6 MARS (ancien calendrier) / 19 MARS (nouveau)
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

6 MARS (ancien calendrier) / 19 MARS (nouveau)

Grand Carême.
Les 42 martyrs d’Amorrée en Haute-Phrygie : saints Constantin, Bassoès, Théophile, Théodore, Calliste et leurs compagnons (vers 845) ; Invention de la sainte Croix par l’impératrice sainte Hélène (326) ; saint Arcade, évêque de Trimithonte à Chypre (vers 361) ; saint Hésychius, thaumaturge en Bithynie (vers 790) ; saint Chrodegang, évêque de Metz (766) ; saint Job-Josué d’Anzersk (1720).

SAINTS  QUARANTE-DEUX MARTYRS D’AMORRÉE

6 marsEn l’an 838, Dieu retournant son courroux contre l’empereur iconoclaste Théophile (829-842), le calife de Bagdad, à la tête d’une puissante armée de Sarrasins, remporta une éclatante victoire contre les Byzantins et vint assiéger la ville d’Amorium, en Haute Phrygie. Au bout de treize jours, il s’en empara à la faveur d’une trahison et passa au fil de l’épée tous les habitants, portant les armes ou non, ainsi que les nombreux paysans des environs qui y avaient cherché refuge. Ils n’épargnèrent que les principaux officiers, au nombre de quarante-deux, tous hommes illustres, vaillants et de noble naissance, et les emmenèrent, chargés de lourdes chaînes, en Syrie, où on les enferma dans une sombre et infecte prison. Pour toute boisson, ils n’avaient que leurs larmes et pour nourriture, ils devaient essayer de survivre avec quelques morceaux de pain avarié que leurs geôliers daignaient leur jeter de temps à autre ou que l’un d’entre eux était autorisé à mendier dans la rue. Le corps et les vêtements dévorés par la vermine, incapables de se voir les uns les autres dans l’obscurité permanente, réduits à la plus extrême faiblesse, ils n’en perdaient pas néanmoins leur vaillance et la noblesse de leur âme, en résistant à toutes les tentatives des envoyés du calife pour les faire abjurer. Celui-ci, comptant pour rien la conquête d’une ville en comparaison de celle des âmes, leur promettait d’avoir la vie sauve s’ils feignaient seulement de s’être convertis en se présentant à la prière publique avec lui. Les martyrs répondirent aux émissaires : « Feriez-vous de même si vous étiez à notre place ? » — « Certainement, répondirent les musulmans, car il n’y a rien de plus cher que la liberté. » — « Nous, répliquèrent les chrétiens, nous ne prenons pas conseil, lorsqu’il s’agit de religion, de ceux qui ne sont pas fermes dans la leur ! » Quelques jours plus tard, d’autres envoyés se présentèrent sous prétexte de leur faire l’aumône et, feignant de verser des larmes de compassion, ils essayèrent de les attirer à la religion de Mohamed, qui promet toutes sortes de plaisirs charnels dans cette vie et dans l’autre. Après avoir élevé les yeux vers le ciel et s’être armés des paroles inspirées de l’Écriture, les vaillants combattants de la Foi répondirent que de telles promesses étaient bien la preuve de la fausseté de cette religion qui soumet notre âme raisonnable, créée à l’image de Dieu, à la tyrannie de la chair. À des fakirs, religieux de l’Islam qui s’adonnent aux pratiques ascétiques et aux prières extatiques, ils répondirent avec la même assurance, en leur rappelant que Mohamed n’avait été annoncé par aucun prophète, alors que toute l’Ancienne Alliance porte témoignage de la venue de Jésus-Christ.

Les saints martyrs demeurèrent ainsi, pendant sept années entières, gardant une foi inébranlable qu’ils nourrissaient chaque jour par la récitation des Psaumes de David et des offices de l’Église aux moments prescrits, en rendant grâce à Dieu de les avoir jugés dignes d’endurer de telles épreuves pour Lui. Le 5 mars 845, la sentence de mort ayant été finalement prononcée contre eux pour le lendemain, Boïditzès, le traître qui avait livré la ville d’Amorium et avait ensuite renié le Christ, se rendit secrètement à la prison et, appelant Constantin, le secrétaire du patrice Théophile, il lui annonça la nouvelle et lui suggéra de nouveau de feindre la prière avec le calife pour échapper à la mort, sans pour cela abandonner leur conviction. Constantin repoussa l’apostat avec le signe de la Croix et, rentrant dans la prison, il annonça à son maître que leur dernière heure était proche. Celui-ci réunit alors ses compagnons et tous passèrent la nuit à chanter les louanges de Dieu. Le lendemain matin, un officier accompagné d’une forte escorte vint les tirer de prison et essaya une dernière fois de les résoudre à se joindre à la prière du calife. Ceux-ci répondirent que certes ils prieraient pour leurs ennemis, mais à la façon dont le Christ nous l’a enseigné : en implorant Dieu d’éclairer leur conscience endurcie et de les conduire à la connaissance de la Vérité. Puis ils conclurent en jetant l’anathème sur Mohamed et sur tous ceux qui le confessent comme prophète. Les soldats leur attachèrent alors les mains derrière le dos et les traînèrent comme des brebis d’abattoir jusqu’aux rives de l’Euphrate, où un grand nombre de Sarrasins s’était assemblé pour assister à l’exécution. L’officier appela alors Théodore Cratère et, rappelant à haute voix qu’étant prêtre, il avait autrefois abandonné le sacerdoce et s’était engagé dans l’armée où il avait acquis la charge très enviée de protospathaire, il lui dit : « Toi qui as porté les armes et tué des hommes, pourquoi veux-tu paraître maintenant chrétien ? Ne vaut-il pas mieux implorer le secours de Mohamed, puisque tu n’as plus d’espérance en Jésus-Christ que tu as renié ? » Théodore répondit : « C’est bien à cause de cela que je dois répandre maintenant mon sang pour Lui, afin qu’Il me pardonne mes péchés ! » Et, sur ces mots, prenant la bénédiction du patrice Théophile, il fit une courte prière et présenta sa tête au bourreau. Tous les autres le suivirent en bon ordre, ne montrant ni crainte ni mouvement d’hésitation, et ils remportèrent la couronne de la victoire en laissant les Sarrasins admiratifs devant leur courage. Par la suite, le calife fit convoquer le traître Boïditzès et dit : « S’il avait été un homme honnête, il n’aurait pas livré sa cité, et s’il avait été un bon chrétien il n’aurait pas apostasié après avoir trahi. » Et il le fit décapiter.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire, ton 5

Les célestes Puissances ont admiré / les exploits des saints Martyrs, / car dans un corps mortel ils ont triomphé noblement / de l’ennemi invisible / par la puissance de la Croix / et ils intercèdent auprès du Seigneur pour le salut de nos âmes.

Kondakion, ton 2

De couronnes d’éloges couronnons comme il se doit / les nouveaux hoplites de la foi / qui de grand cœur ont combattu pour le Christ / et pour nous intercèdent auprès de lui, / comme enceinte et remparts protégeant les chrétiens.

Lectures de l’Ancien Testament

Isaïe V, 7-16

Or la vigne du Seigneur Dieu des armées, c’est la maison d’Israël et l’homme de Juda est mon nouveau plant bien-aimé. J’ai attendu qu’il ferait la justice, et il a fait l’iniquité; et ce n’est pas la voix de l’équité mais des cris que j’entends. Malheur à ceux qui joignent maison à maison, qui rapprochent leur champ d’un autre champ, afin de prendre quelque chose au voisin ! Est-ce que vous habiterez seuls la terre? Ces choses sont venues aux oreilles du Seigneur Dieu des armées. Si nombreuses que soient vos maisons, elles seront désertes ; quoique grandes et belles, ceux qui les habitent ne seront plus. Où labourent dix paires de bœufs, on ne récoltera qu’une mesure ; et celui qui sème six artabes, n’en retirera que trois mesures. Malheur à ceux qui se lèvent le matin pour boire, et qui boivent jusqu’au soir ! Car le vin les brûlera. Au son des cithares, des harpes, des tambours et des flûtes, ils boivent du vin ; mais les œuvres du Seigneur, ils ne les considèrent pas ; les œuvres de ses mains, ils n’y font pas attention. Aussi mon peuple est-il devenu captif, parce qu’il n’a pas connu le Seigneur; et la faim et la soif en ont fait périr une multitude. Et l’enfer s’en est dilaté l’âme, et il a ouvert sa bouche pour n’en point laisser échapper; et les grands, et les riches, et les hommes en honneur, et les hommes de pestilence, y descendront. Et l’homme sera humilié, et le guerrier méprisé, et les yeux hautains se baisseront. Et le Seigneur sera exalté dans son jugement, et le Dieu saint sera glorifié dans sa justice.

Genèse IV, 8-15

Et Caïn dit à Abel son frère : Allons aux champs. Et voilà que comme ils étaient aux champs, Caïn se leva contre son frère Abel et le tua. Et le Seigneur dit à Caïn : Où est Abel ton frère? Il répondit : Je ne sais : Suis-je le gardien de mon frère ? Le Seigneur Dieu dit : Qu’as- tu fait ? Le cri du sang de ton frère a retenti de la terre jusqu’à moi. Maintenant donc, maudit sois-tu sur la terre qui a ouvert la bouche pour recueillir de ta main le sang de ton frère. Lorsque tu travailleras à la terre, elle n’emploiera pas sa force pour te faire ses dons ; tu seras gémissant et tremblant sur la terre. Caïn dit au Seigneur : mon crime est trop grand pour m’être pardonné. Si Tu me bannis aujourd’hui de la face de cette terre, je serai caché loin de Tes yeux ; je serai gémissant et tremblant sur la terre, et le premier qui me rencontrera me tuera. Le Seigneur lui dit : il n’en sera point ainsi ; tout être qui tuerait Caïn encourrait sept châtiments. Et le Seigneur Dieu mit un signe à Caïn, pour que tout être qui le rencontrerait ne le tuât point.

