6 juillet (ancien calendrier) / 19 juillet (nouveau)
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

6 juillet (ancien calendrier) / 19 juillet (nouveau)

Jour de jeûne

Saint Sisoès le Grand, ascète au désert de Scété (429) ; sainte Lucie, vierge, et ses 24 compagnons de martyre en Campanie dont : saints Antoine, Lucien, Isidore, Dion, Diodore, Apamos et Rixos (301) ; saints Archippe et Philémon ; saint Goar, ermite en Rhénanie (575) ; saints Berthier, prêtre et Athalène, diacre, martyrs en Franche Comté (764 ; saint Sisoès des Grottes de Kiev (XIIIème s.) ; saints nouveaux martyrs de Russie : moine Euthyme Liobovitchev (1931) ; moine Théodore Bogoyavlensky (1943).

SAINT SISOÈS LE GRAND

Saint Sisoès le Grand, ascète au désert de Scété (429)Ayant pris sur lui la croix du Seigneur depuis sa jeunesse, notre bienheureux Père Sisoès se retira au désert de Scété. Il progressa si rapidement dans la vertu et dans les combats ascétiques, qu’il fut bientôt considéré par tous comme le modèle du moine. Peu après la mort de saint Antoine, alors que les déserts de Scété et de Nitrie commençaient à être trop peuplés, il décida de se rendre, avec son disciple Abraham, dans la montagne intérieure, où avait vécu le grand patriarche du désert et qui se trouvait alors abandonnée à cause des incursions des barbares (vers 357). Il y demeura soixante-douze ans, suivant en tout les traces de saint Antoine . Un frère lui demanda un jour s’il était parvenu à la mesure d’abba Antoine. Il répondit : « Si j’avais l’une des pensées d’abba Antoine, je deviendrais tout entier comme du feu ; pourtant je connais un homme qui, avec peine, peut porter la pensée d’abba Antoine » . Il recevait de temps en temps des provisions d’un moine venu de Pispir ; mais il advint que ce dernier tarda pendant près de dix mois. Comme il marchait dans la montagne, Sisoès rencontra un chasseur, venu de Pharan (Sinaï), qui n’avait vu personne depuis onze mois. Le vieillard rentra alors dans sa cellule et se frappa la poitrine en disant : « Voilà, tu as pensé que tu avais fait quelque chose, mais tu n’es même pas arrivé au niveau de ce séculier ! » . Parmi les vertus qui ornaient son âme, il excellait avant tout dans l’humilité, et il enseignait à ses visiteurs qu’elle s’acquiert premièrement par l’abstinence, deuxièmement par la prière, et troisièmement en s’efforçant de se considérer en toute circonstance comme inférieur à tous les hommes. Il aimait tellement le jeûne, et était si absorbé par la prière, qu’il restait des jours entiers sans aucun souci pour la nourriture, et quand son disciple, Abraham, lui en faisait la remarque, il lui répondait avec une grande simplicité : « N’avons-nous pas mangé, mon enfant ? » L’autre lui ayant répondu que non, il disait : « Si nous n’avons pas mangé, apporte et mangeons ». Le fils d’un homme qui était venu rendre visite à l’Ancien sur la montagne, étant mort en chemin, le père, sans se troubler, l’apporta avec confiance au vieillard, et s’inclina devant lui avec son fils. Puis, il sortit. Le saint, pensant que l’enfant restait prosterné par respect, dit : « Lève-toi, va dehors ! » Sur-le-champ, le défunt se leva et sortit . S’arrêtant un jour auprès du tombeau d’Alexandre le Grand, l’Ancien contempla avec stupeur la vanité de la gloire terrestre et versa des larmes sur le sort commun de tout homme . Puis il retourna dans sa cellule, pour y persévérer dans l’attente du Seigneur. À un frère qui était tombé à plusieurs reprises dans le péché, il dit : « Relève-toi encore et encore. » — « Jusques à quand ? » demanda le frère. L’Ancien répondit : « Jusqu’à ce que tu sois saisi soit dans le bien, soit dans le péché. Car l’homme se présente au jugement dans l’état dans lequel il est trouvé ». Lorsque, ayant accompli sa course, saint Sisoès fut sur le point de mourir, alors que des Pères étaient assis autour de lui, son visage brilla soudain comme le soleil. Et il leur dit : « Voici que vient abba Antoine. » Peu après, il dit : « Voici le chœur des prophètes. » Son visage brilla avec plus d’éclat et il dit : « Voici que vient le chœur des apôtres. » Puis sa face s’illumina, et il semblait parler avec un personnage invisible. Les Pères lui ayant demandé quel était son interlocuteur, il répondit : « Voici que les anges viennent me prendre, et je les supplie de me laisser faire un peu pénitence. » Les anciens répliquèrent : « Mais tu n’as plus besoin de faire pénitence, Père. » Il répondit alors en pleurant : « En vérité je n’ai pas même conscience d’en être au commencement. » Les Pères s’émerveillèrent d’une telle humilité et comprirent qu’il avait atteint la perfection. Son visage devint alors subitement plus brillant que le soleil, et tous les assistants furent remplis de crainte. L’Ancien murmura : « Regardez, le Seigneur vient et il dit: “Apportez-moi le vase du désert” ». À ces mots, saint Sisoès remit son âme entre les mains de Dieu. Il y eut comme un éclair fulgurant et tout l’endroit fut rempli de bonne odeur.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire de saint Sisoès, ton 1

Le désert fut ta cité, dans la chair tu fus un Ange, * tes miracles signalèrent, Père Sisoès, porteur de Dieu; * par le jeûne, les veilles et l’oraison * tu as reçu les charismes du ciel * pour guérir les malades et les âmes des fidèles qui accourent vers toi. * Gloire à celui qui t’a donné ce pouvoir, * gloire à celui qui t’a couronné, * gloire à celui qui opère en tous le salut, par tes prières.

Kondakion de saint Sisoès, ton 4

Sur terre tu as paru, vénérable Sisoès, * comme un ange de l’ascèse, illuminant * de tes miracles divins * l’âme des fidèles chaque jour; * c’est pourquoi nous te glorifions avec foi.

ÉPITRE DU JOUR

Rom. XVI, 1-16

Je vous recommande Phoebé, notre sœur, qui est diaconesse de l’Église de Cenchrées, afin que vous la receviez en notre Seigneur d’une manière digne des saints, et que vous l’assistiez dans les choses où elle aurait besoin de vous, car elle en a donné aide à plusieurs et à moi-même. Saluez Prisca et Aquilas, mes compagnons d’œuvre en Jésus Christ, qui ont exposé leur tête pour sauver ma vie; ce n’est pas moi seul qui leur rends grâces, ce sont encore toutes les Églises des païens. Saluez aussi l’Église qui est dans leur maison. Saluez Épaïnète, mon bien-aimé, qui a été pour Christ les prémices de l’Asie. Saluez Marie, qui a pris beaucoup de peine pour vous. Saluez Andronicus et Junias, mes parents et mes compagnons de captivité, qui jouissent d’une grande considération parmi les apôtres, et qui même ont été en Christ avant moi. Saluez Amplias, mon bien-aimé dans le Seigneur. Saluez Urbain, notre compagnon d’œuvre en Christ, et Stachys, mon bien-aimé. Saluez Apellès, qui est éprouvé en Christ. Saluez ceux de la maison d’Aristobule. Saluez Hérodion, mon parent. Saluez ceux de la maison de Narcisse qui sont dans le Seigneur. Saluez Tryphène et Tryphose, qui travaillent pour le Seigneur. Saluez Perside, la bien-aimée, qui a beaucoup travaillé pour le Seigneur. Saluez Rufus, l’élu du Seigneur, et sa mère, qui est aussi la mienne. Saluez Asyncrite, Phlégon, Hermès, Patrobas, Hermas, et les frères qui sont avec eux. Saluez Philologue et Julie, Nérée et sa sœur, et Olympe, et tous les saints qui sont avec eux. Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser. Toutes les Églises de Christ vous saluent.

