15 octobre
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

15 octobre

Saint Lucien, prêtre à Antioche, martyr à Nicomédie (312) ; saint Barsès, évêque d’Édesse, confesseur (378) ; saint Sabin, évêque à Chypre (Vème s.) ; saint Antioche, évêque de Lyon (vers 500) ; saint Cannat, évêque de Marseille (VIème s.) ; saint Léonard, abbé près du Mans (575) ; saint Savin, évêque de Catane (760) ; saint Euthyme de Thessalonique (898) ; saint Jean, évêque de Souzdal (1373) ; saint Lucien, hiéromartyr des Grottes de Kiev (1243) ;  saints néomartyrs de Russie : Athanase, évêque de Kovrov, confesseur (1962) ; Syméon (Konioukhov), prêtre (1918) ; Démètre (Kassatkine) (1942).

SAINT ATHANASE, ÉVÊQUE DE KOVROV, CONFESSEUR

Le saint hiérarque Athanase, évêque de Kovrov, dans le monde Serge Grigorievitch Sakharov, naquit le 2 juillet 1887 dans la province de Tambov. Lorsque l’enfant était âgé de deux ans, il perdit son père. Sa mère l’éleva dans la piété, le protégeant de toute influence mauvaise du monde. Serge Sakharov effectua ses études au séminaire de Vladimir, puis à la faculté théologique de Moscou. En 1912, il prononça ses vœux monastiques, recevant le nom d’Athanase, puis fut ordonné au diaconat et à la prêtrise. Le hiéromoine Athanase enseigna la théologie pastorale, l’homélitique et la science liturgique au séminaire. En 1917-1918, il fut membre du Concile Local de l’Église orthodoxe russe et prit part à la rédaction de l’office de tous les Saints de la Terre russe, qu’il corrigea et compléta durant toute sa vie, et ce même en prison. En 1921, il fut sacré évêque de Kovrov. En 1922, alors que le pouvoir soviétique voulait s’emparer des objets liturgiques en métaux précieux, le saint appela les fidèles à ne pas renier le Christ et à défendre les objets saints et les saintes reliques. Aussi fut-il arrêté et envoyé en exil dans le grand Nord. De retour chez lui en 1925, il fut arrêté pour avoir refusé d’abandonner son diocèse. C’est alors que commença le chemin de Croix du saint hiérarque : prisons (Vladimir, Moscou, Zyriansk, Touroukhansk), les camps (Solovki, mer Blanche, Onejsk, Marinsk, Mordovie). À Solovki, S. Athanase fut contaminé par le typhus et resta en vie par miracle. Malgré les circonstances, l’évêque observait strictement les carêmes. Au début de la seconde guerre mondiale, il fut envoyé dans les camps de la province d’Arkhangelsk, étant astreint à accomplir le trajet à pied en portant ses bagages. Il résulta de ce pénible voyage et du manque de nourriture que le hiérarque fut affaibli à ce point, qu’il se préparait à mourir, mais la Providence le maintint en vie. En 1942, il fut envoyé à Moscou, où il subit une trentaine d’interrogatoires d’une durée de quatre heures chacun, et ce toujours la nuit. Une fois, l’épreuve dura neuf heures entières. Malgré toutes ces pressions, le hiérarque ne dénonça jamais quiconque. En 1954, le saint confesseur écrivait dans son autobiographie : « Le 27 juin 1954, je suis devenu évêque il y a 33 ans. Durant cette période, je n’ai exercé mes fonctions diocésaines que durant 33 mois… » En 1954, le hiérarque fut « libéré » et envoyé dans une maison pour invalides destinés aux anciens détenus. Ce n’est qu’en 1955 qu’il reçut la permission de s’installer dans une localité dans la province de Vladimir, n’étant toutefois autorisé à célébrer à l’église qu’après s’y être enfermé. Malgré sa faiblesse corporelle et la maladie, le saint continuait à travailler pour le bien de l’Église. Beaucoup de fidèles lui demandaient des conseils. Il recevait jusqu’à 800 lettres par an, entretenant une correspondance avec de nombreux anciens détenus, faisant siennes leurs afflictions. À ceux qui sombraient dans le désespoir, le hiérarque écrivait : « Le jugement de Dieu n’est pas celui des hommes… Sur la balance de la justice de Dieu, un seul mouchoir humecté par les larmes de pénitence l’emporte sur tous nos péchés, à l’instar du larron… Le désespoir est pire que tous les autres péchés ». Le hiérarque lui-même, quelles que fussent les circonstances, ne perdait jamais le sentiment de gratitude envers Dieu. Etant resté à peine vivant après les tortures, retenant les soupirs, il disait souvent à ses proches : « Allons, prions, louons Dieu ! » Grand liturgiste, le saint écrivit un certain nombre d’études sur les offices, notamment sur la commémoration des défunts dans l’Église orthodoxe, qui est certainement l’ouvrage le plus exhaustif qui existe sur le sujet. Il rédigea également les textes des offices d’un grand nombre de saints russes, 268 mégalynaires, des offices d’intercession pour les différentes circonstances. Le saint disait à ce propos que « l’on doit célébrer des offices d’action de grâces à chaque fois que nous recevons l’un ou l’autre bienfait de Dieu (…) Le flot des miséricordes divines est sans limites. Le Seigneur les déverse sur nous, peut-on dire, à chaque pas, dans des grandes choses, et, le plus souvent dans des petites, quotidiennes, que nous n’apprécions pas et que nous ne remarquons pas. Si nous disons merci aux gens pour un petit service et à chaque fois, il convient d’autant plus de rendre grâce à Dieu qui accorde d’innombrables miséricordes, et ce en particulier lorsque nous faisons le bilan de ce que nous avons vécu dans la journée. Pour cette raison, il convient d’ajouter quotidiennement aux prières du soir notre action de grâce ». Nombreux furent ceux qui reçurent immédiatement l’aide divine par les prières du saint. Le 28 octobre 1962, le saint hiérarque Athanase reposa dans le Seigneur après que lui fussent apparus les saints russes, à la rédaction de l’office desquels il avait consacré toute sa vie très éprouvée.

