21/09/2017
Actualités
Page d'accueil > Actualités > Séjour de l’icône myroblite de la Mère de Dieu dite « de l’attendrissement » en Géorgie
Séjour de l’icône myroblite de la Mère de Dieu dite « de l’attendrissement » en Géorgie

Séjour de l’icône myroblite de la Mère de Dieu dite « de l’attendrissement » en Géorgie

Avec la bénédiction du métropolite de Bordjomi et Bakuriani Séraphim (Djodjua), l’icône miraculeuse et myroblite de la Mère de Dieu dite « de l’attendrissement » (« Oumilénié ») est venue à Bordjomi. Cette icône est une copie exacte de celle devant laquelle priait saint Séraphim de Sarov. Celui-ci est très vénéré en Géorgie. Le métropolite, le clergé et les fidèles ont accueilli l’icône au chant des prières, avec grand amour et piété, sur la place Roustaveli, où a été célébré un office d’intercession. Le métropolite Séraphim a déclaré : « Le nom de cette icône est connu dans tout le monde orthodoxe. L’icône vient de la ville où est né et a grandi saint Séraphim de Sarov. Elle a séjourné en Grèce, en Roumanie, et Bulgarie et encore dans d’autres pays. Elle est pour la première fois en Géorgie et à Borjomi. Nous sommes très contents. Nous croyons que la grâce de cette icône bénira notre ville et toute la Géorgie ». Le prêtre qui accompagnait l’icône a ajouté : « Cette icône exsude du myron (huile parfumée) depuis 15-16 ans déjà. Nombreux sont ceux qui sont guéris, les miracles sont innombrables ». L’icône a été apportée à l’église Saint-Nicolas. Le flux des fidèles n’a pas cessé jusque dans la nuit profonde. Elle restera une semaine dans cette église. Cette icône est en fait une reproduction de l’icône « de l’attendrissement » qui se trouvait dans un calendrier, acheté par une fidèle en 1994 dans un magasin à Lokot, dans la région de Briansk, en Russie. En 1999, elle dégagea subitement un fort parfum, et la fidèle l’encadra, puis fit venir un prêtre pour célébrer l’acathiste à la Mère de Dieu devant elle. Depuis lors, l’icône ne cesse d’exsuder du myron, à l’exception de la période du Grand Carême. On peut visionner un court film vidéo de l’arrivée de l’icône à Borjomi, commenté en géorgien.

Source

Print Friendly, PDF & Email
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski