivez sur ces espaces, afin que vous y demeuriez. Ne vendez pas la terre, car celle-ci est abreuvée du sang des ancêtres » a déclaré le patriarche. Après la liturgie, le patriarche de Serbie Irénée, accompagné des évêques Théodose et Athanase, du clergé du diocèse de Ras et Prizren, se sont rendus au « Gazemestan » monument situé sur le « Champ des merles » au Kosovo en mémoire des héros de la célèbre bataille. Là le patriarche, assisté des évêques et des prêtres, a célébré un office de requiem pour tous ceux qui sont tombés sur le champ de bataille en 1389. Après l’office, le prince Alexandre a prononcé un discours, soulignant que le « Vidovdan » est la fête de la foi et de l’espérance en un meilleur lendemain : « Nous commémorons le Vidovdan comme jour de la défaite. Cette fête représente le symbole de l’esprit et de la nation, mais aussi de la foi, de l’espoir en un meilleur lendemain. Tant que nous sommes fiers de notre histoire, notre avenir est radieux ». On peut visionner ici des extraits des cérémonies à Gračanica et au « Gazimestan » et aussi des discours du patriarche Irénée, de l’évêque Athanase et du prince Alexandre.

Source

Print Friendly, PDF & Email
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski