26 novembre

Carême de la Nativité

Saint Alype, stylite à Andrinople (VIIème s.) ; Saint Amateur, évêque d’Autun, (IIIème s.) saint Jacques, ermite en Syrie (457); saint Stylien de Paphiagonie (Vème-VIème s.) ; saint Acace, moine du Sinaï (VI) ; Saint Basle, ermite à Verzy (620) saint Nicon le métanoïté, (vers 1000) ; saint Innocent, évêque d’Irkoutsk (1731) ; commémoration de la dédicace de l’église Saint-Georges à Kiev (1051) ; saint Georges de Chios, néo-martyr (1807) ; saints néo-martyrs de Russie : Nicolas (Zamareev), Jean (Vinogradov), Georges (Kolokolov), Nazaire (Gribkov), Basile (Agafonikov), Basile (Kolosov), Élie (Zatchateïsky), Basile (Stoudnitsyne), Daniel (Mechtchaninov), Michel (Zelentsovsky), prêtres, Tikhon (Bouzov), moine (1937), Pierre (Tsarakine) (après 1937).

SAINT INNOCENT D’IRKOUTSK

Le XVIIIème siècle fut l’époque de la naissance spirituelle de la Sibérie, due aux grands hiérarques glorifiés par l’Église : Jean de Tobolsk (†1715), Innocent d’Irkoutsk († 1731), Sophrone d’Irkoutsk († 1771) et Paul de Tobolsk († 1770). Grâce au zèle spirituel et les labeurs continuels de ces hiérarques, mais aussi des justes et ascètes de Sibérie restés inconnus, la lumière de la foi du Christ a resplendi sur les immensités de la terre sibérienne. St Innocent d’Irkoutsk naquit dans la province de Tchernigov en 1680 et reçut sa formation à l’académie ecclésiastique de Kiev, qu’il acheva en 1706. Peu après, le futur hiérarque prononça ses vœux monastiques et fut ordonné prêtre, puis enseigna à l’Académie de Moscou. A cette époque, le Saint-Synode ayant décidé d’envoyer un évêque à Pékin, ce fut le père Innocent qui fut choisi pour accomplir cette mission. Il fut donc sacré évêque « pour prêcher la parole de Dieu et répandre la piété orthodoxe d’Orient dans l’Etat chinois, où il n’y a eu aucun évêque jusqu’à présent ». Cependant, les autorités chinoises s’opposèrent à l’entrée de Mgr Innocent en Chine. En effet, la lettre du Sénat russe aux dites autorités mentionnait que l’évêque concerné « était une personnalité religieuse », lui donnant le titre de « grand seigneur ». Or, les Chinois objectèrent à cela que, dans le monde entier, seul l’empereur de Chine avait droit au titre de « grand seigneur » et que, par voie de conséquence, il ne pouvait y en avoir un autre… C’est ainsi que le hiérarque resta à Selenginsk, petite localité située près de la frontière chinoise, et ce durant trois ans, dans l’attente d’un revirement éventuel des autorités. Ne recevant plus de rétribution des autorités russes, le hiérarque et sa suite vivaient des dons et de la pêche, ou encore de travaux chez des paysans de la région. Durant toute cette période difficile, le saint trouvait consolation dans l’office Divin, mais il mit aussi à profit ce temps pour apprendre la langue mongole et commença à prêcher le christianisme dans les peuples païens. En 1727, le saint-synode de l’Eglise russe le nomma évêque d’Irkoutsk, où il œuvra beaucoup à la conversion des Bouriates, Iakoutes et Toungouses. Envers eux, le hiérarque faisait preuve de beaucoup de douceur et de délicatesse. Peu avant son trépas, il fit connaissance du sage mongol Lasan, très connu à cette époque, qui, suite à ses discussions avec le saint, reçut le baptême et devint prédicateur du christianisme. Mais ce n’étaient pas seulement les païens qui avaient besoin de la prédication du saint, mais aussi les Russes orthodoxes qui s’étaient éloignés de la foi en raison du manque d’églises dans cette vaste contrée. Aussi, St Innocent déploya tous ses efforts pour faire construire des églises. Malheureusement, le rude climat sibérien entama sérieusement la santé du saint. En automne 1731, il tomba malade et cessa de célébrer. Le 27 novembre de la même année, il reposa paisiblement dans le Seigneur, à l’âge de 51 ans. Ainsi, St Innocent ne dirigea son diocèse que quatre ans et trois mois, mais cette courte période fit bien plus que de nombreuses années de stagnation spirituelle. L’invention des reliques du saint eut lieu en 1804. Le corps, mais aussi les ornements du hiérarque étaient intacts. Le Seigneur glorifia les saintes reliques par de nombreux miracles, qui se produisent jusqu’à nos jours. En 1921, les reliques furent profanées par les bolcheviques, qui ouvrirent la tombe pour procéder à une expertise médicale détaillée. Ensuite, sous une forte escorte, les reliques furent acheminées à un lieu inconnu. On pensait alors que celles-ci étaient perdues à jamais. Néanmoins, la Providence en décida autrement. En 1990, dans des locaux attenants à l’église S. Nicolas de Iaroslavl, des reliques inconnues furent trouvées. A l’aide de l’identification réalisée par l’institut médico-légal de la ville, on parvint à la conclusion que lesdites reliques correspondaient pleinement à la description effectuée par la commission bolchevique de 1921 à Irkoutsk. Les reliques de S. Innocent, livrées à l’humidité d’un local non chauffé, sont restées intactes, par la Grâce Divine, pour la plus grande joie du peuple orthodoxe.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire de saint Alypios, ton 1

Colonne de patience, tu imitas les Pères de jadis: / dans ses souffrances Job, dans ses épreuves Joseph; / tu menas la vie des Anges incorporels en ton corps, / vénérable Père Alypios, / intercède auprès du Christ notre Dieu, / pour qu’il accorde à nos âmes le salut.

Tropaire de saint Nicon, ton 3

Lacédémone se réjouit / de posséder la divine châsse de tes reliques sacrées, / car elle est une source de guérisons / et sauve du malheur les fidèles accourant près de toi; / vénérable Père Nicon, supplie le Christ notre Dieu / de nous accorder la grâce du salut.

Tropaire de saint Innocent d’Irkoutsk, ton 3

Luminaire de l’Église très resplendissant, éclairant ce pays par les rayons de tes vertus, et glorifiant Dieu par les nombreuses guérisons de ceux qui accourent à ton tombeau, nous te prions, saint hiérarque Innocent, garde par tes prières cette cité de tous les maux et afflictions.

Kondakion de saint Nicon, ton 6

Imitant la vie des Anges, tu méprisas / les charmes de ce monde comme cendre et scories / et nous montras le chemin du repentir, / théophore et vénérable Nicon; / aussi nous te glorifions en célébrant ta mémoire à présent, / car tu es une vraie source de guérisons.

Kondakion de saint Alype, ton 8

En ce jour l’Eglise te chante et glorifie, / Alype, joyau des ascètes et fondement des vertus; / par tes prières accorde aux fidèles vénérant / avec amour tes exploits et tes luttes sacrées / la rémission de leurs funestes péchés / et la délivrance de tout chagrin, comme l’indique ton nom.

Kondakion de saint Innocent d’Irkoutsk, ton 4

Ce pasteur dont le nom est synonyme de pureté, prédicateur de la foi parmi les peuples mongols, gloire et ornement des ouailles d’Irkoutsk, nous l’acclamons avec amour nous tous les fidèles : il est le gardien de ce pays et celui qui prie pour nos âmes.

