19 juin (ancien calendrier) / 2 juillet (nouveau)
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

19 juin (ancien calendrier) / 2 juillet (nouveau)

Carême des saints Apôtres
Dispense de poisson

Saint Jude, frère du Seigneur, apôtre (vers 80) ; saint Zosime, martyr en Pisidie (IIème s.) ; saint Païssios le Grand, moine en Égypte (Vème s.) ; saint Innocent, évêque du Mans (543) ; saint Déodat (ou Dié, ou Didier), évêque de Nevers puis ermite dans les Vosges (679) ; saint Barlaam de Vaga (1462) ; saint Job, patriarche de Moscou (1607) ; Saint Jean de Changhaï (1966).

SAINT APÔTRE JUDE

Saint Jude, frère du SeigneurLe saint Apôtre Jude était frère de Jacques, José et Simon, fils du premier mariage de Joseph (Mt 13, 55) ; il était par conséquent appelé « frère » de notre Seigneur. Compté au nombre des Douze Apôtres, il suivit le Christ pendant sa prédication, en Galilée et en Judée, et lors de la dernière Cène, il demanda au Seigneur : « Comment se fait-il Seigneur que Tu doives te manifester à nous et non pas au monde ? » Jésus lui répondit : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera et nous viendrons vers lui et nous ferons notre demeure en lui » (Jn 14, 22). Après la Pentecôte, ayant reçu le Saint-Esprit et animé de zèle divin, Jude prêcha l’Évangile jusqu’en Mésopotamie. Il illuminait les âmes par sa parole et guérissait les corps par sa prière, pour attester que la puissance de Dieu était vraiment avec lui. Il poursuivit ses périples jusqu’en Arménie et, parvenu au mont Ararat, il fut pendu par les païens qui le percèrent de flèches, lui procurant ainsi la couronne de gloire du martyre. Dans son Épître, qui fut très tôt rangée parmi les Écritures canoniques, le saint Apôtre Jude stigmatise les faux docteurs et les hérétiques qui s’introduisaient dans les réunions des chrétiens pour y répandre leurs erreurs. Leur conduite débauchée était la meilleure preuve de la fausseté de leur enseignement, et l’Apôtre, annonçant qu’ils seront châtiés par Dieu, recommande aux fidèles de leur résister en se fondant sur la vraie foi transmise une fois pour toute par les Apôtres. Ainsi édifiés, priant dans le Saint-Esprit et gardant la charité, les chrétiens pourront, dans l’Église, recevoir la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ pour la vie éternelle. La femme de saint Jude, Marie, lui donna une descendance, assurant ainsi la continuité de la lignée du Seigneur. On rapporte que l’empereur Domitien (96), voulant exterminer tous les descendants de David, afin que les Juifs n’eussent plus d’espérance en leur Messie, fit arrêter les deux petits-fils de Jude, sur la dénonciation des hérétiques. À la question de l’empereur sur leurs biens, ils répondirent qu’ils se partageaient une modeste terre, qu’ils cultivaient eux-mêmes et, pour attester leurs dires, ils montrèrent leurs mains calleuses et couvertes de durillons. Le souverain les interrogea ensuite sur le Christ et son royaume. Ils répliquèrent que ce Royaume n’est pas de ce monde, mais qu’il est céleste et qu’à la fin des siècles, le Christ reviendra en gloire pour en prendre possession et pour juger les vivants et les morts. Rassuré, Domitien les renvoya libres et fit cesser la persécution. Ces deux saints, honorés par la communauté chrétienne comme martyrs et parents du Seigneur, jouirent d’une grande autorité dans les premiers temps de l’Église, sans toutefois porter préjudice au pouvoir des évêques installés par les Apôtres ; ils vécurent jusque sous Trajan.
(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire du saint apôtre ton 1
Te sachant de la famille du Christ, saint Jude, et son ferme Témoin, saintement nous te célébrons, toi qui as détruit l’erreur et gardé sans faille la foi; et nous trouvons par tes prières le pardon de nos péchés en ce jour où nous fêtons ta mémoire sacrée.

Tropaire de saint Païssios le Grand, ton 4
L’apogée des moines, l’ange dans la chair, l’homme incorporel, ayant sa demeure dans les cieux, le divin Païssios, au jour de sa mémoire sacrée, célèbre cette fête avec nous, procurant divine grâce aux affligés; c’est pourquoi nous le glorifions de tout cœur.

Tropaire de saints Jean de Changhaï, ton 5
Ton soin pour ton troupeau en exil préfigura les prières que tu élèves pour le monde entier ; c’est ce que nous croyons en ayant connu ton amour, ô Jean saint hiérarque et thaumaturge. Tout sanctifié par Dieu, grâce à la célébration des très-purs Mystères par lesquels tu fus toujours affermi, tu t’es hâté vers ceux qui souffraient, ô guérisseur très-consolant. Hâte-toi aussi maintenant pour nous aider, nous qui te vénérons de tout notre cœur.

Kondakion du saint apôtre, ton 4
D’une illustre racine tu as surgi pour nous comme rameau par Dieu donné, Apôtre frère de Dieu, toi qui as vu le Seigneur de tes yeux et qui prêchas le Christ très sagement, nourrissant des fruits de ta parole le monde entier et enseignant, comme initié de la grâce, la véritable foi du Seigneur.