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire du saint martyr Lucien, ton 4

Ton Martyr, Seigneur, pour le combat qu’il a mené * a reçu de toi, notre Dieu, la couronne d’immortalité; * animé de ta force, il a terrassé les tyrans * et réduit à l’impuissance l’audace des démons; * par ses prières sauve nos âmes, ô Christ notre Dieu.

Kondakion du saint martyr Lucien, ton 2

Dans l’ascèse tu brillas tout d’abord * et par le martyre ensuite resplendis: * aussi, tel un astre resplendissant, * nous te glorifions par nos cantiques, Lucien. * Intercède sans cesse auprès de Dieu pour nous tous.

Kondakion de saint Athanase de Kovrov, ton 3

En ce jour, Athanase le hiérarque, le confesseur du Christ et le juste, se réjouit dans la lumière sans couchant du Royaume de gloire et dans l’assemblée des saints russes il chante d’une voix toute harmonieuse le chant de victoire, priant instamment pour nous le Dieu Trinitaire éternel.

ÉPITRE DU JOUR

Ph I, 20-27

Selon ma ferme attente et mon espérance que je n’aurai honte de rien, mais que, maintenant comme toujours, Christ sera glorifié dans mon corps avec une pleine assurance, soit par ma vie, soit par ma mort ; car Christ est ma vie, et la mort m’est un gain. Mais s’il est utile pour mon œuvre que je vive dans la chair, je ne saurais dire ce que je dois préférer. Je suis pressé des deux côtés : j’ai le désir de m’en aller et d’être avec Christ, ce qui de beaucoup est le meilleur ; mais à cause de vous il est plus nécessaire que je demeure dans la chair. Et je suis persuadé, je sais que je demeurerai et que je resterai avec vous tous, pour votre avancement et pour votre joie dans la foi,

afin que, par mon retour auprès de vous, vous ayez en moi un abondant sujet de vous glorifier en Jésus Christ. Seulement, conduisez-vous d’une manière digne de l’Évangile de Christ, afin que, soit que je vienne vous voir, soit que je reste absent, j’entende dire de vous que vous demeurez fermes dans un même esprit, combattant d’une même âme pour la foi de l’Évangile.

