16 juillet
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

16 juillet
Saint Athénogène, évêque de Pidachtoé, et ses dix disciples, martyrs à Sébaste (vers 311) ; saint martyr Domnin (IIIème s.) ; saint Paul, saintes Valentine et Chionie, martyrs (308) ; saint Antiochus, médecin, martyr en Cappadoce (IVème s.) ; sainte martyre Julie de Corse (440) ; saint Généroux, abbé en Poitou (VIème s.) ; saint martyr Hélier (VIème s.) ; mémoire des Pères des six premiers Conciles Œcuméniques. Saints nouveaux martyrs de Russie : Bienheureuse Matrone d’Anemniasevo, confesseur (1936), hiéromartyr Jacques, archevêques de Barnaoul et avec lui Pierre Gavrilov et Jean Mojirine, prêtres, Théodore Nikitine, moine (1937) ; Ardalion Ponomarev (1938).

SAINT ATHÉNOGÈNE
Alors que la persécution déclenchée par Dioclétien et continuée par Galère faisait rage dans tout l’Empire (vers 305), invitant les enfants à livrer leurs parents et répandant partout le sang et la terreur, le gouverneur Philémaque fit son entrée dans la ville de Sébaste, en Petite Arménie, précédé d’un cortège de prêtres païens et de joueurs de flûtes et de cymbales. Aussitôt installé à son tribunal, un héraut proclama que toute la population devait se présenter pour sacrifier aux dieux de l’empereur. Mais la foule répondit d’une seule voix : « Nous sommes chrétiens, et nous ne sacrifierons pas aux idoles ! » Un grand massacre s’en suivit, présentant à Dieu une cohorte de valeureux martyrs. Un certain Nicolas rapporta alors au gouverneur que le chorévêque Athénogène, qui demeurait dans un monastère à Pidachtoé , encourageait la population à résister aux édits de l’empereur. Un détachement de soldats fut envoyé au monastère et n’y trouvant pas le saint, ils arrêtèrent ses dix disciples , qu’ils emmenèrent à Sébaste chargés d’entraves. Le gouverneur les fit jeter en prison et ordonna de retrouver leur maître. En revenant au monastère, le lendemain, saint Athénogène chercha partout ses disciples et, avec larmes, il éleva une prière vers Dieu. La biche qui avait été élevée depuis sa naissance au monastère, s’approcha alors du saint, lui baisa les pieds et prenant une voix humaine elle lui révéla qu’ils avaient été arrêtés par les soldats et emmenés à Sébaste pour y être martyrisés. Le saint bénit l’animal et s’empressa de se rendre en ville. Parvenu devant le tribunal, il cria au tyran qu’il allait attirer sur lui-même la colère divine pour toutes les épreuves qu’il infligeait aux chrétiens. Aussitôt mis en prison, Athénogène retrouva avec joie ses disciples et les encouragea à persévérer jusqu’au terme du combat, afin de prendre place au festin auquel le Christ les avait conviés. Le lendemain, ils comparurent devant Philémaque qui leur promit de les livrer à d’horribles supplices, comme les autres chrétiens qui les avaient précédés, s’ils refusaient de sacrifier. Le saint évêque répondit que ces bienheureux martyrs dansaient maintenant avec les anges, et qu’ils n’avaient qu’un désir : les rejoindre. Le gouverneur fit étendre les disciples du saint sur le chevalet et ordonna à ses hommes de leur lacérer les flancs. Comme ils restaient inflexibles et invectivaient le tyran sous la torture, ils furent décapités et gagnèrent ainsi le Paradis. On fit approcher Athénogène, et Philémaque lui dit : « Où est ton Christ ? Pourquoi n’est-il pas venu délivrer tes compagnons ? » Le saint fut à son tour exposé sur le chevalet et frappé sur les côtes. Sous les coups, il criait : « C’est en toi, Seigneur, que j’ai mis mon espérance. Sauve-moi dans ta miséricorde. » Une voix se fit alors entendre des cieux : « Prends courage, mon élu, et ne crains pas, car Je suis avec toi pour te garder. » Comme les bourreaux restaient paralysés, Philippe, le conseiller du gouverneur, s’écria : « Je t’avais bien dit que c’est un mage. Débarrasse-nous rapidement de lui ! » Philémaque prononça la sentence de mort, mais à la requête du saint, il consentit que l’exécution ait lieu dans son monastère. Dès que le cortège parvint en vue du monastère, la biche accourut pour se prosterner aux pieds du saint. Athénogène lui dit : « Tu as été privée des frères et bientôt tu le seras de celui qui t’a élevée. Que Dieu accorde à ta progéniture de ne jamais tomber sous les traits des chasseurs, à la condition toutefois que tu offres chaque année un de tes faons, pour être offert en sacrifice le jour de notre mémoire. » Et il la renvoya en paix en la bénissant. Il adressa ensuite une prière à Dieu en faveur de ceux qui célébreront sa mémoire et, après avoir reçu d’en haut la réponse à sa requête, il inclina la nuque sous le glaive pour aller rejoindre ses disciples dans la joie du Banquet céleste. Le vœu du saint fut exaucé et par la suite, chaque année quand on célébrait sa mémoire, au moment de la lecture de l’évangile à la Liturgie, une biche entrait dans l’église portant un faon qu’elle déposait au pied de l’autel. Les chrétiens immolaient ensuite l’animal et le mangeaient à la gloire de Dieu, et en l’honneur de saint Athénogène.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire ton 3:
Après avoir reçu la sainte onction, tu témoignas pour le Verbe divin, Athénogène, en luttant fermement et de tes disciples lui offris en oblation la dizaine sacrée; avec eux intercède pour qu’à tes chantres soient accordés le pardon de leurs fautes et la grâce du salut.