ÉPITRE DU JOUR

I Thess. II, 14-19

Vous êtes devenus les imitateurs des Églises de Dieu qui sont en Jésus Christ dans la Judée, parce que vous aussi, vous avez souffert de la part de vos propres compatriotes les mêmes maux qu’elles ont soufferts de la part des Juifs. Ce sont ces Juifs qui ont fait mourir le Seigneur Jésus et les prophètes, qui nous ont persécutés, qui ne plaisent point à Dieu, et qui sont ennemis de tous les hommes, nous empêchant de parler aux païens pour qu’ils soient sauvés, en sorte qu’ils ne cessent de mettre le comble à leurs péchés. Mais la colère a fini par les atteindre. Pour nous, Frères, après avoir été quelque temps séparés de vous, de corps mais non de cœur, nous avons eu d’autant plus ardemment le vif désir de vous voir. Aussi voulions-nous aller vers vous, du moins moi Paul, une et même deux fois ; mais Satan nous en a empêchés. Qui est, en effet, notre espérance, ou notre joie, ou notre couronne de gloire ? N’est-ce pas vous aussi, devant notre Seigneur Jésus, lors de son avènement ?

ÉVANGILE DU JOUR

Lc XI, 23-26

Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse. Lorsque l’esprit impur est sorti d’un homme, il va dans des lieux arides, pour chercher du repos. N’en trouvant point, il dit: Je retournerai dans ma maison d’où je suis sorti; et, quand il arrive, il la trouve balayée et ornée. Alors il s’en va, et il prend sept autres esprits plus méchants que lui; ils entrent dans la maison, s’y établissent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première.

À propos de l'auteur

Photo of author

Jivko Panev

Jivko Panev, cofondateur et directeur de la rédaction d'Orthodoxie.com. Producteur de l'émission 'Orthodoxie' sur France 2 et journaliste.
Lire tous les articles par Jivko Panev

Articles similaires

22 mai

5e dimanche de Pâques, de la Samaritaine Saint Basilisque, évêque de Comanes, martyr à Amasée dans le Pont (vers 312) ; commémoration du second Concile Œcuménique de Constantinople (381) ;…

9 mai (ancien calendrier) / 22 mai (nouveau)

5e dimanche de Pâques, de la Samaritaine Transfert des reliques de saint Nicolas le Thaumaturge à Bari (1087). Saint prophète Isaïe (VIIIème s. avant Jésus-Christ) ; saint martyr Christophore (vers 250) ;…

21 mai

Saints Constantin, empereur (337) et sa mère, sainte Hélène (327), égaux aux apôtres ; saint Hospice, ermite à Nice (VIème s.) ; saint Constantin, prince de Mourom (1129), et ses…

8 mai (ancien calendrier) / 21 mai (nouveau)

Saint Jean le Théologien, apôtre et évangéliste (98-117) ; saint Arsène le Grand, ermite au désert de Scété (vers 450) ; saint Arsène le laborieux (XIVème s.) et saint Pimène…

7 mai (ancien calendrier) / 20 mai (nouveau)

Jour de jeûne – dispense de poisson Commémoration de l’apparition dans le ciel de la Croix du Seigneur, à Jérusalem, en 346 ; saint Acace, centurion, martyr à Constantinople (303)…

20 mai

Jour de jeûne Saints Thallalée, Alexandre et Astère, martyrs en Phénicie (vers 284) ; saint Asclas, martyr en Égypte (vers 287) ; saint Baudile, martyr à Nîmes (IIIème s.) ;…

17 mai

Saint Andronique, apôtre, et son épouse sainte Junia (Ier s.) ; saint Tropez, martyr (Ier s.) ; saints Solocane, Panphamer et Pamphylon, guerriers, martyrs à Chalcédoine (305) ; saint Étienne,…

4 mai (ancien calendrier) / 17 mai (nouveau)

Sainte Pélagie, vierge, martyre à Tarse (vers 290) ; saint Curcodome, diacre à Auxerre (IIIème s.) saint Érasme, évêque de Formia (303) ; saint Albian, évêque d’Anée, martyr avec ses…