ÉVANGILE DU JOUR

Lc VI, 12-19

En ce temps-là, Jésus se rendit sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu. Quand le jour parut, il appela ses disciples, et il en choisit douze, auxquels il donna le nom d’apôtres : Simon, qu’il nomma Pierre ; André, son frère ; Jacques ; Jean ; Philippe ; Barthélemy ; Matthieu ; Thomas ; Jacques, fils d’Alphée ; Simon, appelé le zélote ; Jude, fils de Jacques ; et Judas Iscariot, qui devint traître. Il descendit avec eux, et s’arrêta sur un plateau, où se trouvaient une foule de ses disciples et une multitude de peuple de toute la Judée, de Jérusalem, et de la contrée maritime de Tyr et de Sidon. Ils étaient venus pour l’entendre, et pour être guéris de leurs maladies. Ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs étaient guéris. Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

29 octobre Vivre avec l'Église 58263

29 octobre Sainte Anastasie la Romaine, vierge, martyre à Rome (III) ; saint Abramios, reclus, et sa nièce sainte Marie, dans la région d’Ede...

16 octobre (ancien calendrier)/29 octobre (nouveau) Vivre avec l'Église 58261

16 octobre (ancien calendrier)/29 octobre (nouveau) Saint Longin le Centurion qui était près de la croix du Christ, martyr en Cappadoce; saint Long...

Le reconfinement et les cultes À la Une 178168

Aujourd’hui, deux heures avant l’allocution du président de la République, le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin a informé par visio-con...

Bertrand Vergely : « Le souffle de l’Esprit » – 26 octobre 2020 À la Une 178159

La 8e conférence de Bertrand Vergely : « Le souffle de l’Esprit » du huitième cycle de conférences de Bertrand Vergely, « ...

Les fresques du monastère de Saint-Sauveur-in-Chora de Constantinople « disparaissent » À la Une 178150

À quelques jours de l’ouverture du monastère historique du Saint-Sauveur-in-Chora de Constantinople  pour le namaz, la prière musulmane, le journal...

28 octobre Vivre avec l'Église 58236

28 octobre Protection de la Mère de Dieu (dans l’Église de Grèce seulement, voir 1er octobre). Sainte Parascève, martyre (III). Saint Térence et so...

15 octobre (ancien calendrier)/28 octobre (nouveau) Vivre avec l'Église 58234

15 octobre (ancien calendrier)/28 octobre (nouveau) Saint Lucien, prêtre à Antioche, martyr à Nicomédie (312) ; saint Barsès, évêque d’Édesse, conf...

L’Église de Jérusalem fête le retour des reliques de saint Sabbas le Sanctifié Actualités 178137

Le lundi 26 octobre 2020, le Patriarcat de Jérusalem a célébré la commémoration du retour des saintes reliques de notre saint père Sabbas le Sancti...

Le métropolite de Kykkos (Église de Chypre) : « Le patriarche Bartholomée doit convoquer un conci... À la Une 178124

Le métropolite de Kykkos Nicéphore (Église orthodoxe de Chypre) considère que l’octroi du Tomos à l’Église orthodoxe d’Ukraine du métropolite Épiph...

Fête solennelle de saint Dimitri à Thessalonique Actualités 178120

La célébration solennelle de la fête de saint Dimitri, protecteur de la ville de Thessalonique, a eu lieu le 26 octobre 2020, en la basilique qui p...

Environ 300 000 Roumains ont pour prénom « Dimitri » À la Une 178116

Environ 300 000 Roumains ont pour fête onomastique la Saint Dimitri. 246 838 sont des hommes et 35 408 sont des femmes. Pour ce qui concerne celles...

Funérailles du métropolite Théodose, ancien primat de l’OCA (+vidéo) À la Une 178112

Le vendredi matin 23 octobre, le métropolite Théodose, ancien primat de l’Église orthodoxe d’Amérique, a été inhumé au monastère orthod...