Kondakion, ton 3
Comme palme ayant fleuri en l’ascèse tout d’abord, tu t’es ensuite élevé comme cèdre par tes exploits, conduisant vers le Christ un groupe de martyrs par tes divins enseignements; Athénogène, hiéromartyr trois fois heureux, avec eux, nous les fidèles, nous te vénérons.

ÉPITRE DU JOUR
1Cor. IX, 13-18
Ne savez-vous pas que ceux qui remplissent les fonctions sacrées sont nourris par le temple, que ceux qui servent à l’autel ont part à l’autel ? De même aussi, le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent l’Évangile de vivre de l’Évangile. Pour moi, je n’ai usé d’aucun de ces droits, et ce n’est pas afin de les réclamer en ma faveur que j’écris ainsi ; car j’aimerais mieux mourir que de me laisser enlever ce sujet de gloire. Si j’annonce l’Évangile, ce n’est pas pour moi un sujet de gloire, car la nécessité m’en est imposée, et malheur à moi si je n’annonce pas l’Évangile ! Si je le fais de bon cœur, j’en ai la récompense ; mais si je le fais malgré moi, c’est une charge qui m’est confiée. Quelle est donc ma récompense ? C’est d’offrir gratuitement l’Évangile que j’annonce, sans user de mon droit de prédicateur de l’Évangile.

ÉVANGILE DU JOUR
Matth. XVI, 1-6
Les pharisiens et les sadducéens abordèrent Jésus et, pour l’éprouver, lui demandèrent de leur faire voir un signe venant du ciel. Jésus leur répondit : Le soir, vous dites : Il fera beau, car le ciel est rouge ; et le matin : Il y aura de l’orage aujourd’hui, car le ciel est d’un rouge sombre. Vous savez discerner l’aspect du ciel, et vous ne pouvez discerner les signes des temps. Une génération méchante et adultère demande un miracle ; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui de Jonas. Puis il les quitta, et s’en alla. Les disciples, en passant à l’autre bord, avaient oublié de prendre des pains. Jésus leur dit : Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens et des sadducéens.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Metropolitan of France will not be a candidate for the Archdiocese of America

Metropolitan Emmanuel of France is no longer among the candidates for the Archdiocese of America.

Le métropolite de France Emmanuel n’est pas candidat au poste d’archevêque de l&rsquo... À la Une

Le métropolite Emmanuel de France ne figure plus parmi les candidats au poste d'archevêque de l'archidiocèse d'Amérique (Patriarcat de Constantinop...

Message of unity from the Orthodox Primates of the Middle East Middle East

The Primates of the Orthodox Churches of the Middle East, Theodore II of Alexandria, John Χ of Antioch, Theophilos III of Jerusalem and Chrysostomo...

Suisse : « Les orthodoxes serbes se créent une chapelle à eux » Revue de presse

A Lausanne, la communauté orthodoxe serbe célèbre dans un temple de l’Église réformée vaudoise.

L’Église orthodoxe ukrainienne craint d’être privée de ses églises pour célébrer la Pâques À la Une

Le Département des relations extérieures de l’Église orthodoxe ukrainienne (Patriarcat de Moscou) nous a fait parvenir un communiqué en français, p...

April 8 (old calendar) / April 21 (new)

April 8 (old calendar) / April 21 (new) Great Lent Fish allowed ENTRY OF OUR LORD INTO JERUSALEM. Palm Sunday  Holy Apostles of the Seventy: Herodi...

April 21

April 21 Great Lent Fish allowed ENTRY OF OUR LORD INTO JERUSALEM. Palm Sunday . Hieromartyr Januarius, Bishop of Benevento, and his companions: Fe...

8 avril (ancien calendrier) / 21 avril (nouveau) Vivre avec l'Église

8 avril (ancien calendrier) / 21 avril (nouveau) GRAND CARÊME – DIMANCHE DES RAMEAUX Dispense de poisson Saints Hérodion, Agabus, Asyncrite, Rufus,...

21 avril Vivre avec l'Église

21 avril GRAND CARÊME – DIMANCHE DES RAMEAUX Dispense de poisson Saint Janvier, évêque de Bénévent en Italie et ses compagnons, saints Procule, Sos...

Book presentation: Wanderings (1723-1747), by Vasiliy Grigorovich-Barsky

Vassili Grigorovich-Barski, Pérégrinations [Wanderings] (1723-1747). Translated from the Russian by Myriam Odayski, Foreword by Pierre Gonneau, Aft...

Mount Sinai Monastery has its ancient Christian manuscripts being digitized Middle East

A Greek team has been taking pictures of thousands of fragile manuscripts from Mount Sinai Monastery

Meeting of the Primates of the Orthodox Churches in the Middle East Middle East

Their Holinesses and Beatitudes, the Primates of the Orthodox Churches in the Middles East, held a meeting that gathered Theodoros II, Patriarch of...