Kondakion de saint Païssios le Grand, ton 8
Comme parure du désert et son divin protecteur, comme cime des moines et modèle de sainteté nous te disons bienheureux, toi le serviteur de Dieu: dès l’enfance tout entier tu lui fus consacré et tu as vécu en conformité avec ta vocation; c’est pourquoi nous te chantons: réjouis-toi, vénérable Païssios.

Kondakion de saint Jean de Changhaï, ton 4
Toi qui suivis le Christ, le Chef des pasteurs, tu t’avéras très-excellent parmi les hiérarques, sauvant tes ouailles de la perdition athée, et leur préparant un havre serein ; ayant le souci constant de tes ouailles, tu soignas leurs maladies de l’âme et du corps, et pour nous qui maintenant accourons à tes vénérables reliques, ô père Jean, prie le Christ Dieu, afin que nous sauvions nos âmes dans la paix.

ÉPÎTRE DU JOUR

Rom. VII, 14-VIII, 2

Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle ; mais moi, je suis charnel, vendu au péché. Car je ne sais pas ce que je fais : je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais. Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne. Et maintenant ce n’est plus moi qui le fais, mais c’est le péché qui habite en moi. Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair : j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi. Je trouve donc en moi cette loi : quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur ; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ?… Grâces soient rendues à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur !… Ainsi donc, moi-même, je suis par l’entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché. Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ. En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort.

ÉVANGILE DU JOUR

Matth.  X, 9-15

Ne prenez ni or, ni argent, ni monnaie, dans vos ceintures; ni sac pour le voyage, ni deux tuniques, ni souliers, ni bâton; car l’ouvrier mérite sa nourriture. Dans quelque ville ou village que vous entriez, informez-vous s’il s’y trouve quelque homme digne de vous recevoir; et demeurez chez lui jusqu’à ce que vous partiez. En entrant dans la maison, saluez-la; et, si la maison en est digne, que votre paix vienne sur elle; mais si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne à vous. Lorsqu’on ne vous recevra pas et qu’on n’écoutera pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds. Je vous le dis en vérité: au jour du jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins rigoureusement que cette ville-là.

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne

Beside an anthology on Cistercian texts, Emma Cazabonne has translated and published articles on Cistercian spirituality, the Middle Ages, and Orthodoxy. She converted to Orthodoxy in 2008. Her husband is an Orthodox priest. If you are interested in having your book translated into French, she can be contacted here https://wordsandpeace.com/contact-me/

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Paris : les funérailles de Nicolas Grekoff Actualités 120417

L’office des funérailles de Nicolas Grekoff sera célébré en l’église Saint-Séraphin de Sarov à Paris (91, rue Lecourbe, 15e) lundi 21 o...

L’archiprêtre Nicolas Savvopoulos : « Un coup d’État synodal s’est produit durant l’Assemblée des... À la Une 120413

Dans une interview à Romfea, l’archiprêtre Nicolas Savvopoulos, ancien représentant de l’Église de Grèce auprès de l’Union européenne, affirme qu’i...

Cérémonie du Dies Academicus de l’Institut d’études supérieures en théologie orthodoxe à Chambésy Actualités 120383

La cérémonie traditionnelle du Dies academicus de l’Institut d’études supérieures en théologie orthodoxe a eu lieu jeudi 17 octobre 2019 au Centre ...

Rapport de l’archevêque Jérôme au Saint-Synode de l’Église de Grèce À la Une 120314

Nous vous proposons ci-dessous le texte complet du rapport présenté lors de la réunion spéciale du Saint-Synode qui a eu lieu le samedi 12 octobre ...

18 octobre Vivre avec l'Église 58016

Jour de jeûne 18 octobre Saint Luc, évangéliste (I) ; saint Marin l’ancien, martyr en Cilicie (IV) ; saint Julien, moine au Mont Sinaï (IV) ;...

5 octobre (ancien calendrier)/18 octobre (nouveau) Vivre avec l'Église 58014

Jour de jeûne 5 octobre (ancien calendrier)/18 octobre (nouveau) Sainte martyre Charitine d’Amasée (304), saint hiéromartyr Denis, évêque d’Alexand...

Statement of the Holy Synod of the Russian Orthodox Church 120308

On 17th October 2019, during a session of the Holy Synod of the Russian Orthodox Church, a statement was adopted concerning the situation that aros...

« Quels documents avons-nous de Maxime Kovalevsky ? » Revue du Web 120299

Sur le site Sagesse orthodoxe (dont photographie) : « Maxime Kovalevsky, grand compositeur de musique liturgique et pédagogue du chant d’Église, n’...

Le consul général des États-Unis à Thessalonique se rend au Mont Athos avant la visite du patriar... Actualités 120295

Selon les informations de l’agence Romfea, le consul général des États-Unis à Thessalonique, Gregory W. Pfleger, est arrivé sur le Mont Athos le 17...

Le métropolite Joseph a célébré un office de requiem pour la reine mère de Roumanie à Lausanne Actualités 120293

Mgr Joseph, métropolite du diocèse d’Europe occidentale et méridionale du Patriarcat de Roumanie, a célébré un office de requiem en l’église roumai...

Déclaration du 17 octobre 2019 du Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe, concernant ses relati... À la Une 120264

Le 17 octobre 2019, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe a publié une déclaration sur la situation dans l’Église orthodoxe de Grèce, suite à...

Quelles Églises suivront celle de Grèce et reconnaîtront l’autocéphalie ukrainienne ? À la Une 120256

Le site d’information grec OrthodoxTimes (anciennement Romfea) vient de publier une analyse de la situation dans le monde orthodoxe après la reconn...