Proverbes V, 1-15

Mon fils, sois attentif à ma sagesse, et prête l’oreille à mes discours, afin de conserver ta pensée pure. C’est la sagesse de mes lèvres qui te fait cette recommandation : ne t’attache point à la femme trompeuse. Car le miel découle des lèvres de la femme débauchée qui, pour un temps, charmera ton palais. Mais après tu la trouveras plus amère que le fiel, et plus aiguë qu’un glaive à double tranchant. Car les pieds de la folie conduisent ceux qui l’aiment à l’enfer, en compagnie de la mort, et ses traces sont sans appui. Elle ne chemine point dans les voies de vie ; mais ses sentiers sont glissants et difficiles à suivre. Maintenant donc, ô mon fils, écoute-moi, et ne rends point vaines mes paroles. Fais que ta voie soit loin d’elle ; ne t’approche pas des portes de sa demeure. De peur qu’elle ne livre ta vie à des étrangers, et tes biens à des gens sans pitié ; de peur que des étrangers ne se rassasient de tes richesses, et que le fruit de tes labeurs ne s’en aille dans la maison d’autrui ; et tu te repentirais à ton dernier jour, quand les chairs de ton corps seraient consumées, et tu dirais Pourquoi ai-je haï la discipline, et pourquoi mon cœur a-t-il éludé les réprimandes ? Je n’ai point écouté la voix de celui qui me corrigeait et m’enseignait, et je ne lui ai point prêté l’oreille. J’ai failli être en butte à tous les maux, au milieu de l’assemblée et de la communauté. Bois des eaux de tes vases et des sources de ton puits.

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne

Beside an anthology on Cistercian texts, Emma Cazabonne has translated and published articles on Cistercian spirituality, the Middle Ages, and Orthodoxy. She converted to Orthodoxy in 2008. Her husband is an Orthodox priest. If you are interested in having your book translated into French, she can be contacted here https://wordsandpeace.com/contact-me/

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

« This year, Wimbledon has become Orthodox » 112101

« This year, Wimbledon has become Orthodox, » wrote Bishop Ignatie of Huşi, about Simona Halep and Novak Djoković who won the London tennis tournam...

For the first time, the relics of holy Prince Peter and Princess Febronia, protectors of the Chri... 112098

For the first time, the relics of holy Prince Peter and Princess Febronia were transported from Murom to Moscow.

Metropolitan Theodosius of Kananga Visited a Parish in Kasaï-Central (Congo) 112096

Metropolitan Theodosius of Kananga visited the parish of Tsisoui in Kasaï-Central (Democratic Republic of Congo) to meet the faithful, to celebrate...

Night Divine Liturgy in Yekaterinburg for the 101st Anniversary of the Assassination of the Russi... 112094

60,000 faithful gathered in Yekaterinburg for the Night Divine Liturgy celebrated on the occasion of the 101st anniversary of the assassination of ...

« The tomos was that of enslavement and not of autocephaly » 112087

Metropolitan Onufriy of Kyiv, in a program on the Ukrainian TV channel "Newsone", said the following about the Tomos granted by the Patriarchate of...

« The invasion of Cyprus remains a terrible injustice » 112084

Archbishop Elpidophoros of America (Constantinople Patriarchate) sent the following encyclical, dated July 18, 2019, to the Greek community of Amer...

Ekaterinbourg : liturgie nocturne célébrée à l’occasion du 101e anniversaire de l’assassinat de l... Actualités 112072

60 000 fidèles se sont rassemblés à Ekaterinbourg pour la Liturgie nocturne célébrée à l’occasion du 101ème anniversaire de l’assassinat de la Fami...

L’archevêque d’Amérique Elpidophore (Patriarcat de Constantinople) : « L’invasion de Chypre reste... À la Une 112067

L’archevêque d’Amérique du Patriarcat de Constantinople, Mgr Elpidophore, a adressé l’encyclique suivante, en date du 18 juillet 2019, à la communa...

Le métropolite de Kanga Théodose a rendu visite à une paroisse du Kasaï central (Congo) Actualités 112062

Le métropolite de Kanga Théodose a rendu visite à la paroisse de Tsisoui, dans le Kasaï central (République démocratique du Congo) afin de rencontr...

Bertrand Vergely : « Celui qui ne sera pas né une seconde fois … » À la Une 112016

Nous vous invitons à voir la vidéo de la conférence de Bertrand Vergely : « Celui qui ne sera pas né une seconde fois … » donnée le 3 uin 2019.

July 6 (old calendar) / July 19 (new) 112037

July 6 (old calendar) / July 19 (new) Fast Ven. Sisoes the Great (429). Ven. Sisoës, Schema-monk, of the Kiev Caves (Far Caves—13th c.). Uncovering...

July 19  112035

July 19 Fast Uncovering of the Relics of Ven. Seraphim of Sarov (1903). Ven. Macrina, sister of St. Basil the Great (380). Ven. Dius, Abbot, of Ant...