ÉVANGILE DU JOUR

Matth. XIII, 3-9

Il leur parla en paraboles sur beaucoup de choses, et il dit: Un semeur sortit pour semer. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin: les oiseaux vinrent, et la mangèrent. Une autre partie tomba dans les endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre: elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond; mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines. Une autre partie tomba parmi les épines: les épines montèrent, et l’étouffèrent. Une autre partie tomba dans la bonne terre: elle donna du fruit, un grain cent, un autre soixante, un autre trente. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne

Beside an anthology on Cistercian texts, Emma Cazabonne has translated and published articles on Cistercian spirituality, the Middle Ages, and Orthodoxy. She converted to Orthodoxy in 2008. Her husband is an Orthodox priest. If you are interested in having your book translated into French, she can be contacted here https://wordsandpeace.com/contact-me/

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

16 décembre Vivre avec l'Église 93373

ÉPITRE DU JOUR I Tim. V, 1-10 Ne réprimande pas rudement le vieillard, mais exhorte-le comme un père; exhorte les jeunes gens comme des frères, les...

Une délégation du Patriarcat œcuménique à Kiev À la Une 146457

Le métropolite Emmanuel de France, chef de la délégation du Patriarcat œcuménique, s’est rendu à Kiev avec le métropolite d’Andrinople Amphilochios...

2 décembre (ancien calendrier) / 15 décembre (nouveau) Vivre avec l'Église 93256

2 décembre (ancien calendrier) / 15 décembre (nouveau) Carême de la Nativité – Dispense de poisson Saint Habaccuc, prophète (VIIème s. av. J.- C) ;...

15 décembre Vivre avec l'Église 93254

15 décembre Carême de la Nativité – Dispense de poisson Dimanche des Ancêtres  Saint Éleuthère, évêque d’Illyrie, sa mère sainte Anthie et sa...

1er décembre (ancien calendrier) / 14 décembre (nouveau) Vivre avec l'Église 93189

1er décembre (ancien calendrier) / 14 décembre (nouveau) Carême de la Nativité Saint Nahum, prophète (vers 600 av. J.-C.) ; saint Philarète le Misé...

14 décembre Vivre avec l'Église 93187

14 décembre Carême de la Nativité Saints Thyrse, Leucius et Callinique, martyrs à Césarée de Bithynie (251) ; saints Philémon, Apollonius, Arien et...

Le chant byzantin a été inscrit au patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco À la Une 145357

Le 11 décembre, l’Unesco a inscrit le chant byzantin au patrimoine immatériel de l’humanité. « Né au début du christianisme, le chant b...

La 18e réunion de la Conférence épiscopale orthodoxe du Benelux (CEOB) Actualités 145345

La Conférence épiscopale orthodoxe du Benelux s’est réunie le 10 décembre à Bruxelles. Un compte rendu (dont la photographie ci-dessus) est e...

Discours du patriarche Cyrille de Moscou à la réunion du Haut conseil ecclésiastique sur le bilan... Actualités 145316

Le 11 décembre, le patriarche Cyrille de Moscou a prononcé le discours suivant à l’ouverture de la réunion du Haut conseil ecclésiastique. Il...

En visite officielle à Athènes, le président serbe Vučić a rencontré l’archevêque Jérôme Actualités 145311

Au cours de sa visite officielle en Grèce, le président serbe Alexandre Vučić a rencontré l’archevêque d’Athènes Jérôme le 10 décembre. Après la re...

Un entretien avec le métropolite Hilarion de Volokolamsk sur la question de la GPA Revue du Web 145301

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk a donné un entretien à Ria-Novosti sur la question de la GPA également très discutée en Russie. La version f...

« L’Icône retrouvée » Sur le web 145196

L’association fondée par le père Nicolas Lacaille (1952-2013, photographie ci-dessus), « L’Icône retrouvée« , a été relancée. Elle béné...