16 mai

Saint Théodore le Sanctifié (ou le Consacré), disciple de saint Pacôme en Égypte (368) ; saints Guy, Modeste et Crescence (env. 303) ; saint Pèlerin, premier évêque d’Auxerre, martyr (304)…

3 mai (ancien calendrier) / 16 mai (nouveau)

Saint Timothée et son épouse sainte Maure, martyrs en Égypte (298) ; saint Théodose, higoumène des Grottes de Kiev (1074) ; saint Pierre, thaumaturge, évêque d’Argos (922) ; saint Théophane,…

2 mai (ancien calendrier) / 15 mai (nouveau)

Invention des reliques de saint Athanase le Grand, archevêque d’Alexandrie (373) ; saints martyrs Exupère, son épouse sainte Zoé et leurs fils saints Cyriaque et Théodule, martyrs en Pamphilie (IIème…

15 mai

4ème dimanche de Pâques, du Paralytique Saint Pacôme le Grand, fondateur du cénobitisme en Haute-Égypte (348) ; saint hiéromartyr Euphrase, évêque, patron d’Ajaccio (Ier s.) ; saints Cassius, Victorin, Maxime…

Accueil

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour un certain nombre d’adultes qui pour des raisons diverses, n’ont

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Centenaire du rétablissement du Patriarcat serbe

La célébration du centenaire du rétablissement du Patriarcat serbe aura lieu les 14 et 15 mai 2022 à Sremski-Karlovci, l’un des trois sièges des patriarches serbes

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

13 mai

Jour de jeûne Sainte Glycérie, martyre à Héraclée, et saint Laodice, gardien de prison (vers 177) ; saint Alexandre, martyr à Rome (284-305) ; saint Onésime, évêque de Soissons (vers…

30 avril (ancien calendrier) / 13 mai (nouveau)

Jour de jeûne Saint Jacques, fils de Zébédée, apôtre, martyr (44) ; saint Maxime, martyr à Ephèse (vers 251) ; saint Donat, évêque d’Euria (Albanie) (307) ; saint Eutrope, évêque…

Seule l’Église serbe peut résoudre le statut de l’Église de Macédoine du Nord, disent les représentants des Églises bulgare et russe

Le lundi 9 mai 2022, le Saint-Synode du Patriarcat œcuménique a décidé d’entrer en communion avec l’Église orthodoxe de Macédoine du Nord, sous le nom d’« Archevêché d’Ohrid ». Selon la

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Les Églises orthodoxes se réunissent pour prier et réfléchir à la réconciliation à l’approche de la 11e Assemblée du COE

Les Églises orthodoxes se sont réunies à Chypre cette semaine pour préparer la 11e Assemblée du Conseil œcuménique des Églises (COE), mais également pour prier et réfléchir ensemble à la

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

12 mai

Saint Épiphane, évêque de Salamine à Chypre (403) ; saint Savin, archevêque de Chypre (Vème s.) ; saint Polybius de Chypre, évêque de Rinokyr en Égypte (Vème s.) ; saint…

29 avril (ancien calendrier) / 12 mai (nouveau)

Les Neuf Martyrs de Cyzique : saints Théognide, Rufus, Théostique, Antipater Artème, Magnus, Théodote, Thaumase et Philémon (IIIème s.) ; saints Diodore et Rhodopien, martyrs (305) ; saint Memmon thaumaturge…

L’Église orthodoxe russe a commenté la reconnaissance par le Patriarcat œcuménique de l’« Église d’Ohrid »

Le patriarcat de Moscou considère la reconnaissance de l’Église de Macédoine du Nord par le patriarcat de Constantinople comme une intrusion grossière et politiquement motivée dans la compétence de l’Église

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

28 avril (ancien calendrier) / 11 mai (nouveau)

Jour de jeûne Saints Jason et Sosipater, apôtres, sainte Cercyre, fille du roi Cercylien et leurs compagnons (Ier s.); saints Zenon, Eusèbe, Néon et Vital, martyrs à Corfou (Ier s.)…